Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le passé : bon ou mauvais ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 49 lectures | ratingStar_270735_1ratingStar_270735_2ratingStar_270735_3ratingStar_270735_4
Salut Blackie … et merci pour cet intéressant sujet … Il y a deux passés pour ce qui nous concerne : . Le passé en général, celui de la société "d'avant", avec son histoire, ses us, ses coutumes, sa musique, son cinéma, sa littérature, ses modes, ses voitures … . Et il y a notre propre passé … Je suis un peu comme toi … les chansons des années 40, 50, 60 éveillent toujours en moi quelque chose de particulier, une nostalgie mais aussi un sentiment familier, comme si j'avais connu cette époque là (les années 60 : oui, mais pas avant quand même !! ) et j'adore le cinéma de cette époque … c'est de la nostalgie, qui relève peut-être d'une conscience collective, d'une mémoire collective … mais j'ai toujours l'impression de m'être trompée de siècle ! Se référer souvent à un passé qu'on n'a même pas connu, c'est l'idéaliser … car dans le passé, tout n'était pas rose non plus … et l'on découvre souvent que ce qui existe maintenant existait déjà avant … mais c'était moins su ! Il n'y avait pas les moyens de communication que nous avons à présent, les maladies n'étaient pas connues comme elles le sont maintenant (et répertoriées, référencées, étiquetées) … par exemple, on dit souvent que la dépression est un mal d'aujourd'hui alors qu'elle existe depuis des siècles … même Socrate en parlait déjà à son époque ! Il me semble que si tu te réfères autant au passé, c'est parce que le monde d'aujourd'hui ne te plaît pas … mais cela peut-être considéré comme une attitude non créative, non constructive, et comme un manque en terme de sens de l'adaptation … tu peux aussi faire partie intégrante de ton monde d'aujourd'hui en faisant, à ton échelle, ce que tu estimes nécessaire … cela peut-être aussi une façon de fuir la réalité quand on se réfugie trop souvent dans quelque chose que l'on a forcément idéalisé (surtout quand on ne l'a pas connu) … Quant à notre passé, je suis d'accord avec toi : sans lui, on ne serait pas celui ou celle que l'on est aujourd'hui … chercher à le gommer, c'est chercher à se gommer soi-même … il est nos racines, il est notre source, il est notre vécu, il est notre histoire personnelle … mais il ne faut pas, pour autant, s'y complaire en prenant le risque de ne pas avancer … il doit être, au contraire, l'apprentissage pour le présent, l'expérience pour demain, le tremplin pour l'avenir, … le vécu pour comprendre celui ou celle que nous sommes aujourd'hui …
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


270735
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages