Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mais là, c'est pas couper sa tête.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 50 lectures | ratingStar_280306_1ratingStar_280306_2ratingStar_280306_3ratingStar_280306_4
Ouaip ! Mais là, c'est pas couper sa tête. En tout cas, merci et à tous et toutes, je comprends mieux ce désir qui serait plus un désir de changement global, en profondeur, qui marque une étape franchie dans la vie… Un peu comme les peuples primitifs qui se marquent la peau à chaque passage important de vie ? Et je viens juste de penser à quelque chose, chez moi, ce n'est pas les cheveux que je sacrifie en cas de rupture, c'est ma peau que je troue au piercing systématiquement… Piercing d'autant plus douloureux que l'histoire aura été longue ou la rupture douloureuse. Ainsi, après mon premier chagrin d'amour, j'ai percé un deuxième trou à mon oreille gauche… Après la rupture d'avec le père de mon aîné, le troisième, toujours à la même oreille… Mon ex-mari, 7 ans de vie commune + rupture qui s'est mal passé, le nombril… Enfin, Dyo, après 3 ans, mais rupture en douceur, ce qui restait de mon lobe avant le cartilage et dans le même temps, rupture avec quelqu'un que j'aimais énormément et qui a rompu sans raison apparente sinon sa propre peur… Premier cartilage. Cette envie de piercing est tellement forte qu'elle en devient obsédante au point d'en devenir un besoin impérieux. C'est une sorte de rite, mais je n'avais pas conscience, jusqu'à mon cartilage de cette manie là… ça me soulage même si c'est douloureux parfois (9 mois de cicatrisation pour le nombril, 4 mois pour le cartilage) … Et ça me reprend fortement avec une rupture qui n'en finit pas tellement c'est du n'importe quoi… je navigue entre rupture et rabiboche… J'hésite entre deux, je sais encore une fois douloureux et long à cicatriser (le temps du deuil ? ) : le labré (lèvre inférieure) ou l'industriel (double piercing au cartilage de l'oreille avec une barre qui passe de l'un à l'autre). Les cheveux, ça repousse Changer de tête, c'est temporaire. Mes piercings sont à demeure et je peux les nommer par chacun des prénoms qui ont marqué mon histoire. De la même façon, ayant pris conscience du lien entre mes piercings et les ruptures, j'ai voulu m'en offrir deux autres pour le départ de mes enfants, deux autres cartilages… ça n'a pas fait un pli ! Je les ai rejetés violemment en une semaine et j'ai du me charcuter pour m'éviter les urgences de l'hôpital pour les retirer moi-même. Logique : mes enfants étaient partis vivre chez leur père, mais ce n'était pas des ruptures. Mon corps ne les a pas pris comme les autres… Un piercing après chaque rupture, une fois fait, vous décrire le soulagement que ça me procure est une chose malaisée… Mais je passe vraiment à autre chose quand c'est fait, ça marque vraiment la fin, ça me libère. Bonne journée.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


280306
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages