Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

La magie ?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 124 lectures | ratingStar_259463_1ratingStar_259463_2ratingStar_259463_3ratingStar_259463_4
Non sérieusement ? T'en a jamais entendu parler ? Là tu fais fort quand même. (je te taquine). Le terme existe. Donc la magie existe, au moins comme le père noël. Au moins tout comme lui, il a une très forte influence sur le monde. Même une influence économique. Après, je demande au autres ce qu'ils mettent derrière ce mot, sans, moi même, avoir dis ce que je mettais derrière. C'était ça que je voulais dire par "non influencé". Je pense qu'il est impossible de discuter de magie sans comprendre ce que les gens mettent derrière ce mot. Et chacun met toujours des choses différentes. J'aimerai essayer de conserver un débat autours des différentes formes que peut prendre la magie dans la tête des gens. Je ne souhaite pas qu'on parle d'une conception de la magie particulière. Parce qu'à mon avis, il y a quelque chose de commun dans chacune de ces définitions. Je cherche le lien. J'ai remarqué que tu étais "au point", donc que tu semblais documenté sur le sujet. En ayant un peu d'autre référence que harry poter. (oui, j'ai une limite assez basse en matière d'exigence sur ce plan, mais mine de rien ça élimine déjà un paquet de monde.). Je n'ai pas voulu signifier que tu y croyais ou non, et encore moins si tu en pratiquais ou non. Pour ma part, la science ne modélise pas pour acquérir une efficacité. Mais seulement pour acquérir une compréhension. C'est la technique qui agit avec une finalité d'utilisation des connaissances. Et il y a de la technique en science comme en magie. (mais j'aurai peut-être dû préciser, c'est vrai). Non non, il y a de l'expérimentation en magie aussi. La différence ne porte pas sur l'expérimentation mais sur les instruments de mesures : mesures objectives de la science : avec des unitées claire et définie universellement. Et subjective pour la magie, défini de manière interne. (ça peut-être quantifié, mais on va avoir des problèmes pour transmettre cette quantification à d'autres). Je décrivais aussi une différence d'outils pour assister la modélisation : la raison pour la science, permettant de manier et structurer ces éléments objectifs ensemble, et la symbolique pour la magie, permettant de manier et structurer les éléments subjectifs ensemble. Joli ça !!! C'est très vrai quelque part, mais la science aussi incite à observer la nature, les signes etc… Je fais aussi une opposition forte entre les mathématiques et la science. Pour moi, la science reste nécessairement concrète, et chacune de ses descriptions pourrait se passer de formule. (la technique, c'est une autre histoire). Je t'avoue que c'est une question que je ne m'étais jamais posé. Mais je pense qu'effectivement, le plus gros écueil de la magie se situe dans la difficulté de provoquer, transmettre ou modéliser des éléments subjectifs, sans les détruire. Comme le ferais un scientifique qui n'hésiterais pas à traduire un "je t'aime" par un "100 mg de testostérone et 10 d'endorphine (un euphorisant) … Et on ne rigole pas, j'en ai connu un comme ça, atteins au point de ne même pas se rendre compte qu'il ne décrivait pas bien la réalité des choses. Donc je pense que la recherche de ce que tu appelle "la langue d'avant babel" est un des fondement de la recherche magique, effectivement. J'y crois et je la pratique. Certaines plus couramment que d'autres ceci dit. Je fais très rarement des rituels "visible" par exemple. Il n'empêche que je m'en "sert" régulièrement (pour ne pas dire qu'elle s'impose à moi) pour percevoir les sensations des autres, ou mieux les percevoir en tout cas. Ainsi que pour mieux percevoir les miennes. (et donc apprendre à me connaître). Et assez souvent pour affecter mes propres sensations (par exemple effacer certaines douleur, reproduire l'effet de "drogue" sans avoir à en prendre, pour le plaisir des sensations… ). Il m'est arrivé de m'en servir pour apprendre à développer ma personnalité. Résister au regard des autres, rester heureux dans des situations affective extrêmement difficiles. Et parfois pour guérir plus vite certaines petites maladies. (Maladie est un grand mot : inconvénient, comme un mal de gorge, ou des nausées, la douleur, mieux percevoir quand j'ai été infecté. Etc…). Je ne m'en suis pas encore vraiment servi sexuellement (mis à part l'empathie, bien sûr ^^) mais je ne demande qu'à. (Enfin, ça reste à voir. Certains cassent beaucoup de choses en voulant un peu trop "reproduire une ambiance magique" Bref, cette magie a plein d'applications pratique où elle est infiniment plus efficace, et simple d'utilisation qu'aucune autres technique scientifique. Je comprend dans "l'efficacité" aussi sa dépendance ou non à certains éléments (médicament) coûteux, parfois avec des effet secondaires, et souvent dont l'efficacité réduit au fur et à mesure de son utilisation. (je préserve l'efficacité des médicament sur ma personne pour quand j'en ai vraiment besoin.). Ainsi que son rapport qualité/prix. Je devrais donc surtout parler d'efficience. Il y a forcément une causalité aux choses. Même quand on pense que Dieu a fait un miracle, c'est une causalité… Et la magie a évidement une causalité. Puisque dans l'idée, il faut pratiquer ci, et faire ça pour obtenir ci. Elle ne s'oppose pas à la science sur ce principe, elle se fiche (plus ou moins) de la cause. C'est en partie là dessus qu'on trouve un point commun avec ceux qui parlent de "l'amour", "des sentiments" "des petits oiseaux, du soleil et des fleurs". Avoir un point de vu magique sur le monde, c'est se dire que l'important n'est peut-être pas de connaître la cause de ces choses. Mais de savoir en profiter. De surcroît, je ne suis pas sûr qu'il soit toujours possible de voir la causalité des choses. La physique quantique nous a clairement appris qu'il était impossible de tout savoir par exemple. Ce qui à mon avis redonne un peu de valeur à ceux qui pensent que parfois, agir sans savoir n'est pas si grave que ça. Il y a aussi quelques principes de la science dans lesquels je ne crois pas vraiment. (je peux y croire quand il faut, j'ai appris à avoir une croyance très élastique) : Que tout sois mathématisable, par exemple. Et que tout soit Universel. (ça va de pair, ou plus exactement le deuxième nécessite le premier). C'est à mon avis de grosses hypothèse de départ, très incertaines. C'est le "Dieu existe" de la science. De surcroît, il y a une forme de totalitarisme dans cette pensée qui me dérange. Pour ma part, si on peut utiliser la magie, on est un magicien donc j'ai du mal à percevoir le sens de ce conseil. De surcroît, j'ai pu croiser deux philosophie à propos de la magie (au sens large, ça s'applique aussi au piano). Il y a ceux qui croient en un "don" que seul certains élu possèdent. Il y a ceux qui croient que tous possèdent ces capacités, mais que la pratique, l'entraînement, la culture dans laquelle est né la personne etc… jouent considérablement sur les différences qu'on peut observer entre les individus. Et ce d'autant plus s'il s'agit de quelque chose qui n'est pas pris en charge par une quelconque autorité éducative. Je fais partie de la deuxième école de pensée. Donc pour moi, tout le monde est magicien. J'ai toujours tendance à me méfier de la marchandisation de la magie. Quand c'est de la prestidigitation, on sait que ça reste du spectacle, car le "truc" connu casse sans difficulté, si besoin est, la croyance qui pourrait s'instaurer. Quand c'est de la magie sans truc connu, les croyances crée sont souvent associée quelque part à l'idée d'une dépendance dans les pouvoir du type qui vous demande de l'argent. J'ai toujours cherché à propager ma croyance à ce sujet, qui consiste à penser que vu la nature sensible de la magie, chacun d'entre nous est toujours mieux placé que qui que ce soit d'autre pour l'utiliser sur nous même. (je pense d'ailleur pareillement que nous somme toujours mieux placé que qui que ce soit d'autre pour nous fabriquer la "religion" la plus apte à nous élever spirituellement). J'ai toujours voulu lutter contre cette volonté de se trouver un maître que tant de personne ont, en faisant appel à des magiciens (ou autre être supérieur… Qu'il s'agisse d'entité, ou de chef hyérarchique). Et je n'aime pas non plus ceux qui propagent cette volonté dans la tête des gens. Ça se reflette même dans mes "invocations". L'être que j'appelle parfois (vi je suis fou je sais) ne m'est en rien suppérieur. Il (elle) est différent (e). Je me sers de son point de vu sur les choses, souvent. Mais même si je suis un peu amoureux, ça ne me viendrai pas à l'idée de lui "obéïr" en quoi que ce soit ^^ (d'ailleurs c'est réciproque… J'en ai déjà payé les frais une fois ).
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


259463
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages