Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les photos de charme de ces messieurs, j'y suis très très sensible alors.

Témoignage d'internaute trouvé sur enceinte - 30/01/11 | Mis en ligne le 18/07/12
Mail  
| 51 lectures | ratingStar_277286_1ratingStar_277286_2ratingStar_277286_3ratingStar_277286_4
AHHHHHHHH tu vois Ceclilou, je ne suis pas fan de tous les smileys, mais mais mais… Les photos de charme de ces messieurs, j'y suis très très sensible alors. Mouai enfin, faudrait pas que j'en vois tous les jours non plus parce que chéri est très loin de tout ça côté physique. Oui enfin bref, je l'ai choisi comme ça hein. Super pour ton rendez-vous endocrino, c'est impecc. Pourquoi ne supportes tu pas le dudu ? Et tu as le temps de réviser pour ton concours IDE ? Ça ne doit pas être évident… ChoupiLo mais je vois que nous sommes dans le même état. Moi c'est pas tout le temps comme ça, par ex hier à la crémaillère j'étais en super forme. Mais la journée… j'ai j'étais vraiment mal l'après-midi. Ensuite je me suis encdormie… et ensuite je deviens agressive avec zhom le pauvre, il ne comprend rien… (moi non plus d'aileurs…). Pour mon "cycle"… je pensais avoir ovulé, maintenant je n'en sais plus rien. J'ai ressenti à J14 des picpics vraiment intenses dans mes 2 ovaires. Mais j'ai toujours les bouffées de chaleurs liées à decapeptyl. Mon dernier ttt je l'ai eu le 5 oct il me semble, et ça dure 3 mois. SAUF QU'ON NE SAIT JAMAIS QUAND LES VONT REVENIR AVEC CE TTT DE BRIN… J'étais très positive parce que mes dernières règles sont arrivées avant la fin de duphaston, donc pour moi elles étaient vraies et non pas déclenchées par l'arrêt de dudu. Du coup ensuite j'ai vraiment pensé à une ovu. Mais en fait, en ce moment, j'ai de + en + de bouffées de chaleur je ne comprends rien… c'est comme si on m'avait refait une piqure en secret. Bref, je reste par rapport à ça. Mais en fait, je fatigue moralement parce qu'avec cette endométriose, j'ai le sentiment très fort d'avoir une épée de Damoclès sur la tête. J'ai peur que les stims ne marchent jamais, j'ai peur de ce que la maladie va faire comme dégâts, j'ai peur des douleurs. Je suis courageuse et volontaire la plupart du temps, mais cette maladie, elle me fait peur. J'ai l'impression d'être envahie, et je ne peux pas lutter parce que je ne sais même pas POURQUOI j'ai cette maladie !!!! Les médecins ne connaissent pas la cause de cette maladie, alors voilà on ne sait pas traiter. Et moi j'en ai marre d'être en essai bébé, je suis fatiguée de tout ça, ça me rend souvent triste. Je ne peux pas vivre, je n'arrive pas à avancer dans ma vie, je suis là… au chômage, à attendre qu'on puisse faire une FIV. Et je n'ose pas trouver un taf parce que c'est tout bête, mais quand tu fais une FIV, l'idéal c'est encore d'être depuis au moins 1 an dans ta boite pour prendre des rtt, congés payés. Quand tu commences un nouveau travail, tu crois que tu peux dire "ah bah par contre 2 ou 3 fois telle semaine je n'arriverai qu'à 10h30" ? Et puis claquer un arrêt de travail 1 jour ou 2 ensuite pour le transfert ? Et enfin leur claquer dans le meilleur des cas une grossesse ? Je n'ai pas envie de faire ça à une entreprise, je trouve ça nul. Pareil, j'ai bien pensé à l'intérim et les CDD mais à mon niveau de poste, ça n'existe pas. Du coup je suis en colère, je me sens bloquée. Je ne peux pas compenser le fait de ne pas avoir de bébé par un investissement professionnel par exemple. Et ce parce que cette maladie m'a rendue inapte à travailler dans ma dernière boite et que ça n'allait plus du tout. Je n'aurai pas eu ce problème, j'y serais encore ! (même si je n'aimais pas, j'aurai persisté). Bref, c'était mon lâchage du jour, merci de ta question ma Choupi, au moins ça m'a permis de m'exprimer. Et encore, je me limite parce que mon coup de gueule il est encpre plus fort que ça au fond de moi… Mon corps joue contre moi, contre mes projets et mes désirs les plus profonds, comment ne pas être en colère ? (je crois quand même que je vais prendre rendez-vous avec la psy de la PMA histoire d'évacuer tout ça…). Pareil, ça c'est embêtant, mon état d'esprit n'arrête pas de fluctuer entre mon caractère de base, et parfois une sorte de déprime lié à tout ce parcours bébé… je ne sais même plus qui je suis parfois.
  Lire la suite de la discussion sur enceinte.com


277286
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages