Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Maman en apprentissage!

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes - 29/07/11 | Mis en ligne le 24/05/12
Mail  
| 80 lectures | ratingStar_258645_1ratingStar_258645_2ratingStar_258645_3ratingStar_258645_4
Tout d'abord zoé . Je n'ai pas ressenti cela pour mon premier enfant car j'ai eu la chance immense d'avoir un bébé qui n'avait pas de coliques, pas de reflux, qui a fait ses nuits vers 2 mois, ce qui fait que dans les rares cas ou il pleurait un moment, il suffisait de l'attacher sur moi et de me promener avec lui dans l'appartement et c'était bon. Du coup j'avais le sentiment d'être une super maman. Mais en fait j'ai plongé quand j'ai eu mon 2ème. Je croyais qu'en faisant la même chose que pour mon ainé tout se passerait bien. Et en fait non, mon second fils a eu du reflux il a eu mal au ventre et sa naissance avait été très difficile. Du coup, il est arrivé des fois ou je n'arrivais pas à le calmer et du coup cela a été plus difficile. Le truc qui marchait quand même c'était de l'attacher sur moi et de partir en balade. Cela me faisait du bien de sortir de chez moi, c'était agréable pour mon ainé et mon bébé se calmait. Ce que je sais c'est que je me sentais nulle et je me culpabilisais beaucoup. J'avais eu une grossesse à problème, un accouchement ou on avait failli y passer et je croyais que c'était à cause de cela. Tu veux tellement bien faire pour ton fils et tu intellectualises trop du coup. Du coup tu as le sentiment de faire faux et tu penses même plus loin que si tu fais faux ton fils ne t'aimera pas. Si il y a une chose dont je suis sûre c'est qu'un nouveau-né aime sa mère, il lui est réellement attaché. Le fait qu'il pleure plus avec toi n'est pas le signe que tu fais faux quelque chose. Mais tu verras qu'en grandissant cela sera la même chose, quand les enfants ont un gros chagrin c'est souvent vers leur maman qu'ils viennent se confier, qu'ils pleurent. Je me souviens d'une fois ou j'avais confié mon fils à un petit atelier, il avait 3 ans environ mais il ne parlait pas car il a eu un retard de langage. Quand je suis arrivée, il s'est mis à pleurer dans mes bras, il n'arrivait pas à dire ce qu'il ressentait, mais il avait juste besoin de pleurer dans mes bras. La personne qui s'occupait de l'atelier était surprise car elle m'a dit que cela s'était très bien passé quand je n'étais pas là. Pour résumer ce que je voudrais dire c'est que je pense que des fois les bébés ont besoin de se plaindre, (moi aussi des fois cela m'arrive) et la présence de leur maman, même si elle ne les fait pas arrêter de pleurer leur fait du bien. On est là, quoi qu'il fasse. Les pleurs d'un bébé sont difficiles à supporter, mais encore plus si tu crois qu'il pleure car il ne va pas t'aimer, ou si tu crois que tu es nulle etcc. Ton fils t'aimera de toute façon, il t'aime déjà. Un enfant aime ses parents qu'il soit maltraitant ou non, adulte il changera certainement, mais enfant il aime ses parents. Je ne sais qu'elle est ta relation avec ta mère, mais la mienne n'était pas un exemple que je voulais suivre et du coup j'avais aussi une pression de réussite car je ne voulais pas reproduire le schéma familial. Ce qui fait que j'ai consulté très tôt une pédopsychiatre pour me libérer des pensées négatives que les pleurs de mon enfants faisaient ressurgir. Bien sur que chaque maman a des pensées négatives une fois, avec les nuits entrecoupées, la peur de mal faire c'est normal, mais toutes les mamans ne doutent pas de l'amour de leur fils, si tu as l'impression que ce sentiment dure, sois attentive. Et je voudrais aussi relativiser les erreurs que chaque parent fera. Je m'en suis sortie dans la vie malgré un départ pas des plus sereins. J'ai actuellement une relation cordiale avec ma mère. Les erreurs qu'on fera, ne seront peut être pas celles qui l'ont fait souffrir dans son enfance, mais on en fera d'autre qui feront souffrir son enfant. Le fait de ne pas être parfait est en soi une bonne leçon que l'on transmet à nos enfants dans le sens ou on leur apprend que la perfection n'existe pas et du coup ils seront plus libres d'être ce qu'ils ont envie d'être. En conclusion je ne pense pas que tu es une mauvaise mère, tu es une mère qui doute de sa capacité à être aimée et du coup tu vis les pleurs de ton enfant comme un rejet alors que c'est juste un moyen pour lui de s'exprimer. Malheureusement on ne comprend pas tout, on fait le maximum, mais une chose est sûre c'est que plus ton enfant grandit plus il a de moyens d'exprimer ce qu'il ressent et la communication devient plus aisée. Ps : as-tu rééssayé la sucette ? Il faut un peu s'accrocher au début pour qu'ils arrivent à la tenir bien. Mais quand il est attaché sur toi et qu'il ne se calme pas tu pourrais rééssayer, c'est plus facile qu'il apprennne à la tenir quand il est contre toi.
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


258645
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages