Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le secrétariat général est assuré par la dgccrf.

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 134 lectures | ratingStar_279156_1ratingStar_279156_2ratingStar_279156_3ratingStar_279156_4
. "La France dispose d'un Comité National du Codex qui assure la liaison entre la Commission du Codex et l'ensemble des partenaires nationaux concernés par les travaux du Codex (consommateurs, scientifiques, professionnels de l'agro-alimentaire…). Le secrétariat général est assuré par la DGCCRF. Les normes du Codex ne sont pas d'application obligatoire en principe, mais elles vont prendre une importance croissante… " En route pour le "codex alimentarius", l'AFSSA déclare la guerre aux produits naturels appelés compléments alimentaires, rappelez-vous il y a peu de temps dans les médias on nous rabattait les oreilles avec les risques possibles avec les compléments alimentaires et vitamines… comme de concert avec le "codex alimentarius, qui douterait encore que nous soyons manipulé par les autorités !!! Voici justement l'extrait d'un article publié le 29/10/2009 dans Le Point. Fr. Le marché des compléments alimentaires, dans le collimateur des autorités sanitaires, est estimé à environ 1 milliard d'euros. Après une baisse de 1 % en 2008 et de 6 % en 2009, le marché devrait progresser de 3 % en 2010 et de 5 % en 2011 et en 2012, selon une étude du cabinet Xerfi publiée en octobre. Un adulte sur cinq et un enfant sur dix utilisent des compléments alimentaires au moins une fois par an, estime l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa). Deux tiers des consommateurs de ces produits font des cures de quatre mois. 23 % des adultes utilisateurs et 12 % des enfants en prennent tout au long de l'année. Le secteur bénéficie du vieillissement de la population mais aussi de la politique de santé, souligne Xerfi. Le cabinet cite ainsi le déremboursement de certaines classes de médicaments, qui conduit les consommateurs à augmenter leurs dépenses en matière de prévention, et donc leurs achats de compléments. Les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à les utiliser. Les suppléments qui promettent une meilleure santé représentent 30 % des parts de marché, de même que les compléments minceur. La beauté représente 15 %, tout comme le tonus, selon Xerfi. Les compléments alimentaires sont principalement achetés en pharmacie, d'après l'Afssa. Mais chez les adultes, une part non négligeable est achetée en supermarché (14 %) et en magasins de diététique (9 %). Les compléments alimentaires font l'objet de déclarations auprès de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui examine leur composition et réalise des contrôles à l'instar des autres catégories de denrées alimentaires… (…) … Publié le 29/10/2009 à 16:06 Le Point. Fr. À lire sur : [… ] 0/0/390064. .
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


279156
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages