Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mais l'effet miroir du virtuel est peut-être déformant…

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 07/12/10 | Mis en ligne le 24/07/12
Mail  
| 35 lectures | ratingStar_280153_1ratingStar_280153_2ratingStar_280153_3ratingStar_280153_4
Salut Princess, La phrase que j'ai soulignée est à mon sens clairement le défi sur lequel tu dois te pencher… mais l'effet miroir du virtuel est peut-être déformant… je ne sais pas… je passe juste te livrer un témoignage qui n'engage que moi et un vécu si semblable au tien que j'ai pu lire ailleurs… Quand je te lis, je revois tellement mes passages, y compris ceux que j'ai pu écrire ici… sur les pn… avec le père de mon fils quand il avait 12 ans… mes interrogations, mes combats qui ressemblent aux tiens… les responsabilités que je croyais devoir assumer… les souffrances que je voulais lui éviter… les manips grosses comme des montagnes contre lesquelles il a fallu lutter tout le temps… les passages à chaque fois gagnés devant le jaf… et l'état d'épuisement dans lequel je me suis retrouvée pour avoir tenté d'échapper à un destin dont je sais aujourd'hui qu'il ne m'appartenait pas… comme j'ai pu le conscientiser en faisant chair… en vérité… ce poème de Gibran qui m'appelait depuis si longtemps : Vos enfants ne sont pas vos enfants. Une femme qui portait un enfant dans les bras dit : parlez-nous des enfants. Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, Car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier. Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et il vous tend de sa puissance pour que ses flèches puissent voler vite et loin. Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie, Car de même qu'il aime la flèche qui vole, il aime l'arc qui est stable. Je me suis battue 3 ans… tentant de lui donner donner les armes… tentant de le sensibiliser à toute démarche manipulatoire… essayant de construire avec lui son avenir… Et je viens de lâcher prise il y a quelques jours en laissant mon fils définitivement repartir chez son père, parce que s'est justement imposée la question que tu évoques : apprendre à se préserver soi… et aussi sa petite soeur de ce mal être crée par le pn à distance… Il était important pour moi, certaines barrières franchies par les autres, y compris mon propre fils, de poser les miennes. De ce qui est acceptable ou pas, de ce qu'on souhaite ou pas… et de s'y tenir. Avec un conjoint… c'est plus facile… encore que… Avec un enfant… c'est autrement plus difficile… Ton fils va grandir. Il fera sa vie, avec ou sans toi. Mais quel "toi"… effectivement ? C'est peut-être par ce chemin l'occasion pour toi de le découvrir. Une fois que la flêche est partie… accepter le trajet qu'elle suit et qui ne dépend pas… que de l'arc…pas simple… Bon courage dans ce que tu traverses.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


280153
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages