Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les futures maman d'aout 2011 dpa du 1er au 15

Témoignage d'internaute trouvé sur mamandco - 23/07/11 | Mis en ligne le 29/03/12
Mail  
| 88 lectures | ratingStar_233706_1ratingStar_233706_2ratingStar_233706_3ratingStar_233706_4
Salut les filles. Désolée, j'ai lu que les 2 dernières pages car ça fait 8 jours que je suivais de mon téléphone et vlà la galère pour répondre… Félicitations à Espagne à nouveau, alors qui va être la prochaine ? J'étais mdr en lisant ton récit Laury car Jérôme pendant l'accouchement je l'appelais Doug Ross (si si vous vous rappelez dans Urgences lol). Sont trop marrants nos hommes avec la blouse bleue Nous on était 3 en salles de travail quand j'ai accouché et le gygy n'est jamais arrivé, je vous mets mon récit ci-dessous, vous allez comprendre, on n'a franchement pas eu le temps de faire autrement ! Normalement, avec le DG + RCIU, on aurait du avoir gygy et pédiatre pour l'expulsion mais mon fils est arrivé comme un boulet de canon, le personnel n'a pas eu le temps d'arriver en salle !!! J'ai perdu les eaux au supermarché le vendredi 15 juillet après-midi, la honte, j'étais trempée jusqu'aux os (le pire, c'est quand je marchais). J'ai appelé mon homme et je suis rentrée chez moi l'attendre (la grande folle, 15km un beau jour d'été sur le littoral entre Guérande et chez moi à Piriac sur mer, j'ai mis 30 min à rentrer avec les touristes…). Bref, j'ai un peu pouillé le siège conducteur de notre nouvelle voiture mdr. Chéri me rejoint, je suis super calme, j'ai eu le temps de faire plein de trucs, prendre ma douche, me changer, mettre une Ridicule serviette hygiénique mouillée en 30 secondes mdr, checker les valoches… lui un peu + stress mais ça va, ça gère. On arrive à la clinique, monito, zéro contractions. Je passe la nuit en observation, les boules maurice car la SF de garde m'avait expliquée qu'il fallait que j'accouche sous 48h avec la perte des eaux, donc je redoutais la césa d'urgence vu qu'aucune contraction n'arrivait (alors que le 14 juillet encore j'en bavais). Bref, le lendemain vers 10h et genre 7-8 personnes qui m'avaient déjà exploré le vagin ils décident de me mettre un truc pour faire mûrir le col. La SF me prévient que ça peut prendre 3h comme 3 jours et que ça va pas déclencher le travail, juste m'aider à me dilater. Bref, je suis encore angoissée… 12h30 toujours rien, mon homme part manger, la SF me montre des exos à faire sur un ballon. Puis on me laisse seule… 13h30, mon homme revient, il me retrouve en pleurs, ça fait 30 min que les contractions sont arrivées et avec une telle force que je crie même pas pour garder mon souffle et les larmes coulent… Je le supplie d'aller chercher quelqu'un. La SF se radine (encore une autre) , je finis par demander comment elle s'appelle en lui disant "j'aime bien savoir qui met sa main dans mon vagin". Elle rigole… J'en suis toujours au même point, à peine 2cm… Je désespère… Elle est adorable, elle va chercher le gynéco qui prend la décision de me déclencher. Je passe en salle de travail à 14h30, pose de perf (j'ai des petites veines, c'est la 3ème qu'on me pose depuis le matin j'ai les bras en purée) , ils m'injectent le produit pour déclencher le travail. Pareil, la SF me dit : ça peut prendre 3h ou 3 jours, c'est votre premier, ne soyez pas déçue si ça dure jusqu'à demain. Pose de la péri dans la foulée (systématique pour un déclenchement si on veut la péri car les contractions sont habituellement plus fortes) , enfin, ça a pris 1h car les contractions étaient de pire en pire et je tenais pas assez longtemps en boule. C'est vrai que ça fait pas mal mais c'est très impressionnant par les sensations dans la colonne. Et là, à peine 5 min après, JE REVIS. [mode dégueu] Par contre, entre nous, tout ce que vous n'aviez pas vidé jusque là sort d'un coup mdr. Genre j'ai embaumé la salle en l'espace de 3 secondes pdr. J'étais super gênée mais l'anesthésiste m'a dit que ct normal, tous mes muscles se détendaient… [/mode dégueu] Je piquerais même un petit somme si j'étais pas si excitée… A 16h45, la SF revient me voir pour m'explorer les entrailles à nouveau, Jérôme part boire un café (il a suffisamment vu d'inconnus me tripoter la chouchounette mdr) , la SF lui dit de prendre son temps, que ça va encore être long… Elle me dit que j'ai de moins en moins de contractions depuis la pose de la péri et qu'elles sont pas assez fortes… Le travail est en train de s'arrêter Elle m'examine et finalement j'en suis quand même à 4cm. Elle me dit alors qu'il va falloir essayer de me tourner un peu car bébé supporte mal les contractions, son rythme cardiaque chute sur certaines… Bizarrement, j'ai super confiance en elle et je m'inquiète pas. Elle me tourne d'un côté (moi je peux plus contrôler mes jambes avec la péri) , ça va pas mieux, voire pire, bébé est à moitié en détresse Elle me tourne vite fait de l'autre côté et là je lui dis que j'ai super mal au coccyx (j'ai une vertèbre sacrée fêlée) et malgré la péri, là, je douille ma race. Elle me dit : vous êtes sûre ? C'est pas possible ! (il est 17h15 environ, il y a 30 min gt à 4) , elle me remet de face, repompe un coup de péridurale, ne dit rien, appuie sur l'interphone, une autre SF et une puér arrive. Mon chéri revient pépère de son café à ce moment-là. La SF me demande si je suis prête, que c'est le moment. Je pleure un coup (+ de bonheur que d'angoisse) , je demande à chéri : "t'es prêt ? " Elles me mettent les étriers. Je leur dis : je vais pousser je vais pousser, je peux pas me retenir !!! Et là, je pousse à peine, Tristan veut sortir tout seul, 1 poussée pour la tête et la 1ère épaule (mon fils était pressé) , 1 deuxième pour la deuxième épaule et elle me dit "attrapez-le ! ", moment magique, c'est moi qui ai retiré le reste de son corps pour finir par le poser sur mon ventre et là c'était que du bonheur. La SF dit "17h31, bienvenue Tristan" et là je me mets à chialer !!!! (et je repleure en vous le racontant) Notre petit Tristan est tout calme contre mon ventre, 1ère tétée au sein (la seule du reste) puis 1er biberon avec papa… La SF me dit : poussez encore une fois pour le placenta, c'est bien je le vois (j'ai pas eu le temps de pousser mdr il est sorti tout seul) , elle me recoud (petit éraflure, elle a mis 2 pts pour pas que ça s'infecte). La puér a lavé Tristan pendant qu'il était sur mon ventre, en toute discrétion, et elle l'a habillé entre le sein et le bib. Je suis contente d'avoir fait cette première tétée, ça m'a confortée dans mon choix de ne pas allaiter, j'ai pas aimé ça du tout, à part le contact peau à peau ! On est restés 3h tous les 3 en salle d'accouchement, puis en remontant la péri ne faisait plus effet donc j'étais déjà debout. J'ai pas eu d'épisio ni de déchirure, juste une éraflure, 24h après j'avais plus mal du tout ! Un accouchement de rêve après une grossesse pourrie ! Je n'ai pas souffert à l'exception du début d'après-m'avant qu'ils me déclenchent (et encore, pendant 1h ou 2 j'ai pas à me plaindre) et les poses de perf je dois dire j'ai morflé et je morfle encore, j'ai 3 énormes bleus sur les bras… Ah et aussi mon bassin j'ai eu super mal juste avant l'expulsion mais ça a duré 5 min donc bon, j'ai vraiment pas à me plaindre. J'ai bien senti mon fils passer, j'ai passé un accouchement super zen grâce à cette sage-femme qui a pris sa garde le samedi matin et qui ne pensait vraiment pas assister à la naissance de Tristan ! Elle a su être très apaisante et m'a fait faire des exos qui ont bien accéléré le travail, je lui suis très reconnaissante ! Moi qui suis une grande angoissée de la vie et une vraie chochotte, je peux vraiment pas dire avoir souffert de cet accouchement. Je suis pas pour autant prête à attaquer une 2ème grossesse, j'ai envie de profiter à fond de mon p'tit bout et oublier tous ces désagréments ! On a du rester 6 jours à la clinique, dont 5 après l'accouchement au lieu des 3 habituels car effectivement notre fils est né à 2kg280 pour 46.5 cm (le 0.5 à son importance mdr) et ils voulaient surveiller la prise de poids et ses dextros. Bien heureusement, lui n'a rien (juste une légère hypo à la naissance) , mais de mon côté, le diabète est pour l'instant encore présent, je suis sous surveillance jusqu'au moins septembre Je préfère néanmoins que ce soit moi que lui… Le matin de la sortie, il faisait 2kg340 du coup on a pu partir et tant mieux car j'en pouvais plus !!! On est complètement croc de lui et mon chéri est un sacré super papa, il assure grave ! Il ressemble comme 2 gouttes d'eau à son père… Allez, je vous laisse, ça gazouille. A + les filles.
  Lire la suite de la discussion sur mamanandco.fr/forum/


233706
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages