Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon homme n'était pas présent pour me soutenir

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 292 lectures | ratingStar_224124_1ratingStar_224124_2ratingStar_224124_3ratingStar_224124_4
tout d'abord, c'est tout récent, ce n'est même pas encore fini, donc il est logique que tu sois très sensible ; en plus, ton corps s'exprime, et avec douleur, comme un écho à ta "douleur" mentale. j'ai avorté par RU il y a 14 ans, j'en garde peu de souvenirs ; suite à la prise des comprimés, douleurs en effet, saignements assez forts ; si tu veux une réponse plus précise, essaie de trouver plutôt des professionnels (désolée, je n'ai vraiment plus bcp de souvenirs) concernant ton ami, je vais te parler de mon expérience : quand j'ai avorté, mon ami (qui est aujourd'hui le père de mes enfants, mais nous ne nous connaissions que depuis deux mois) a été moins présent que le tien, mais tout aussi peu concerné"affectivement". j'ai retrouvé ce "peu d'implication affective" (je ne sais pas comment l'appeler) quand j'ai fait une fausse couche, il y a un peu plus de deux ans. j'ai beaucoup pleuré, j'ai été très triste, mon homme aussi, mais pas longtemps, pas intensément ; pour lui, c'était triste, mais on allait avoir un autre enfant plus tard (il avait raison, on a eu un petit garçon depuis) ; j'ai eu du mal à comprendre son "indifférence". je crois que nous les femmes vivons l'événement de la grossesse de façon immédiate, parce qu'elle est inrite dans notre corps ; pour les hommes, cela reste très abstrait ; ce n'est pas une critique, mais une constatation. je n'en veux pas à mon ami de sa distance lors de ces deux événements douloureux pour moi (grossesse interrompue à notre initiative, fausse couche), même si, comme toi, je lui en ai voulu ; j'ai compris aujourd'hui qu'il est entièrement dans le concret : ces "futurs bébés potentiels", pour lui, n'en étaient pas . et, vois-tu, autant le deuxième (fausse-couche) en était un, pour moi, de futur bébé, autant le premier (IVG), non ; je savais que je n'étais pas prête à avoir un enfant, que je n'aurais pas su l'accueillir ; et son père non plus ! je ne voulais pas te livrer plus que mon témoignage, parce que ce genre d'histoire est toujours douloureuse (n'en déplaise à celles qui croient qu'on avorte avec plaisir), j'espère t'apporter un éclairage nouveau, peut-être plein de courage, parlez beaucoup, on ami et toi, c'est important.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


224124
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages