Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon histoire

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 83 lectures | ratingStar_259489_1ratingStar_259489_2ratingStar_259489_3ratingStar_259489_4
Bonjour Billibulle, je vois seulement ta bouteille à la mer. Je t'ai d'abord répondu dans mes bats et mes hauts. Je te copie-colle ici ma longue réponse. Pas facile, oublier ? Comment veux-tu après un pareil parcours réussir à l'oublier. Nous ne devons pas les oublier, car les oublier, c'est oublier une partie de notre vie et ne pas en tirer les leçons. Nous devons apprendre à vivre, fonctionner sans eux. Et prendre le positif de la chose. Une fois que tu apprends à fonctionner sans lui, tu apprendras à te construire et à fonctionner d'une autre façon. C'est un travail qui se fait lentement, très lentement. Te rends-tu compte de la chance que nous avons ? Nous allons pouvoir à nouveau décider le chemin prendre dans notre vie, le sens à lui donner. Personnellement, je peux décider de continuer des choses que j'avais commencées avec lui, et commencer des choses que je n'ai jamais faites avec lui. Quelle chance j'ai, celles que j'ai décidé de continuer, lui, il a décidé d'arrêter. Mes nouvelles occupations, sont des orientations de vie que je n'avais pas prises à cause de lui. Nous ne risquons pas de nous croiser dans ma nouvelle vie. Plus les mêmes valeurs ^^ Concernant la dépendance, je me rends compte qu'il m'avait rendu dépendante de lui, de façon insidieuse, profitant de mon handicap, le rendant plus invalidant qu'il ne l'est réellement. Concernant ses sentiments à mon égard, je sais, et là je le crois ses paroles durant des années, près des 15 ans il a eu peur de me perdre. Cette peur, l'a tenaillé même les nombreuses fois ou il m'a trompée. Peut être au début de notre relation elle l'a empêché de réaliser une infidélité et que c'est pour cette raison qu'il nous a poussés au libertinage, nous aussi. Ce fut pour moi une révélation, non je n'étais pas étrange j'ai pu y rencontrer tellement de femmes qui me ressemblent, libertines dans l'âme mais présentes pour assouvir de leur mari, afin de le garder près d'elles, afin de le garder pour elles. Au bout des années, si on regarde sur un certain forum, on se rend compte, que nombre d'entre elles sont devenues femmes seules sur le forum et leur mari ou compagnon du début, dans d'autres draps ne fréquentent plus le milieu libertin. C'est que la nouvelle est prévenue, puisque monsieur a utilisé cette notion de libertinage pour se libérer de sa compagne. Cette peur je disais l'a poussé dans d'autres bras quand il a réalisé combien j'avais décidé de me re-prendre en main. Et pendant ce temps le temps passant, la force des sentiments, l'habitude d'amour… Peur de perdre ou peur de se re-trouver seul ? Je le revois il y a 15 ans quand sa femme et lui se sont séparés, revenant penaud avec ses sacs poubelles remplis de linge à repasser. Alors que je lui avais dit ne pas vouloir construire une relation de couple, vouloir d'un amant et pas d'un compagnon. Avec sa tête de bouledogue battu, je ne pouvais décidément pas le laisser à la rue. Ce jour là, j'étais perdue, notre couple était perdu. J'avais cédé sur la base de notre relation. Ce fut la première fois que je le laissé décider de ma vie, ce ne fut pas la dernière, le pli était pris. Quand nous nous sommes quittés, il me disait vouloir vivre seul car lui et sa maitresse sont incompatibles dans la vie ordinaire, lui bordélique, elle méticuleuse, maniaque disait-il. Il ne vit pas seul, ils se sont pris un appartement. Je pense que oui, certains hommes nous construisent et que certaines séparations nous donnent l'occasion de nous choisir une nouvelle orientation de vie, que ça peut-être une chance de construction, d'envol vers des horizons que nous n'aurions pas fréquenté autrement. Mais oui, c'est bon pour le futur, mais P… que c'est dur au moment même, que cette séparation est parfois tellement douloureuse que nous voudrions faire marche arrière avec nos si… Que nous en pleurons, nous lamentons et pourrissons parfois la vie de nos proches à toujours les ressasser. Mais quelle chance en définitive ! J'espère que tu as pu trouver une aide ailleurs, je suis désolée de ne pas avoir vu ta réponse, vraiment. Pardonne moi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


259489
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages