Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le sentiment de culpabilité ne sert à rien

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman 12 ans
Mail  
| 264 lectures | ratingStar_29821_1ratingStar_29821_2ratingStar_29821_3ratingStar_29821_4

Je sais que ce n'est pas facile, mais essaie de mettre de côté ton sentiment de culpabilité. Il ne te sers à rien et n'a aucun fondement, même si dans ta tête à toi il en a, dans l'absolu tu n'es coupable de rien.

Nous vivons une époque où nous avons ce choix. A mon sens (mais il n'est pasquestion ici de débattre pour ou contre l'avortement) tout choix est une chance.

Tu as fait ton choix pour des raisons personnelles et tu n'as pas à les justifier.

Aurais-tu choisi d'avorter par "confort" ou pour de l'argent que tu n'aurais pas plus à te justifier, c'est TA vie et personne n'a à remettre en question tes choix !

Moi aussi j'ai vécu une ivg à 20 ans. J'y pense encore souvent. A ma grossesse suivante, quand on m'a annoncé que mon bébé avait des malformations, moi aussi je me suis demandé si je ne le méritait pas, si ce n'était pas "bien fait pour moi" puisque je m'étais séparé de mon premier bébé.

Ce n'est pas le cas, je le sais.

Deux ans après mon ivg j'ai éprouvé le besoin d'écrire une longue lettre à mon bébé, une lettre pour lui expliquer ce qui avait motiver mon choix, mon choix et celui de son papa, qui est le papa de mon fils aujourd'hui d'ailleurs. Dans ma lettre je lui demandait de bien vouloir attendre que je sois prête. Cette lettre m'a fait du bien. Je sais avec certitude que cet enfant n'aurait pas été bien accueilli si je n'avait pas pu choisir l'ivg. Quand je dis "pas bien accueilli", je veux dire que ça aurait été catastrophique.

Tu vois, l'ironie… quand on m'a annoncé le syndrôme polymalformatif de cédric, on m'a à nouveau soumise à ce choix. On m'a demandé si je voulais le garder ou non. Ca n'a pas été plus simple à choisir. Et son arrivée à été vécue difficilement. Son père a mis des années à l'accepter. Et j'ai pensé à ce premier bébé, je me suis dit que ça aurait été bien pire.

Quoi qu'il en soit, et quoi qu'il arrive dans ta vie à l'avenir, ce ne sera pas à cause du choix que tu as fait. Les fausses couches malheureusement ça existe, c'est un fait. Tout le monde peut y être confronté un jour ou l'autre. Et si ça devait t'arriver, ça ne t'empêcherait pas d'être mère un peu plus tard. On le dit souvent et même si ça ne console pas, c'est la vérité : il y a souvent une raison médicale aux fausses couches. Souvent parce que le bébé n'est pas viable. Ce n'est pas si simple que ça de donner la vie…
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


29821
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages