Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mamans pour décembre 2010

Témoignage d'internaute trouvé sur enceinte - 11/12/10 | Mis en ligne le 19/05/12
Mail  
| 102 lectures | ratingStar_257000_1ratingStar_257000_2ratingStar_257000_3ratingStar_257000_4
Bonjour les filles, Voilà mon premier pointage de jeune maman. Merci pour tout vos messages et votre soutiens, ça m'a fait beaucoup plaisir. Donc moi je suis rentrée hier au lieu d'aujourd'hui, comme Gaïa et moi étions en pleine forme, ils ont pas vu l'interet de nous garder jusqu'à ce matin. Moi ça m'a soulagée, car être loin de mon homme tout les soirs c'était pas simple. Donc mon petit récit, qui n'est pas le mieux et le plus joyeux : Lundi matin on vient me chercher à 8h30 dans ma chambre pour le bloc, alors que je devais pas y aller avant le milieu de matinée, donc grosse surprise et gros coup de stress. Mon homme descent avec moi et part se préparer pour assister en live à la naissance de notre merveille. Pendant qu'il se change, on m'installe pour l'anesthésie du rachis, j'avais super froid et mal au dos avec la position qu'on me demandé avec mon gros ventre, la pose a été trés douloureuse, j'ai criée et pleurée toutes les larmes de mon corps, le stress n'a pas aidé aussi j'avoue. Une fois mise, on m'allonge et la gros vomissement, normal apparement. Mon homme rentre et me demande comment je vais car il a entendu mes pleures et mes cris, moi je suis shootée et lui dis que tout va bien je sens que ma tête, tout le reste du corps étant endormis. L'opération commence et je m'en rends pas compte, je sentais vraiment rien, je m'en suis rendue compte quand j'avais l'impression d'être sur un bateau en dérive, ça balloté de partout et là miracle j'entend ma puce qui pousse son premier cris et la gygy qui me dit oh lala c'est une merveille, mais qu'elle est belle patati patata "ptin montre là moi ma fille" lol. Elle me la pose sur moi et je fond en larme en la voyant, le stress part d'un seul coup. Mon chéri me demande comment je vais car apparement je deviens blanche, je lui dis ça va, j'ai juste une grosse envie de dormir. Il part avec la sf et la petite pour les premiers soins. Moi je me sens de plus en plus mal, comme un sommeil qu'on ne peut pas contrôler. Et d'un coup agitation autour de moi, "elle taticarde, elle s'enfonce vite…" et là trou noir. Je me reveil quand on me recoud et aggraphe le bidou. On me met en salle de reveil, normalement j'en ai juste pour quelques minutes mais qui deviennent une éternité, une horloge en face de moi les heures passe, je vomis, on m'appuis sur le ventre, on prend ma tension etc je ne sais combien de fois, on regarde tout le temps mes pertes de sang. Mon chéri s'inquiète on me le passe au tel, je dis juste ce que je sais, c'est à dire pas grand chose. AU bout de 4h je commence a fondre ne larme, on continu de m'appuyer sur le ventre et l'anesthesie ne marche plus, ma gygy debarque et demande d'urgence un calmant, du coup morphine… Elle essaie de me calmer et m'explique que je suis tres forte mais que mon corps ne suis plus, au moment où ma fille a été dans mes bras j'ai tellement relacher le stress que mon corps à declarer forfait. En gros quand on accouche l'uterus se met en action d'ou les contractions, les contractions servent à gérer les hemoragie quand bébé est sorti, et moi mon utérus n'a rien voulu savoir. Je me met a pleurer de plus en plus, ma fille est en haut moi je m'enfonce encore et là je prends conscience que je la reverrais peut être plus . Ma gygy me prend les mains et me dis faut pas lacher, on attend encore 1h pour voir l"evolution de l'hemoragie ce que je ne supporte pas d'entendre je veux mon homme et ma fille. Voyant mon etat mental ne pas tenir aussi, elle me met un calmant et d'un coup je suis toute stone… 1/4 heure apres elle vient me voir et me dis, tu vas remonter tout va bien ton uterus vient de se remettre ne marche grace au calmant pour me calmer. Je remonte en chambre à 13h30 et je vois mon homme qui donne le bibi à ma puce et je pleure encore mais de joie. Il me montre les photos de ses premiers heures c'est trop beau, il a fait du corps a corps avec elle. Ma gygy monte et vient expliquer a mon homme tout ce qui c passé, elle reviendra me voir jusqu'au dernier jour de maternité "je m'appelle comme sa fille, et ma fille porte le nom d'une déesse" et elle me dit c pas tout les jours qu'on met au monde une déesse avec une maman aussi forte que vous. Ensuite on me met toujours sous morphine pendant 48h car je souffre beaucoup. Les premiers essais de marche sont douloureux, mais de jour en jour ça va mieux, même si encore aujourd'hui marché plus de 10 min et restée debout et tres dur, même la douche pas facile je dois être assise. Ce soir on m'enleve mes 13 agraphes, youpi car elles me genent de plus en plus, pas douloureux mais genant. Le plus douloureux reste les points a l'interieur de moi. Je tiens a vous dire pour celles qui doivent ou devraient avoir une cesarienne que mon cas est exceptionnel, ne paniquée pas, j'ai juste eu un manque de chance. Les cesarienne restent un acte chirurgical courant avec tres peu de danger, pas plus que pour une operation normale. Bon mon récit est pas le plus joyeux mais voilà je positive en voyant ma fille. Je vous met une photo. Bon je pleure comme une madeleine en vous marquant tout ça mais ça va, je realise la chance que j'ai eu. Gaïa est née le 6 décembre à 9h tout pile. Elle pèse 3kg400 et mesure 51 cm, Belle puce pour 3 semaines d'avance Gaïa (36). Jpg (2.59 Mio) Vu 56 fois.
  Lire la suite de la discussion sur enceinte.com


257000
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages