Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Morte a l'intérieur

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 226 lectures | ratingStar_269811_1ratingStar_269811_2ratingStar_269811_3ratingStar_269811_4
Bonjour Lauralee. Ton message est vraiment touchant, il en ressort une souffrance et dégoût de la vie et de toi-même plus qu'alarmants. Si tes mots m'ont fait autant de peine, c'est parce que, dans des circonstances différentes, j'ai ressenti les mêmes choses que toi. Aucune envie, aucun désir, rien à convoiter qui pourrait apporter un petit plaisir tout simple, et surtout, la certitude que ce qui peut rendre les autres heureux n'aura pas le moindre effet sur nous. On vit entre deux mondes : le nôtre, à l'intérieur, une sorte de désert émotionnel, un trou béant qu'on ne cherche même plus à combler tant on voudrait tomber dedans et en finir ; et puis le monde "réel", avec nos proches, pour qui on fait bonne figure parce qu'il n'y sont pour rien, qu'on ne veut qu'ils culpabilisent et se croient responsables de ce mal-être. Ils ne comprendraient peut-être pas. En bref, c'est dans une dépression profonde que tu es tombée. C'est très difficile de susciter l'envie. Comme tu le dis justement, tu as essayé, tu y as cru un temps, mais les échecs accumulés t'ont découragée, et toute nouvelle tentative pour te "resocialiser" (comme je le dis quand je parle de mon cas à quelqu'un) te semble vaine. Et pourtant je te jure qu'il y a une issue. En jetant un oeil à mon post, tu verras un peu de mon histoire. J'ai frôlé la mort plusieurs fois, partie trop loin dans l'anorexie restrictive due à une dépression aigüe, mais j'en suis revenue. Va savoir ce qui a pu se passer en moi ; un soupçon d'espoir, l'instinct de survie ? Je l'ignore, mais le miracle s'est produit, j'ai soudainement cru en la vie, en MA vie, que j'ai décidé de construire en repartant de zéro. Bien sûr, je n'ai pas les mêmes responsabilités que toi à assumer au quotidien. J'ai interrompu mon suivi psychiatrique il y a un an (mais je compte reprendre un peu) , mais à présent, je sais ce que je ne veux pas être, ce que je ne suis pas, à savoir cette fausse image négative que j'ai entretenue plus de 10 ans, et, l'essentiel, je sais celle que je veux être. Alors peu à peu, j'y travaille, malgré les difficultés permanentes, comme tu peux t'en douter… Si tu as besoin de parler, ma boîte à messages privés t'es grande ouverte. Courage à toi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


269811
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages