Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les propos d'un juge ...

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris
Mail  
| 61 lectures | ratingStar_259635_1ratingStar_259635_2ratingStar_259635_3ratingStar_259635_4
Bonjour à toutes et à tous. Je relis, à froid, le compte-rendu du jugement de NON-LIEU émis par le Juge des Mineurs de notre fils, âgé à l'époque de 12 ans. Celui-ci a été poursuivi (et nous avec) par les Services Sociaux à la suite d'un Signalement Social émanant de son Collège du moment parce qu'il avait été frappé (coups et blessures constatées +ITT) dans la cour par un autre élève l'ayant menacé quelque mn + tôt en classe ; celui-ci faisait partie d'un groupe d'élèves "harceleurs" ayant eu, depuis maille à partir avec la gendarmerie, l'un d'eux étant suivi depuis 2 ans par un "Educateur" depuis qu'il avait battu sa maman dès 11 ans, les autres étant soit totalement exclus soit passés en conseil de discipline. Ma questions porte sur le comportement de la Juge des Mineurs qui nous a reçus en présence de notre Avocate, celle-ci ayant lui ayant remis ce jour-là des pièces à décharge qui avaient été refusées par les Services Sociaux en charge du dossier, à savoir des témoignages de plusieurs voisins qui disaient les méfaits dans la commune de ces gamins, de parents qui dénonçaient les violences et les harcèlements dont étaient victimes leurs mômes faces à ces petits voyous ainsi que le fait que j'aie été moi-même Agent de Service Social il y a quelques années et que j'étais ainsi apte à connaître les directives de notre Ministre de Tutelle sur la conduite d'enquêtes sociales . Face à la qualité très sommaire de l'enquête et de son orientation manifeste, nos pièces à décharge ont totalement disculpé notre fils et nous-mêmes et conduit la Juge à pronincer ce non-lieu, non sans avoir nous avoir insultés de PARENTS TOXIQUES (ce n'est pas noté dans le rapport mais c'était devant notre avocat). D'autre part, son compte rendu est un tissu d'appréciations négatives à notre propos qui allèguent, sans qu'il y ait eu de rencontre avec des gens qualifiés, que nous sommes laxistes, instables, que nous avons une incohérence éducative et que nous transmettons à notre fils une crainte du monde extérieur… Pour terminer, elle stipule que "la problématique familiale relève de la compétence de spécialistes, psychiatres et psychologues et non d'éducateurs"… Nous remarquons que rien ne mentionne les pièces qui contredisaient un travail de sape de l'équipe sociale et que, nulle part, on ne mentionnait que notre avait été "signalé en danger A L'ECOLE" par le Collège ! Enfin, nous l'avions réellement présenté à un pédopsychiatre de CMP qui l'avait diagnostiqué tout à fait normal, et que la précocité n'était pas une anormalité. Le Directeur de ce Collège a été muté dans le même temps que la bande de caïds était recadrée… Ma question : nous aurions souhaité une publication de l'ordonnance de non-lieu car même en ayant déménagé et que l'affaire est finie depuis 1 an (donc prescription dans le dossier scolaire…) notre fils s'est fait insulter par un prof de "Cas Social" ! Et un autre, que j'avais rencontré par hasard, m'a dit que compte tenu de son dossier ? Il comprenait que notre gamin ait encore des difficultés… SNIF, justement notre affreux jojo de gamin adore la pêche, joue aux boules avec les pépés du coin, fait du vélo-cross, a juste une moyenne de 16 en français, rigole de nouveau avec nous, a de nombreux amis, C'EST-Y PAS MALHEUREUX de le mettre ainsi en danger. []. Bon, nous aussi on voudrait bien continuer de rigoler car c'est chouette ici. Faut-y qu'on se mette[] à faire la java pour devenir de VRAIS cas sociaux ?
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


259635
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages