Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le petit noe est arrivé chez satinka

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 29/03/10 | Mis en ligne le 22/05/12
Mail  
| 279 lectures | ratingStar_258097_1ratingStar_258097_2ratingStar_258097_3ratingStar_258097_4
9H20. Je me douche et on m'amene un drap pour me le mettre autour de la taille et pouvoir déambulé décemment… Oui mais je n'ai pas mes chaussons moi ! Alors je leur demande des sur- chaussures et la me voilà déguisée en… "zézette" (le pere noel est une ordure). Je file donc ds le couloir faire mes 100 pas, aider mon tit bébé qui lui était déjà en plein boulot ! Il est 10H30, Eric me film entrain de faire le clown ds le couloir ! On es pris à nouveau de fou-rire ! Il faudrait que j'arrive à vous le montrer, il est sur le portable ! Je veille à bien prendre mes cinq granules d'homéo je reviens dans la chambres toutes les demi heures , 10H45 on parle avec la s-femme. Contractions toutes les deux minutes. Je reprends la marche , Mon loulou RICOU s'est endormit sur mon lit, c'est qu'il est levé depuis 4 heure du matin , il est épuisé ! 11H3O. Monitoring… ça descend toujours son tit coeur mais il remonte bien ! Je suis contente ! Examen du col, je suis à 2 doigts ! On se revois vers 2H. Les contractions sont tres frequentes mais courtes… AURELIE en veut des moins fréquentes mais longues et intenses pour que ce soit efficaces… AH WOUAIH ? … Et elle me dit qu'à partir de 4/5 doigts ça devrait s'accélérer !!!! 00H00… 23 MARS. Je reprend la marche ! , je m'arrete au petit salon quand une contraction est là et met en action mes cours de sophro ! Je pense tres fort à mon bébé, je l'imagine sur le col et celui ci qui s'ouvre comme quand on enfile un col roulé ! Je discute aussi avec le personnel et leur demande si mes vas et vient ne vont pas déranger les mamans car on entend que le crissement de mes sur -chaussures ds le silence du couloir… Celà sert à Eric de repere pour savoir ou je suis. 00H30. On me donne un antibio à avaler en prévention d'infection avec la poche des eaux qui est percée mais le probleme est que je ne peut pas avaler de medic sans une bouchée alimentaire… Alors toute gentille, l'infirmiere est partie, apres accord de la s-femme me chercher à l'office une compote, elle reviendra avec une compote et deux petits suisses à la fraise. Elle me demande si ça ne fait pas trop ? OH NON, ça me fera des forces pour ce qu'il m'attend ! Apres avoir savourer ces deux délices je reprend le couloir avec pose homéo toutes les demi-heures… 1H15. ERIC émmerge et je lui propose que peut être il devrait rentrer car ça devient long et dur pour lui ! Avant je voudrais que la sage-femme regarde mon col et me dise ou on en est avant de laisser filer mon homme ! Aurelie vient m'éxaminer : Je suis toujours à 2doigts mais le col bouge, il est moins épais, la marche fonctionne !!! C'est par pour tout de suite quand même ! Elle à sentit le crane de bébé, ça m'a émue… Elle se demandait au début si ce n'était pas une double poche amniotique… Je réclame le ballon pour la suite du travail… 1H30. LOULOU file à la maison… je me met à pleurer apres son départ mais il avait besoin de se reposer pour la suite ! La sf arrive avec le ballon et me voit en pleure : C'est parce que votre mari est parti ? Ouiiiiiiii ! Et je pleure de plus belle. Est ce qu'il aura le temps de revenir ? Vs habitez à combien de minutes ? 20 minutes ! Vous inquietez pas, on l'appelera bien à temps, on prendra une grande marge ! (hum hum !!!! On ne savait pas ce qui nous attendait ). Oh oui hein… par ce que j'ai peur qu'il roule vite, je ne veux pas nous retrouvez aux urgences. Et mon homme, il me dira plus tard qu'en rentrant il avait du mal à se rendormir et se demandait qu'est-ce qu'il faisait là ! Il avait l'impression de m'avoir abandonné et se demandais si il n'allait pas revenir aupres de moi, là ou étais sa place, il s'est sentis lacheur ! Il s'est résonné, il tombais de sommeil… il à finit par s'endormir ! Les contractions sont de + EN + dures, le ballon est le bienvenue… c'est d'un soulagement, je continue mes contractions dessus… Le couloir je ne peux plus… son silence et l'absence de mon homme ça va me redonner le bourdon… En chambre, connectée avec mon bébé je suis bien mieux ! On travaille dur tout les deux, je lui parle, je suis là avec toi pour t'aider mon bébé… on va y arriver tu es tres fort… on va bientot se découvrir !!!! 2H00. Je virvolte entre le ballon, les toilettes et être debout en aucun cas je veux m'allonger, je ne veux pas ralentir le travail et j'aurais tout le temps de me reposer apres, je dois être active pour ne pas court-circuiter le travail que bébé fait ! Les contractions me font tres mal maintenant… Je commence à me décourager et repense à la naissance de MATIS et au soulagement de la péri. Dilatée à trois je ne tenais plus à l'époque ! Oui mais cocotte, tu n'avais pas fait de préparation… Tu ne va pas craquer ? Ce serait lache, tu en souffriras ! … alors je pense à ce que mon bébé endure comme pression à chaque contraction, ça me donne la force de ne pas craquer… Je me souvient des paroles de sf sophro… prendre les contractions les unes apres les autres, ne pas penser à la prochaine. Laisser la vague arrivée, elle vit et s'en va ! Profiter à fond de chaque répis entre chaque contraction ! TOUT ME REVIENS !!!! Je met en application !!! Les contractions augmentent… J'appelle ! 4H15. Monito sur le ballon, hors de questions de m'allonger… La sage-femme n'y voit aucun inconvénient !!! Ah il nous manque une sangle ! On se débrouille avec une ! Tant mieux pour moi !!! Elle me dit que là déjà ça avance bien sur la qualité des contractions car par rapport à il y a quelques heures je ne soufflais pas comme ça ! Oh oui plus rien à voir lui dis-je, je rigole plus !!! Elle me surveille de pres et me demande, voyant que je souffre beaucoup quand même si ma cicatrice me fait mal ? Je n'ai pas mal ! Elle me laisse… Calée sur mon ballon, je fais tourner le bassin, la tete et les épaules sur mon lit que j'ai réglé en hauteur de façon à ce que je soit le mieux installée possible pour pouvoir récupérer au maximum entre chaque contraction… Les contractions s'emplifient… je souffre de plus en plus… Je me met en arriere sur le ballon en mettant mes coudes sur le 2EME lit derriere moi, ça soulage quelques secondes. J'essais de garder le cap !!!! … ça devient difficile elle se renforces et se rapproches !!!! Je commence à gémir, je me met à parler toute seule : "ouhhhhhhhhhhhhhhhh je - ne -tien - drais - ja - mais - jus -qu'- au - bout !!!! " Et je commence à penser vraiment à faire la péridurale !!! Elles m'envahissent tout le bassin et irradie un peu le dos mais pas autant que je le craignait… j'avais d'accouchée par les reins à mes précedents acct. "aaaaaaaaaaaaaaah mais pourquoi ça fait si mal ? Monnnnnnnnnnn Dieuuuuuuuuuuuuuuuuu ? Être a 2 et avoirrrrrrrrrrr si malllllllllllllllllll… je ne tiendrais passssssssssssssssss !!!! J'essaie d'étouffer mes gémissements pour la chambre d'à coté, je ne voulais pas l'empecher de dormir avec son nouveau-né mais j'en ai vite plus pris compte : whistle : ). Une nouvelle contraction de plus en plus forte et je sens une masse ds le bas du bassin, un poids qui pese tres lourd !!! Rahhhhhhhhhhhhhhhhhhh… pitiééééééééééééééééééééééé !!!! Ne me laisser passssssssssssss… comme çàààààààààààààààààààà !!!! Pitiéééééééééééééééééé !!!!! J'appelle la sage femme et lui dit que là je souffre vraiment, je n'arriverais pas jusqu'au bout… je n'irais pas jusqu'au bout !!! Je ne peux plus !!!! Je ne peux plus !!!! Je ne peux plus !!!! Je veux la péri, pitiééééééééééééééééééééé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Elle me dit pour avoir la péri il faut être à trois… Je vais vs examiner ! "combien de temps il va mettre à venir, appeler le maintenanttttttt. "non il faut que vous soyez en salle et branchée (ouf le cathé a été mis en place au début). Elle part chercher de quoi m'éxaminer… J'en profite pour me libérer du monito et m'asseoir sur ma chais, un besoin de bouger m'envahie !!!! Elle revient et me trouve en grognement sur la chaise, j'étais en pleine contraction, j'inonde la chaise ! Elle me dit : "oh la, vu ce que vous perdez ça du bien avancer, vs perdez beaucoup de sang !!! " Mon DIEU, je n'avais jamais entendu de si belles phrases un regain de courage m'envahie ! Je me rend à mon lit en me tenant à tout ce que je peux, une nouvelle contraction arrive… Mon corps ne m'appartient plus, je deviens quelqu'un d'autre, je ne me reconnait plus ! Des bruits d'animaux sortent de ma bouche, je devient une aliène ! Je vois une masse se déplacer autour… La chambre n'a plus de meubles… Les murs n'ont plus de déco… Même les murs disparaissent… À partir de ce moment je ne suis plus connectée à mon bébé. Il n'y à plus que moi et ce corps que l'on me prend, il ne m'appartient plus !!! WOUHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH… GRRRRRRRRRRRRRRRRRR… pitiééééééééééééééééééé, faut que ça s'arrete (c'est la premiere fois de ma vie que je demande pitié… mon orgueil m'avait quitté !!!! ). La contraction terminée… allongée et me tortillant… la sage femme m'éxamine : Vous etes à trois !!!! On va en salle de naissance ! J'appelle l'anesthesiste !! Allez y maintenant !! Appelez -leeeeeeeeeeeeeeeee !!!! Viteeeeeeeeeeeeee !!! Elle me met sur le fauteuil !!! "ahhhhhhh ça pousse !!! " Vs sentez que ça pousse ? OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!! Nous voilà à toute berzingue ds le couloir (20 METRES à faire jusqu'à la salle de naissance ! ). La vitesse me donne du vent ça me fait du bien !!! Une fois arrivée ds le territoire de délivrance… je ne l'écoute plus… Un mode automatique c'est mis en route sur mon corps et mon esprit, une puissance me guidait, moi je n'étais plus là !!!!!! Je descend seule du fauteuil et mes yeux se pose sur la table d'accouchement, je me dirige vers elle au ralenti, toute courbée je saisis tout ce que je peux pour avancer et là… Je gémis et grogne : "il ar-ri-ve !! … ar-ri-veeeee ! "avec une voix que je ne reconnaissais pas… Je saisis le bord de la table et là tel un animal je m'accroupi en décomposant chacun de mes gestes (pour celle qui ont déjà vu : tel un cheval qui se couche, il le fait en douceur, un membre apres l'autre tout doucement ! ). Elle me demandait de me mettre sur la table et essaya de m'aider mais impossible j'étais scotché au sol pendant toute la contraction, je sentais la tete qui sortait !!! J'étais encore garnit de la serviette et du filet ! Elle m'aida alors en me massant le dos ! La contraction passée, elle me souleva et on se hisse sur le lit… Elle enfila ses gants vite fait et. Je vois sa tete qui disait "faut que je me grouille !!! " Elle installa la perf tant bien que mal sur le vers de terre que j'étais ! (les auxiliaires m'expliqueront plus tard qu'elles avaient dit à la sage-femme : "la dame viens de rentrer dilatée à 3 il y a 5MINUTES et elle accouche là ? ). 4H30. Ça pousse tres fort une énorme masse m'arrive entre les jambes je sens que je m'écartèle, j'explose, mon corps s'ouvre ! Je pousse c'est plus fort que moi ! Elle me demande le numéro de portable de mon homme : Yéro -si. Yéro -sè… etc. C'est le numéro prononcé avec les dents serrés et la bouche entre ouverte et entrain de pousser, mais j'étais à dix milles kilometres de lui… !!!!!!!!!). Elle voit la tete de bébé, me montre avec ces deux mains ce qu'elle voit : un rond l'équivalent d'une orange ! Je met ma main pour sentir sa tete, je sens en effet quelque chose de mou mais j'avais plus l'impression de sentir que c'était une levre ! "oui c'est ça, c'est votre bébé la ! " C'est extraordinaire… l'énergie me gagne ! Je lui demande si je peux vraiment pousser maintenant ? Oui allez-y, si vs sentez que ça pousse on y va ! Allez on pousse !!!!! Ça poussait tres fort alors j'ai pousser encore plus fortttttttttt… Et ça c'est mis à brulerrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr tres fort aussi ! " ahhhh ça bruleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!!! " (AURELIE me dira plus tard que celà s'appelle"le cercle de feu "… Elle ne peux si bien dire… ça ressemble au marquage des chevaux, un fer rouge sur la vulve !!!!!!!!!!! Elle m'a félicité quand on en à reparlée car bien souvent à ce moment là les femmes arretent de pousser pour ne plus le ressentir et se faisais finalement plus mal à faire durer ce moment alors que moi au contraire je poussais encore plus ce qui l'a écourté ! ). Alors donc je pousseeeeeeeeeeeeeeeee de toutes mes forcessssssssssss !!!!!!! En une poussée la tete de bébé sort ! Le feu cesse d'un seul coup… mon Dieu que ça soulage ! "alors encore une poussé pour les épaules me dit elle !!!! " Alors je repousse !!! Voilà ça y est !! Et la je vois mon bébé apparaitre d'entre mes jambes ; , il est de dos la sage femme le tiens sous ses bras , Elle l'amene vers moi il est de presque de face je vois ses coucougnettes, je ne suis même pas choquée, comme si c'était une évidence !!! Je dis : c'est un petit gas Noé ! Elle me le dépose sur ma peau, je le caresse, je le sent, je l'embrasse, je le regarde… mon dieu ce qu'il est beau ! Il a pleins de cheveux ! Il ne pleure pas et j'entends ses rales à chacune de ses respirations, il est un peu encombré. Je lui dit "bonjour mon bébé… je le bisoute. Bonjour mon bébé… bonjour mon bébé !!! Pendant ce temps, AURELIE le frotte énergiquement car il est violet et me dit : "voilà pourquoi son petit coeur baissait, il avait son cordon en bandoulliere (sur l'épaule). Il se met à pleurer ! "j'avais envie à ce moment là que tout l'hopital l'entende et se dise tiens un bébé vient de naitre " Nous sommes le SAMEDI 23 MARS il est 4H47… Noé Micco Dakota Tasunkee Eric… c'est mon fils, il vient de naitre… Il porte 5 prénoms et devient PRINCE… roberte : jap : Je n'en revenait pas de ce que je ressentais à cet instant, un élan dAMOUR m'avait envahie… Je ne venais pas de mettre au monde "un garçon" , Je venais de mettre au monde "mon fils, mon bébé surprise avec qui j'ai vécu pendant neuf mois jour et nuit à veiller sur ses moments de veille et d'éveil, à guetter ses moindres coup de pieds, à le caresser, lui parler à l'aimer en tant que bébé " La bulle de l'enfant imaginaire s'est éclaté s'est envolé… mon bébé réel est né, il porte le joli prénom deNOE. C'est mon bébé gagnant !!!!!! Je pense à mon homme, va t'il être déçu de ne pas avoir été là ? Il ne fallait pas qu'il soit là… les choses ce sont bien faites ! Il ne fallait pas qu'il me voit souffrir comme ça, je n'étais plus moi ! Il en aurait pleurer mon homme ! Et peut être même que j'aurais été agressive avec lui… l'être le plus proche trinque ds ces cas là ! 4H55. La porte s'entrouve : J'aperçois une tete ! Deux yeux ronds brillants… Un air interrogateur se demandant si c'était bien là ? Et oui car fidele à lui même mon homme, il allait rentrer ds la salle d'à coté ou il y avait une dame entrain d'accouchée… ils l'ont arreter à temps… !!!! :lol : J'avais réflechis à comment lui dire et pas eu le temps de décider… Il s'est approché de nous et regarde notre bébé… Je lui dit c'est un tit gas… c'est Noé ! Ses yeux brillaient, je les verrais toute ma vie !!!! Ces mêmes yeux à ce jours quand il regarde son fils !!!!! Nous prenons des photos et film… Je glisse à l'oreil de mon homme… tu peux être fier de ton fils !!!! Ne soyez pas choquées… mon hom et sa casquette c'est comme un cow-boy et ses santiags… ils ne se quitte jamais ! 6H. Premiere tout de Noé… il à beaucoup de mal à tout, il est sonné, il à été propulsé ds ce nouveau monde rapidement, il faut lui laisser le temps d'arriver, de s'en remettre !! La sage-femme prend Noé et propose à mon homme de couper le cordon restant… Il hésita puis refusa, leur dit oh non je ne prefere pas je ne vais pas bien le couper ! " Vous savez nous aussi ça nous arrive de le couper à deux reprises " ! Fait le loulou si tu en a envie ! Non non… je ne vais pas le faire ! Plus tard, il le regrettera !!! :sweat : Alors j'ai eu l'idée, arrivé à la maison de lui laisser l'honneur de couper le bracelet de naissance de Noé… Il était fier et moi aussi ! Je pense avoir bien rattraper le coup ! Quand on discute apres avec le personnel… ils n'en reviennent pas de l'accouchement éclair que j'ai eue passer d'une dilatation de 3 à 10 le temps de faire 20 metres de couloirs… c'est incroyable. Elle m'expliqua alors que le col lachait des fois comme ça d'un seul coup ! Uch : Homéo ou 4eme bébé ? … on ne le saura jamais ! Des tas de questions me viennent alors le temps qu'ils s'occupent de Noé : … Est-ce normal que je n'ai pas ne serait ce qu'un pincement à la vue de ses coucougnettes, moi qui désirais tant une fille ? Peut être que celà va venir apres ? Et bien à ce jour, mardi 30 mars, je peux dire que oui c'est normal, chaque jour je l'aime de + EN + mon fils… Chaque jour je remercie mon homme et ROBERTE de me l'avoir donner cet enfant, sans cette date je n'aurais pas eu NOE… Je ne la remercierais jamais assez, jamais… !!!!!!! :jap : Mon petit gas… mon AMOUR il est là… Nous avons formés une sacrée équipe tout deux pendant cette naissance… Quel voyage !!!!!!!! C'est UN GAGNANT… mon gagnant de koh 'lan 9MOIS. Ma super sage femme. Photos prise par mon futur photographe MATIS. Il à une semaine aujourd'hui mon NONO.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


258097
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages