Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les français ne vont plus au restaurant

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 24/07/10 | Mis en ligne le 14/05/12
Mail  
| 251 lectures | ratingStar_255066_1ratingStar_255066_2ratingStar_255066_3ratingStar_255066_4
Le fait d'évaluer le prix de son assiette et de la comparer à la carte est à la portée de quasiment tout le monde. Éa peut faire très mal, surtout quand on connaît à peu près les tarifs des grossistes. Beaucoup de gens sont au courant de certaines choses. La restauration emploie quand même pas mal, la main-d'oeuvre tourne et les gens discutent entre eux. Ces anecdotes font mal à la restauration en général. Anecdote : Je me rappelle encore quand le chef m'avait envoyé acheter une Forêt Noire à la supérette du coin. Je pensais qu'on allait fêter un anniversaire après le service. Et bien non : c'était le dessert. La part ridiculement petite vendue plus cher que le gâteau entier, pour juste une lichette de crème par dessus. Pour faire la balance, il y a aussi beaucoup de restaurateurs honnêtes qui souffrent des pratiques des rapaces. Il faut aller chez eux, c'est le meilleur moyen de les soutenir et de récompenser le mérite et l'honnêteté. Et aussi de se faire plaisir. Il y a une sorte de retour de bâton. On se rend compte que finalement, on peut faire soi-même aussi bien qu'au restaurant, que c'est amusant et surtout moins cher - et surtout quand on est nombreux. Le rapport avantage/prix d'un restaurant s'éloignant de la portée des classes moyennes, ce courant culinaire se voit appuyé. Ajoutons à ça les restrictions (alcool au volant, cigarette, tenir les enfants,…) et la popote à la maison commence à vraiment devenir plus intéressante. Mais c'est surtout une histoire de budget. Si les gens avaient les moyens, ils iraient au restaurant. Et surtout les doses… Je n'ai jamais compris pourquoi les restaurants gastronomiques faisaient des portions si chères et si petites. Je n'aime pas y aller parce que j'ai encore faim quand je sors, ou alors je dois raquer un max pour me rassasier. Idéologiquement, ça m'insupporte. Que j'aie les moyens de le faire ou pas. Il y a quelques temps, cela provoquait des dissensions en soirée avec certains de mes amis (le con qui fait chier ). Depuis, ils sont tombés dans la même logique. Pas par mon influence mais par le coût grandissant d'une sortie restaurant au fil des ans. C'est pas dur. C'est juste long à faire et le modernisme, l'industrialisation et le libéralisme n'ont pas le temps pour ces conneries. On a perdu le temps !
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


255066
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages