Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les féministes ont eu la peau de jean-françois kahn !

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 29/05/11 | Mis en ligne le 04/07/12
Mail  
| 68 lectures | ratingStar_273655_1ratingStar_273655_2ratingStar_273655_3ratingStar_273655_4
Le lynchage de J-F Kahn, une victoire à deux balles. Publié le 27 mai 2011 par Ernst Calafol Jean-François Kahn, fondateur de Marianne, annonce qu'il quitte (provisoirement ? ) le journalisme. Félicitations aux courageux militants qui ont eu la peau de ce dangereux ennemi de la liberté d'expression. C'est officiel : toute personne née de sexe masculin qui ne traitera pas la question de la souffrance des femmes avec le respect le plus religieux sera lynché, puni, pourri, humilié. Aujourd'hui, une femme, victime ou pas, on la plaint comme une martyre, une sainte, aucun autre choix possible, point barre. On se souvient que Jean-François Kahn (JFK) avait été tout simplement odieux en ne faisant qu'évoquer, à propos de l'affaire DSK, un "troussage de domestique" . Depuis, pas un jour n'est passé sans qu'il ne soit réprimandé pour ce grave attentat. Ne soyons pas trop durs avec les gens qui l'ont descendu : n'est-ce pas tellement humain, lorsqu'une personne est à terre, que de lui flanquer un coup de grole supplémentaire ? Tout le monde s'y est mis ; ne faisons pas la liste des noms de ces tartufe en ruche, elle serait trop longue, entre politiques en quête de suffragettes, féministes à la petite semaine, machos repentis la queue entre les jambes, mères indignées, ado perdus, tout le monde s'y est mis, c'est tellement facile, c'est tellement jouissif. Le "débat public" , nom acceptable du "coupage de tête" Et evidemment, la plupart de ces personnes vont aujourd'hui regretter, sans trop le dire, d'avoir fini par dégoûter JFK de la parole publique. Ça fait partie de la mascarade. C'est ce qui arrive lorsque l'on donne trop d'importance au babillage de l'humanité commune, qui ne sait ce qu'elle veut et ne le saura jamais. N'oublions pas, pour autant, que JFK avait déjà, il y a quelques années, abandonné le journalisme pour y revenir ensuite, sous une forme plus discrète. Peut-être y reviendra-t-il, peut-être y gardera-t-il un pied ; mais en tout cas, il a dû comprendre comment fonctionnait une démocratie d'opinion comme la nôtre. A ce titre, il est grand temps de dire qu'en France, ce que l'on appelle noblement le "débat public" n'est qu'une demande, plus ou moins pressante, de couper des têtes (mais proprement, sans le sang et tout ça, nous sommes devenus très sensibles, nous modernes, quoique toujours aussi cinglés). Sauf que là, on attend de voir quel type de bipède pourra sincèrement, profondément, se féliciter d'avoir réussi à blesser un tel batailleur, un tel débatteur, un type qu'on peut ne pas aimer, ne pas supporter, mais dont l'enthousiasme fait toujours plaisir à voir et à entendre. "Un combat de 50 ans jeté aux oubliettes pour deux mots" Comme nous l'avons dit sur Retour d'actu à plusieurs reprises, il s'agit ici ni plus ni moins que de, sous couvert de "respect de tous" , mettre un terme à la liberté d'expression. Car une liberté d'expression où l'on n'a plus droit à l'erreur ne peut pas être. Toute liberté sociale est précisément un droit à l'erreur. Tout comme la justice peut donner une seconde chance à un fautif. Tiens, comme par hasard, notre époque minable est aussi celle qui veut, de plus en plus, sanctionner le voleur de pommes et le laisser croupir en prison le plus longtemps possible. Voici un extrait du dernier billet de JFK sur Marianne. Fr : "Un combat de 50 ans jeté aux oubliettes pour deux mots aussitôt répudiés, vous approuvez cela ? [… ] Si vous approuvez, eh bien j'en tirerai les leçons. Car, moi, je ne veux pas d'un tel monde." Mais pauvre JFK, ce "tel monde" , c'est justement le monde du progrès, de demain ! Celui dans lequel on ne perd plus de temps à lire des messages de regrets, des explications, des justifications subtiles, aussi convaincantes et modestes soient-elles. Le monde où l'humain n'a plus à être idiotement compliqué ! C'est oui ou c'est non, c'est noir ou c'est blanc, c'est esclave ou tyran, c'est féministe ou macho, voilà la glorieuse mélodie de demain. La femme, l'avenir de l'homme et tout ça ! JFK jette l'éponge ? Champagne ! Embrassons-nous Folleville ! On les auras, tous ces empêcheurs de tourner en cons. Mais, comme il est interdit de désespérer, raccrochons-nous à Brassens, le dernier recours lorsque le spectacle proposé est si pathétique. Écoutons-le, regardons-le, chantons-le, un jour, oui, on a pu rire de tout, parce que l'on n'était pas avec n'importe qui. … -a-deux-balles/
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


273655
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages