Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les gens ne savent pas toujours comment réagir face à ce qui nous arrive.

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 19/08/10 | Mis en ligne le 20/07/12
Mail  
| 64 lectures | ratingStar_278257_1ratingStar_278257_2ratingStar_278257_3ratingStar_278257_4
Bonjour, Comme les gens peuvent être maladroit et cruel par moment. Je sais que cela fait mal d'être lue et de ne pas avoir de réponse. Les gens ne savent pas toujours comment réagir face à ce qui nous arrive. D'autres sont aussi concernés que nous, mais ne veulent pas partager leur souffrance. Ils lisent, sont touchés, j'en suis sure mais n'ont pas le besoin, la force ou l'envie d'écrire. Nous sommes tous impuissant et réagissons différemment face à cette douleur. J'ai lu ton histoire et je te comprends très bien. Toutes ces craintes, ces angoisses pour ton petit bout, va t-il tenir le coup, aura t-il des séquelles ? Je suis passé par là, entre la perte des eaux, l'annonce des spécialistes pour une IMG, l'espoir que tout rentre dans l'ordre et en même temps, la peur de ne pas interrompre la grossesse et que mon enfant naisse handicapé. Tout était tellement flou, j'étais incapable de rester sereine et de penser à autre chose. Des fois, je me dis qu'elle devait sentir que je ne voulais pas la faire partir et qu'elle a pris cette décision à ma place. Toute ma famille me disait qu'il fallait tout arrêter. J'en ai été incapable. Je pleurai, je ne pouvais pas. On me disait qu'il fallait faire confiance aux médecins, qu'ils ne prenaient pas la décision d'une IMG à la légère. Mais je ne pouvais pas. J'ai failli perdre ma petite fille une première fois quand j'ai perdu les eaux, elle s'est accrochée puis, quinze jours après, contractions, là encore elle a résisté jusqu'au jour où Impuissants, nous avons dû la regarder partir. Ton mari avait raison, tu n'étais pas responsable de ce qui vous est arrivé. C'est ce chauffard le responsable. Il ne faut jamais en douter. Vous vous trouviez au mauvais endroit au mauvais moment. Pour mon cas, ce n'est pas si simple. Plus je repense à tout ça et plus j'essaye de trouver une explication. Mes soucis ont commencé le 04 mai. La veille, une de mes collègues et moi avons démissionné de notre emploi à cause du patron. Il était vraiment très con et nous insultait à longueur de journée. Ce jour, il est allé un peu trop loin dans ses propos et j'ai décidé de partir. Je travaillait chez un horticulteur et c'était déjà assez physique comme ça. Je ne pouvais plus supporter son comportement. Je suis partie de là très chamboulée. J'ai pleuré de rage et le lendemain, je me suis retrouvée aux urgences pour décollement placentaire. Jusque là, c'était quelque chose d'assez banal pour les médecins. Donc repos et tout devait rentrer dans l'ordre. Mais rien n'est rentré dans l'ordre. Tout a été de pire en pire. Aujourd'hui j'essaye de comprendre. J'ai envie de tout foutre en l'air chez mon ancien patron. Mais cela ne changera rien. Et puis, est-ce lui le responsable ? Je ne le serai jamais. Aurais-je dû me mettre en arrêt de travail dès le début de la grossesse pour éviter ce décollement ? . Est-ce que j'ai fait trop d'efforts au travail ? Je n'en sais rien. Mais la culpabilité est bien présente. Je me dis que si on ne sait pas d'où ça vient, ça ne peut venir que de moi. Enfin… J'ai aimé ma petite puce depuis le jour où j'ai su qu'elle était en moi, j'espère de tout coeur ne pas lui avoir fait de mal et je l'aimerai toute ma vie. C'est un bébé de l'amour. C'est un petit bout de nous que je n'oublierai jamais. Elle me manque tant… Comment pourrais-je l'oublier ? Alors ne te poses pas de questions, tu n'oublieras pas cet accident de voiture ni toutes les angoisses qui t'ont accompagné le reste de ta grossesse, mais ces mauvais moments te rappelleront à quel point la vie est fragile et qu'il faut la savourer à chaque instant. Pour moi, il est encore trop tôt pour savourer cette vie qui a été si cruelle envers nous, mais j'aspire à des jours meilleurs. J'espère un jour pouvoir serrer un enfant dans mes bras, un enfant qui aura un avenir dans ce monde et devenir maman, une vraie maman. Bises à toi et ta petite famille. Mes pensées vont toutes vers toi ma petite Lily. Je t'aime.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


278257
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages