Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Merci inveritas de penser à moi.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 27/12/10 | Mis en ligne le 01/08/12
Mail  
| 81 lectures | ratingStar_284010_1ratingStar_284010_2ratingStar_284010_3ratingStar_284010_4
Bonjour tout le monde ! Merci Inveritas de penser à moi. Voici des nouvelles fraîches. J'ai gagné une partie et je vous assure que je m'en contente volontiers : mon fils a admis que la garde alternée était nécessaire et ne va plus à l'encontre. J'ai passé d'agréables moments avec lui durant sa semaine de vacances à la maison. Quant au Noël passé en famille et auquel, initialement, il ne voulait pas participer, il ne l'a pas montré, mais j'ai lu dans ses yeux que sentir l'amour de mes proches lui a fait du bien (à moi aussi d'ailleurs ! ). Mes enfants ont été gâtés, comme d'hab' et j'ai fait la connaissance de ma nièce dernière née (en août dernier). Beaucoup d'émotions qui m'ont foutu le blues par moment… notamment un petit mot de ma mère rempli d'amour et de confiance en moi et mon projet alors que je me sens si fragile à l'intérieur. Ça fait du bien et ça fait mal en même temps… Je suis à 11 jours de mon sevrage tabagique, sans substitut nicotinique (je précise ! ). Les premiers jours ont été extrêmement pénibles avec un sommeil anarchique et très mauvais, des tensions, gros manque… gros syndrome de sevrage. Vraiment pas agréable et j'ai bien cru faillir. Or, même entourée de fumeurs comme ça a été le cas chez mon père, je n'ai pas taxé ni une clope ni même une taffe. J'en avais pourtant mortellement envie, mais j'ai résisté et je suis heureuse d'avoir su résister. J'ai dépassé le stade du syndrome de sevrage, ça va bien mieux depuis quelques jours. L'envie est moins forte de jour en jour, je me libère de plus en plus de ce poison. Et j'ai entraîné deux proches à arrêter de fumer également (dont Dyo). Que du bon. Pour mes questionnements et interrogations… presque chaque jour, un événement, quelque chose m'y ramène, constamment et je n'ai pas de réponses. Quelqu'un, un ami, m'a écrit, récemment, "mais c'est quoi ces mecs qui ne savent pas garder une femme aussi jolie et intelligente que toi ? " Et je lui ai répondu : "il faut croire qu'il me manque quelque chose ! " et cette question m'a ramené aussi à une autre interrogation, ou plutôt un constat que j'ai fait il y a déjà quelques années : les gens savent me trouver quand ils vont mal, et quand ils vont bien, je n'ai plus aucun contact avec eux. Pourtant, j'aimerais bien aussi partager des bons moments ou de bonnes nouvelles… mais on peut rester des mois, une année, parfois plus, sans aucun contact et invariablement, quand ça ne va plus, miraculeusement, ils se rappellent de moi C'est d'une frustration !!! Finalement, j'ai l'impression que c'est la même chose avec les hommes : je suis là à l'instant T, quand ils ont besoin de moi et me jettent dès que j'ai rempli mon office… peu importe les sentiments, ce n'est jamais assez… je donne tout, mais ce n'est jamais assez. What's wrong with me ? Mystère… Je devais être un Saint-Bernard dans une autre vie, une brave bête qui sauvait des gens et dont personne ne se souciait une fois son travail accompli. J'ai changé mon avatar pour une image qui me correspond plus aujourd'hui… le précédent, on lisait un bonheur tranquille, la paix et la douceur. Aujourd'hui, c'est dur à l'intérieur et tout fissuré. Ce regard triste, je l'ai en permanence… je n'avais pas idée à quel point cet homme avait brisé profondément en moi ce que j'étais profondément. Un ami m'avait dit, il y a quelques mois : on a spontanément envie de te protéger… ma détresse se voit, se lit sur moi aussi clairement qu'un livre ouvert. Il y a des blessures qui ne se refermeront jamais, je le sais. Tant mieux ou tant pis. J'ai vraiment l'impression de tourner en rond, non ? Enfin… pour le moment, j'en suis là. On verra comment ça se goupille avec le temps. Pour le moment, je fais une longue pause, encore une petite semaine, ensuite, il faudra que je retourne à mon projet et mes problèmes. Faire cette pause était nécessaire, j'étais épuisée. Et votre Noël, c'était comment ? Des projets pour la St Sylvestre ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


284010
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages