Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon parcours timidité

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 08/01/11 | Mis en ligne le 23/05/12
Mail  
| 73 lectures | ratingStar_258461_1ratingStar_258461_2ratingStar_258461_3ratingStar_258461_4
Bonsoir Papagena, Merci de ta réponse. Je tenterai de te répondre point par point. Par avance, je te prie de m'excuser du manque potentiel de clarté. Je n'ai jamais été doué pour m'exprimer par écrit et encore moins à l'oral. J'espère que tu comprendras l'essentiel. C'est précisément cette contradiction que tu as relevée qui m'empêche d'avancer et d'y voir plus clair. Oui effectivement j'ai une très mauvaise image de moi-même. Oui, la consultation d'un psychologue me paraît être en soi une très bonne idée. En revanche, celle-ci n'est pas remboursée. Quant à consulter un psychiatre, je m'y refuse car je ne suis pas tellement pour les médicaments. Peut-être arriverai-je un jour, moi aussi, à inverser la tendance. Je me sens en total décalage avec les jeunes de ma génération. J'entends par là n'avoir absolument aucun point commun avec la plupart d'entre eux. Je déteste l'alcool, je déteste les boîtes de nuit, je déteste les endroits trop bruyants et peuplés, etc… Par contre, j'aime les endroits calmes et reposants ainsi que les activités solitaires : la lecture, la pratique du piano, etc… Fort heureusement, il m'est arrivé, bien que très difficilement, de rencontrer quelques personnes de ma génération partageant mes goûts, mes préférences. Hélàs, mes chances de rencontrer de telles personnes sont infinitésimales. Je n'ai dû en croiser que 2 ou 3 sur mon chemin. Ou alors elles existent tout de même en nombre important mais je ne m'en aperçois pas de par leur nature discrète ou du fait que je ne sorte pas suffisamment. Ce décalage décrit ci-dessus a tendance, je pense, à créer un fossé, une "distance" non négligeable entre les jeunes de ma génération en général et moi, distance et problème relationnel amplifiés, bien sûr, par la timidité elle-même. "Futiles", non ce n'est pas vraiment le mot… Je considère plutôt la plupart des jeunes comme totalement "différents" de moi (voire "appartenant à un autre monde" et c'est cette différence qui, je le pense, contribue à l'appauvrissement des relations que j'entretiens avec eux dans le cas général. Je ne possède qu'une seule grande soeur, de quatre ans plus âgée que moi. J'ai la chance de très bien m'entendre avec elle. Elle n'est, par contre, pas du tout timide et comprend donc plus difficilement mes problèmes, mes émois… Il lui arrive toutefois de faire preuve d'empathie à mon égard, ce que j'apprécie beaucoup. L'hypothèse que tu relèves ici n'est pas à écarter. Je me pencherai ultérieurement sur la question. Merci en tout cas de m'avoir donné cette idée. A certains échanges à deux, il m'arrive de mettre un laps de temps considérable pour répondre à mon interlocuteur (parfois même une minute entière) et encore plus pour enchaîner sur un autre sujet de conversation, connexe ou non au précédent. Ce fait m'inquiétant de plus en plus, je me suis mis, par la suite, à me poser maintes questions jusqu'à émettre l'hypothèse d'une déficience mentale. Comment savoir s'il s'agit d'un problème cérébral ou d'un problème de confiance en moi dans cet exemple précis ? Seul un spécialiste pourrait m'apporter des éléments de réponse… Je me rends compte, en réalité, que je ne sais rien faire d'autre dans la vie à part étudier des mathématiques. Je ne demande pourtant pas l'impossible. Je demande simplement d'être capable de réaliser des tâches quotidiennes qui n'ont, à mon avis, de sercret pour personne d'autre que moi. Mais peut-être encore s'agit-il là de mon profond manque de confiance en moi me rendant aveugle sur mes propres acquis ? Je suis navré d'avoir semé la confusion sur ce point. Là n'était absolument pas mon intention. Mon nombre de rééditions n'était apparemment pas suffisant. Encore, je suis désolé.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


258461
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages