Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon premier amour félin...au féminin !

Témoignage d'internaute trouvé sur momes - 15/10/11 | Mis en ligne le 06/04/12
Mail  
| 94 lectures | ratingStar_237428_1ratingStar_237428_2ratingStar_237428_3ratingStar_237428_4
Bonjour, chers Mômes. Tout d'abord, je tiens à préciser que je voulais me lâcher et Mômes est le seul endroit où je peux vraiment me permettre. Vous n'êtes absolument pas obligés de lire. Je vais en fait vous résumer toute l'histoire de la première a avoir enchantée ma vie. Ma première amour féline. "Mon" chat. Je vous explique pourquoi je suis obligée de mettre des guillemets à "mon" . (Hors. Sujet : je me met du Mika, genre Take it Easy pour essayer de ne pas fondre en larmes mais je sens, je ne sais pas pourquoi, mais que ça va être très difficile). Commençons. C'était un beau jour d'automne, avec un ciel bleu, peu de nuage, un vent d'air frais qui rappelait que l'hiver allait bientôt arriver. C'était un week-end comme tous les autres, ordinaires. Enfin, du moins, c'est ce que je croyais ! Je regardais par la fenêtre, en fait je crois que je m'ennuyais. Je ne pensais à rien, je regardais juste par le biais de la porte fenêtre, le jardin. C'est alors que j'ai aperçu une petite boule dehors, au loin, cachée sous les buissons : c'était un chat, j'en étais certaine. A cette époque, n'ayant pas d'animaux, mon reflex était d'ouvrir doucement la porte-fenêtre pour éviter de faire fuir l'animal et d'appeler avec mes "bshou bshou" (vous savez, les petits bisous que l'on fait pour qu'un animal vienne ! ) , sans trop d'espoir qu'il vienne. C'est ce que j'ai fait, mais là, c'était différent : la petite bête au poils gracieux gris foncé et blancs n'hésitait pas, elle s'est pressée d'accourir près de moi. J'en revenais pas, d'habitude, les chats du quartier étaient de caractère peureux. Je ne connaissais pas ce chat. Il devait être nouveau dans le quartier. Approximativement, je pense qu'il avait aux environs de 6/7 mois. Sans trop poser de questions, je le fit entrer sans l'accord de mes parents. Enfin, non, en fait, c'était lui qui voulait rentrer. Je n'ai pas pu refusé. Le silence de mes parents ne durera pas, ma mère fit son entrée dans le salon : "Bah, d'où il vient ? Pourquoi il est là, lui ? - Je sais pas, il a voulu rentrer seul, je l'ai laissé ! - Attention aux griffes, quand même, et le laisse pas trop aller partout" Pour tout vous dire, je m'en fichait un peu des paroles de ma maman. Etre avec un chat, c'était le principal pour moi. Je voulais un chat, et dès que je pouvais approcher un chat, je ne loupais pas l'occasion. Ayant fait le tour de la maison, le petit félin retourna dans le jardin. J'ai eu l'idée de le suivre, sans trop faire de bruit pour ne pas le déranger. Mais je n'ai pas pu continuer à le suivre : un chat se faufile dans les buissons, enfin vous voyez le genre, quoi ! J'y ai réfléchi, et j'étais enchantée, il était si gentils, ce chat. Je voulais tellement qu'il revienne. Et ce fut le cas : il est revenu peu de temps après. Je crois même que c'était le soir même, ou le lendemain, je ne sais plus trop. J'étais assise sur une chaise dans le jardin avec mon frère, nous étions en train de manger des twixs (oui, oui, les délicieux gâteaux caramel/chocolat ! ). Nous avons donc eu l'idée de le nommer ainsi, même si nous n'étions pas sûr de son sexe. Depuis ce jour là, Twix est venu presque tous les jours, ou un jour sur deux. Elle ne venait pas pour manger, elle était bien trop difficile : elle venait pour des câlins et aussi pour jouer. Elle portait un collier, elle appartenait à quelqu'un. Nous savions donc pourquoi elle ne voulait jamais manger chez nous. On se posait beaucoup de questions, comme : "Pourquoi vient-elle chez nous si elle vit avec d'autres personnes ? " surtout qu'elle venait pour des câlins, même pas pour manger ou boire comme l'aurait pu faire des chats abandonnés. Un ami de mon frère était venu à la maison et avait vu Twix. Il l'a manipula, l'a toucha et se rendit compte que c'était finalement une femelle ! Nous avons donc pensé à "Twixounette" . Mais c'était trop long ! Alors nous avons trouvé "Twixette" . Mais ça nous plaisait pas franchement. Donc nous sommes restés sur l'idée de Twix. Je me suis énormément attachée à elle. Dès qu'elle ne venait pas un jour, je m'inquiétait mais on aurait dit qu'elle recevait mon appel : elle venait de suite. On a passé des moments merveilleux, inoubliables. Jusqu'au jour où je l'a perdit de vue. Je pleurais. Sans elle, c'était vide, je n'en pouvais plus. Je l'appelais mais rien. Cela a duré deux mois. Mes parents me répétaient sans cesse : "Mais Lisa, tu savais bien que ça allait arriver un jour ou l'autre" . Mais non, je croyais trop à notre histoire pour que ça s'arrête. (là c'est dur… j'essaie de me contrôler pour ne pas verser de larmes mais c'est chaud…). Durant ces deux mois, j'ai perdu espoir et je ne pouvais plus supporter ce vide qui plongeait la maison : j'ai demandé un chat à mes parents. J'ai eu énormément de mal, parce que pour moi c'était comme trahir Twix. Mais c'était plus fort que moi. Un jour, en rentrant du collège à pied, j'ai aperçu Twix avec une jeune fille qui était elle aussi dans mon collège. J'étais en 6ème et elle en 3ème. Elle l'a appelée autrement que Twix (forcément). Je savais maintenant son vrai prénom. J'étais vraiment choquée… Twix avait tellement grossi en deux mois. Elle était obèse. C'est le mot le plus adéquat. Obèse. Je ne reconnais à peine mon bébé d'avant. J'ai décidé de lui parler. En bref, la conversation s'est résumée à ces quelques mots : "Hey ! Il est à toi le chat gris & blanc, dans la grande rue ? - Oui. - Sais-tu de quelle race il est ? - Je ne sais pas." C'était vraiment très très bref, mais j'aurai au moins appris quelque chose. Quelques semaines plus tard, Twix n'était toujours pas revenue malgré mes longs appels. J'étais vraiment très triste. Je repensais à tous ces moments du passé. Je regrettais tout. J'écrivais l'histoire du premier jour sur des feuilles, je pleurais de temps en temps en pensant fort à elle. Et c'est là que je me suis dit que ce n'était pas mon chat. C'est alors que j'ai adopté ma petite Kitty en annonce, mon bébé, la mienne, rien qu'à moi. Je n'ai pas oublié Twix, j'y repensais de temps en temps. C'est tout. Mais, un mercredi, il y a de ça quelques mois, ma mère était dans la cuisine et je mangeais avec ma meilleure amie. Kitty était à nos côtés. Ma mère ouvrit à toute vitesse la fenêtre et cria : "TWIX ! MON BEBE ! " . J'étais choquée. Les larmes aux yeux. Je courra vers elle, je l'a blotti contre mon coeur. Elle avait tellement grossi… Tellement lourde, tellement… obèse. C'était triste. Ma mère était choquée, elle aussi, de cette grosseur. On a pensé à la stérilisation, mais à ce point là, c'était choquant. On présenta doucement Twix à Kitty. Kitty grognait, et suivait de près Twix. Je me souviens que Twix s'était servie dans la gamelle de Kitty. C'était tellement drôle de voir Kitty avec un air : "Non mais dit donc toi, tu te gênes pas ? " . Twix se fit les griffes sur le griffoir. Kitty n'y comprenait rien ! On aurait dit que Twix avait perdu ses repères. Sa dernière visite remontait à tellement de temps. Dernier gros câlin à Twix, et il repartit. J'avais peur qu'il ne revienne jamais. Très peur. Mais peu de temps après, il fit son apparition. Mais là, catastrophe. Kitty, ayant son pansement de stérilisation, était fragile. On avait peur. Kitty se mit à poursuivre Twix. Twix sauta dans tous les sens, elle courait, tellement paniquée. Elle a même sauté sur l'épaule de mon père pour se protéger. On enferma Kitty, on avait tellement peur qu'elle se déchire son pansement ou autre. Quant à Twix, elle n'a rien eu, on était soulagés mais on ne voulait pas que ça recommence. Twix repartit. Et voilà que ça recommence. Je m'inquiète. Twix n'est pas revenue depuis au moins… 9 mois. C'est certains que c'est à cause de cette poursuite. Twix a peur que Kitty recommence. Mes parents et moi, nous espérons qu'elles s'entendront un jour. Mais c'est pas si facile. Je sais qu'un jour je l'ai aperçu dans notre jardin mais elle n'a pas voulu rentrée. Depuis, plus rien. Plus de nouvelles. J'ai peur. Voilà une photo de mes deux amours. En "face à face". "Portrait" Dans le carton ? A Noel (elle n'était même pas avec sa "vraie" famille… !). … Voilà. J'aimerai tellement recontacter cette fille qui est maintenant au lycée. Je pense l'ajouter sur Facebook pour lui parler. Même si je suis assez timide, je ferai tout pour avoir des nouvelles de mon premier amour. Celle qui m'a fait aimer les félins. Celle qui était si câlin. Si adorable. Qui dormait à mes pieds sur mon lit. Qui n'aimait pas le jambon. Qui est devenue tellement grosse mais tellement nounours. P. S : J'évite de mettre toutes informations pour éviter que la fille sache tout ça, au cas où elle serait sur le forum, on sait jamais. Je t'aime, mon bébé.
  Lire la suite de la discussion sur forum.momes.net


237428
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages