Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon fils de 20 ans est violent

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 01/06/11 | Mis en ligne le 03/04/12
Mail  
| 110 lectures | ratingStar_236048_1ratingStar_236048_2ratingStar_236048_3ratingStar_236048_4
Bonjour Agile. Je me retrouve un peu dans ton message et ton questionnement. Mon fils n'a que 17 ans. Il a depuis quelques temps des attitudes violentes. Je me dis que mon fils est en crise d'ado, qu'il se détache de moi (normal) … et dans une situation familiale conflictuelle, y a pas mal de résidus qui viennent encombrer le passage vers l'adulte. Peut-être aussi je l'ai trop "couvé", et la force pour se détacher doit être d'autant plus grande aussi… (trop couvé non pourtant… mais on s'en pose des tonnes de questions !! ). Mais la violence NON !!! On s'en pose des questions hein ? Le plus difficile étant de trouver la bonne attitude face à ça. Le référent masculin ne sert pas qu'à dire "stop ça suffit ! "… il sert aussi de "référent" comme son nom l'indique. Quand le père est défaillant, qu'il n'y a pas d'autres modèles mâles… le mini mâle s'identifie au seul référent qu'il a à sa portée. J'avais parlé de ça à mes proches masculins il y a quelques années, père, frère, beau frère… des gens que mon fils voyait très souvent. Je ne voulais pas leur mettre la pression, mais ai quand même voulu leur toucher deux mots de la place qu'ils prenaient dans la construction de mon fils, et combien je souhaitais qu'il sache puiser chez eux (aussi) des références pour la construction de sa mâlitude. Une présence, une écoute, un partage d'activité éventuellement, rien que ça… qu'il voit d'autres fonctionnements que celui de son père (violent, manipulateur). Il a cassé une porte aussi un jour où je lui ai dit que son attitude me rappelait un comportement très désagréable que je n'avais pas envie de voir sous mon toit !! (une attitude agressive au lycée qu'il a pris totalement à légère, en se fichant ouvertement du CPE "c'est pas de ma faute, il n'avait qu'à pas être là" "c'est bientôt fini ? J'ai autre chose à faire" … bref, je résume). Il a compris que je le comparais à son père, et l'a pris pour une insulte => vexé, grosse colère ! Casser la porte ! Son père lui a aussi monté la tête contre moi… une belle insulte et les reproches que me fait son père dans sa bouche à lui avec les mots et le ton de son père, plus un geste très violent qui m'a coûté une côte cassée quand même !!! J'avais un copié-collé en face de moi ! Cette fois, je lui ai répondu que c'est pour ça que j'avais quitté son père et qu'il était hors de question pour moi de revivre ce genre d'épisodes, que je ne voulais pas de CA ici !!! J'ai exigé des excuses, qui sont arrivées trois jours plus tard… parce que je les lui ai re-demandées plusieurs fois. Ce n'est pas réglé, loin de là… Il m'envoie balader. Si je l'appelle le matin, m'envoie balader, s'il est en retard pour son car, c'est de ma faute : je ne l'ai pas appelé !! Pas facile de se rebeller contre un géant qui va bientôt faire son mètre 90 d'os et de muscles, et qui est emporté par sa violence. Je me demande si je ne vais pas "forcer" un rendez-vous en thérapie familiale… tous les deux pour mettre à plat et réapprendre à communiquer. Mais pour ça il faudra qu'il accepte de venir aussi. Ils ont des souffrances à évacuer ces grands dadets. Ce ne sont plus des enfants de 5 ans qui font des "caprices". Alors ouais… comment les aider sans s'en prendre plein la gueule ? Je veux bien savoir aussi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


236048
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages