Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mobilier et parasitisme

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 26/11/10 | Mis en ligne le 09/05/12
Mail  
| 76 lectures | ratingStar_252662_1ratingStar_252662_2ratingStar_252662_3ratingStar_252662_4
Bonjour, Mes amis ont ouverts il y a quelques année un magasin d'Optique sous une grande enseigne dans une ville A. La grande enseigne en question, pour autoriser l'utilisation de sa marque, oblige à acheter un mobilier particulier (qu'elle fait soit dit entre parenthèse payer une fortune…). Après quelques temps, mes amis quittent la grande enseigne en question mais continuent d'exploiter leur commerce d'optique. A ce moment, la grande enseigne leur écrit et leur précise simplement qu'ils ont l'obligation d'écouler le stock lié à la marque dans les 6 mois. Mes amis apprennent que plus tard, alors qu'ils ne sont plus liés avec elle, la grande enseigne ajoute une clause pour les fameux meubles précisant que celui qui quitte l'enseigne ne peut les ré utiliser et a comme seule possibilité soit de ne rien en faire, soit de les revendre à un magasin de cette enseigne. Ils continuent quant à eux d'utiliser les meubles sans souci. Quelques temps après, mes amis sont mis en faillite pour le magasin dans la ville A, mais comme ils ne sont pas du genre à se laisser abattre, ils décident de retenter leur chance et montent un magasin d'optique dans la ville B. Compte tenu de leur difficulté financières suite à la faillite, ils font eux mêmes tous les travaux dans le magasin et ré utilisent bien entendu le mobilier qu'ils avaient acquis auparavant. Le magasin n'est pas encore ouvert, mais en concurrent d'une ville voisine qui est sous la grande enseigne, passe et voit les meubles. Il envoie alors par le biais de son avocat un courrier à mes amis les accusant de parasitisme en leur enjoignant soit de ne pas utiliser les meubles, soit de les lui vendre avec une décote de 40% soit de transformer ce mobilier., sous peine de les assigner en justice. En faisant des recherches, nous avons trouver les chaises en vente libre sur internet, pour ce qui est des tables de travail rien pour le moment. Mes amis sont effondrés , car ils n'ont absolument pas les moyens de racheter des meubles, et en aucun cas ils n'ont souhaité ni utiliser l'image de l'enseigne, ni créer la confusion dans l'esprit des clients. Que pouvons nous faire ? En y réfléchissant, je me dis que l'intérêt à agir du commerçant est déjà limite, vu qu'il n'est même pas dans la même ville. D'autre part, la clause sur le mobilier obligeant à ne pas ré utiliser n'a été mise en place qu'après le départ de mes amis, donc ne peut on pas dire qu'avant, de fait l'entreprise autorisait la ré utilisation des meubles ? Si vous avez d'autres idées merci d'avance.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


252662
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages