Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

La haine

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 21/07/10 | Mis en ligne le 03/06/12
Mail  
| 97 lectures | ratingStar_262854_1ratingStar_262854_2ratingStar_262854_3ratingStar_262854_4
Ce n'est pas pour rien que j'ai cité le petit homme vert. Plus sérieusement, tiens je vais jouer au jeu de la vérité et suis prête à en discuter ensuite avec ceux qui le souhaiteront. Je suis une ancienne écorchée vive, un véritable qui s'est construite dans la haine, avec les points serrés et qui démarrait au quart de tour, j'ai peut-être une explication (personnelle) au regard de mon histoire, de mon vécu. Cela n'engage que moi, mais si tu veux Val, je peux répondre à tes deux questions. 1-D'ou vient la haine ? La haine peut avoir des origines diverses selon l'historique de chacun qui se piège avec ce satané poison, qui se piège à son propre jeux, et ne fais qu'entretenir sa souffrance en l'exprimant avec violence, c'est ça qui le mène à la colère puis à la haine. Les origines : la souffrance, la peur, la frustration, le sentiment d'injustice, le déni d'une réalité pourrie… 2- Qu'est-ce qui la motive? Les mêmes origines que celles qui la déclenche et qui finit par emprisonner celui qui s'empoisonne avec. C'est une théorie parmi tant d'autres, quelques fois il peut y avoir des raisons légitimes au départ, mais l'erreur est de croire que c'est ainsi qu'on remet de la légitimité à de grandes souffrances. Oui, il y a d'autres alternatives que de se piéger soi-même au point de se mettre en danger. Vivre dans la haine, c'est ne pas bien vivre, et le corps s'abime très vite car ça le ronge de l'intérieur, comme la gangrène en sourdine. Si l'on ne se remet pas en question, on ne fait pas de vieux os et en plus on fait le vide autour de soi. Bref, on finit par récolter tout l'inverse de ce qu'on souhaitait au départ : la reconnaissance du statut de victime de sa propre histoire au nom d'une légitimité qu'on a pas su placer correctement. Nom de dieu, je viens de vous dresser le portrait robot de la petite fille que j'étais : celle qui ne comptait pour personne et qui voulait juste qu'on l'aime un petit peu, juste un petit peu. Je ne voudrais pas revenir en arrière, pour rien au monde.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


262854
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages