Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon copain ne veut pas d'une séparation

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 15/06/11 | Mis en ligne le 02/07/12
Mail  
| 88 lectures | ratingStar_273040_1ratingStar_273040_2ratingStar_273040_3ratingStar_273040_4
Bonsoir à tous, Merci beaucoup à tous pour vos gentilles réponses. Comme tu dis, Flor, je n'ose pas être claire par peur de le blesser (quoique ce soit déjà fait, je pense…). Ça va vous paraitre ridicule pour une situation pareille, mais je l'appelle, je tente de lui parler, de lui demander si il va bien et si il n'est pas trop triste () , ça lui fait une belle jambe, c'est plus pour me rassurer moi, comme tu dis, Valentine. Je crois que j'en suis à ésperer qu'il s'énerve une bonne fois pour toute en me disant d'aller me faire foutre avec ma compassion moisie (ce qu'il a un peu fait la première fois que je lui ai dit que je le quittais) , mais je crois qu'il reste sympa, parce qu'il veut que je revienne. PeJipe, tu as totalement raison, mais je n'ai pas d'arguments sufisament censés à lui soumettre pour qu'il puisse comprendre ma réaction, c'est le problème, j'ai l'impression. Je me suis mise avec lui parce que je l'aimais bien (super, déjà…) , parce que c'est un garçon agréable à vivre, mais en sachant pertinement que je ne voulais pas vivre (au sens de partager un appartement notamment, partager une vie de couple au sens "adulte" du terme) avec lui. Je m'en suis rendue compte au bout de quelques mois avec lui, mais suit restée pendant pratiquement deux ans tout de même (n'importe quoi) car, comme nous sommes jeunes, aucun engagement ne m'était demandé. Simplement, je me suis réveillée quand j'ai constaté que je draguais d'autres types sans aucune arrière pensée (pas en sa présence à lui, je précise…) , en me disant que je pourrais bien partir avec le premier venu. La je me suis dit "stop", que je ne pouvais pas continuer comme ça, ni avec lui, ni avec les autres que je dragouillais tout en étant par ailleurs officiellement avec quelqu'un. A sa décharge (et aussi tordu que cela puisse paraitre, c'est véridique) , je pense que je ne pourrais pas vivre avec grosso modo tous les hommes que je rencontre "dans la réalité" (allez, mis à part mes profs de 50 balais mariés, et donc que je n'aurais jamais dans la réalité…). Algerien16, , honnétement, je n'y arrive pas trop à me mettre à sa place, je crois que je ne me souviens plus de la douleur que ça représente d'être larguée par quelqu'un avec qui on voulait continuer : j'ai plutôt l'impression qu'il pourrait tourner la page rapidement, mais c'est bien sur parce que moi je ressens cela, et que j'avais déjà fait le deuil de cette relation il y a plusieurs mois avant de lui avouer finalement que je le quittais. Mais ce qu'il me dit ce n'est pas qu'il pourrait tourner rapidement la page, comme je le fais, ce qu'il me dit c'est qu'il est au fond du trou. Bref. Sans vouloir tout ramener à moi (ce que je fais quand même, faut bien le dire ) , j'ai du mal à penser que quelqu'un puisse m'aimer, avoir besoin de moi… etc (et je dis ça, sincérement, sans fausse modestie). Du coup, j'ai un peu envie de lui dire d'ouvrir les yeux sur la chiantise que constitue une relation avec moi (ce qui était déjà aussi le cas les quelques mois avant que je rompe) , de lui dire qu'en fait il devrait plutôt être content de ne plus être avec moi. Enfin, bon, tout cela est un autre sujet, et ce n'est pas le propos ici, mais voilà, je crois que c'est aussi pour ça que j'ai du mal à réaliser sa douleur. (Oh ! La belle excuse que je me trouve encore une fois). Désolé pour ce post particulièrement déprimant ! Encore merci à tous d'avoir pris de votre temps pour me répondre.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


273040
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages