Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma nouvelle voisine est alcoolique : situation invivable !

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 09/07/11 | Mis en ligne le 11/05/12
Mail  
| 166 lectures | ratingStar_253385_1ratingStar_253385_2ratingStar_253385_3ratingStar_253385_4
Bonjour à tous. Je me permets d'intervenir pour faire part de mon expérience et apporter quelques précisions. Je rencontre le même problème, à savoir un voisin alcoolique qui trouble énormément ma tranquilité, m'empêche de dormir, et pour utiliser un registre familier (désolé) , me pourrit la vie. Cela fait maintenant deux ans que ça dure, suite à la perte de son emploi, depuis cela va en s'amplifiant, au départ il se saoulait une fois par semaine (le vendredi d'ailleurs…) , puis la fréquence a augmenté et aujourd'hui il est quasiment ivre à tout moment, ou alors il a sombré dans la folie. Cela se traduit par des discutions solo toute la nuit durant avec sa voix portant très fort, souvent des cris, des plaintes, etc de ce dernier. Ce pauvre homme ne sort plus de chez lui, dort le jour, boit la nuit. Il s'agit de petits logements (une 20taine de m²) , malgré une assez bonne isolation, on entend tout… le verre ou la bouteille se poser interminablement sur une table, ses plaintes, cris, toux, vomissements… De plus, de part l'agencement des logements, je suis son seul voisin direct, et donc le seul à être touché par ces nuisances… difficile ainsi de faire valoir mon témoignage aupres des propriétaires. J'ai tout essayé ! - aller le voir, mais il n'est plus jamais à jeun, aucune discutions ne mène à quoi que ce soit… en deux ans j'ai du aller le voir une bonne dizaine de fois en pleine nuit (dans les 2h du matin) pour le supplier de se calmer, ce qui ne mène à rien. - contacté les pompiers à cause de ses cris, ils ne sont pas venu. - contacté à plusieurs reprises la police. Par deux fois ils ne sont pas venu, autrement ils se déplacent, lui font un peu la morale, restent une dizaine de minutes, puis repartent, et biensur, c'est reparti… - contacté les "services sociaux" de Sèvres (92, mon lieu de résidence) - on voit souvent cette suggestion dans les forums - ces derniers m'ont précisé qu'il était dans son droit le plus stricte de s'enivrer chez lui. J'ai mis l'accent sur sa santé, qui au fil de ces deux ans s'est grandement détérioré. Ce à quoi ils m'ont répondu qu'ils lui enveraient un courrier… … un courrier… Cet homme n'a plus aucune vie sociale, comment voulez vous qu'il prenne note d'un courrier… - j'ai envoyé fin d'année dernière une lettre recommandée avec AR, lettre où j'expliquais en détails mon problème avec ce monsieur. Aucune suite n'a été donnée à ce jour, j'ai bien reçu un coup de fil de mon bailleur (un très gros bailleur, disposant d'énormément de résidences en région parisienne, coté même en bourse). Ces derniers m'ont expliqué de façon très courtoise que je ne pouvais rien faire étant son seul voisin, mais que mon courrier avait été pris en compte, et qu'il fallait que je convainque plusieurs autres voisins d'envoyer également une lettre avec AR… c'est ridicule, je suis le seul touché par ce problème, je ne vais pas demander aux voisins d'apporter un faux témoignage. - j'ai également contacté les concierges, qui biensur n'y peuvent rien. - enfin j'ai contacté la mairie, quelle fut leur réponse (mot pour mot) : "qu'est ce que vous voulez qu'on y fasse" sympa… puis plus posément m'ont conseillé de me tourner vers les services sociaux (retour à la case départ…). Bref mon problème dure depuis deux ans et n'est pas résolu, pour cause, (dans mon cas, seul voisin, etc…) il n'y a pas de solution. Je vais être obligé de partir car à la longue cette situation m'a usé.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


253385
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages