Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Moi romain, 35 ans, victime d'inceste par trois hommes de ma famille

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 01/05/12
Mail  
| 115 lectures | ratingStar_248955_1ratingStar_248955_2ratingStar_248955_3ratingStar_248955_4
Bonjour Marjorie, Je me permets de répondre à la place de Romain, il se trouve que je bosse dans son association, le cfvi. Il est très fréquent qu'une victime tente de trouver un échappatoire dans diverses substances, que ce soit alcool ou autre. Le fait d'avoir d'énormes difficultés à faire confiance est aussi malheureusement classique, après une telle trahison de quelqu'un d'aussi proche, il est dur de se remettre dans une situation où l'on peut se sentir vulnérable. La bonne nouvelle c'est qu'il existe de l'aide, et que parler de ce qui fait mal est ce qui permettra de surmonter le passé et d'apprendre à vivre avec du mieux possible. Si il éprouve de grandes difficultés à en parler de vive voix, une première solution serait peut être de venir échanger sur un forum, le CFVI dispose d'un site web, il y trouvera un forum, des victimes, du soutien ainsi que des adresses utiles selon votre région. L'avantage c'est qu'il peut s'y inscrire en tout anonymat, et que ça peut être un premier pas vers le "mieux-aller". A long terme peut être qu'il serait bon d'envisager une thérapie, mais… est à lui d'en décider et surtout de savoir quand il se sentira apte à franchir le pas. La honte est un sentiment dévastateur, je le sais, je l'ai ressentie, et parfois encore elle m'accable. Mais c'est à ce moment là qu'il faut faire une distinction entre le ressenti et la logique. Je me suis beaucoup aidée d'une chose qu'on m'a dite, pour surmonter honte et culpabilité. J'avais 12 ans quand j'ai été violée par mon frère ainé, et une personne m'a dit " et si tu n'étais pas concernée par cette histoire, mais que tu ne faisais qu'observer comme quelqu'un d'étranger à la situation ce qui était arrivé à cette petite fille de 12 ans, la trouverait tu coupable de quoi que ce soit ? Penserait-tu qu'elle doive avoir honte et s''en vouloir ? " Bien évidemment la réponse est non. D'où la distinction entre le ressenti et la logique. Je te laisse mon adresse mail dans le cas où ton ami ou même toi, pour qui c'est certainement loin d'être évident aussi, veuille me contacter : Et puis je donne aussi l'adresse mail de Romain, je suis sure qu'il ne m'en voudra pas : Bon courage à vous deux et n'hésitez pas à venir chercher conseils et soutien. Amicalement. Isabelle.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


248955
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages