Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Où est alésia ?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 07/09/10 | Mis en ligne le 14/05/12
Mail  
| 110 lectures | ratingStar_254945_1ratingStar_254945_2ratingStar_254945_3ratingStar_254945_4
"Mon petit gars"… comme tu y vas ^^ Délicieux aubergiste… Que tu ne sois pas d'accord avec moi, c'est une chose. Mais fait au moins un effort de lecture. Les germanophones ont emprunté le mot "Jura" et non pas l'inverse : le mot n'est pas un emprunt à cette langue, comme tu le soutenais via "jurris". Je n'ai cure de tes attaques personnelles : tu es plus vieux que moi semble-t-il, et pourtant tu n'arrives pas à faire preuve de la retenue de la sagesse… Brassens disait que "le temps ne fait rien à l'affaire… ". Cette incontinence nuit gravement à l'intégrité de ton discours, déjà difficile à bien des égards. Ce n'est pas la première fois que je t'en fais la remarque. Visiblement tu as du mal à intégrer les quelques règles de base de la courtoisie et de la discussion conviviale. Voila qui est redit. Tu fanfaronnes en coulant c'est assez drôle. Quelle leçon ai-je pris, dis donc ! Alors tu étais aubergiste… un type venant déjeuner t'as glissé une traduction de César de son cru entre la poire et le formage, et depuis Alise n'est plus Alésia, et Jura signifie "droit". Mais bien sûr ! Quelle claque je viens de prendre là ! Je m'incline… Anecdote amusante : tu t'es fâché avec le client. On n'ose y croire ! Toi, un si délicieux gentleman… Sur la forme, lorsque l'on cite un texte antique, ou tout document d'ailleurs, on indique sa référence. C'est la base : respect de l'auteur ancien, respect du lecteur, information pour que le lecteur puisse retrouver le passage original. Tu ne l'as pas fait, je m'en charge donc. Pour celle de César, je l'ai donnée plus haut, et dans son texte original pour que l'on puisse juger de la traduction française : autre principe fondamental quand on traite un texte antique ! Je redonne donc la citation dans son original puis dans la traduction de la collection Nissard, revue par Jean Schumacher dans la C. U.F. (celle de la Loeb en anglais est tout à fait similaire !) avant de traiter le fond : "Id hoc facilius iis persuasit, quod undique loci natura Heluetii continentur : una ex parte flumine Rheno latissimo atque altissimo, qui agrum Heluetium a Germanis diuidit ; altera ex parte monte Iura altissimo, qui est inter Sequanos et Heluetios ; tertia lacu Lemanno et flumine Rhodano, qui prouinciam nostram ab Heluetiis diuidit. Il eut d'autant moins de peine à les persuader que les Helvètes sont de toutes parts resserrés par la nature des lieux ; d'un côté par le Rhin, fleuve très large et très profond, qui sépare leur territoire de la Germanie, d'un autre par le Jura, haute montagne qui s'élève entre la Séquanie et l'Helvétie ; d'un troisième côté, par le lac Léman et le Rhône qui sépare cette dernière de notre Province.", César, De Gal. Bel., I, 2. Il y a une majuscule à "Iura" (tu peux vérifier toutes les éditions, jusqu'aux plus anciens manuscrits, tu la trouveras) et nous sommes dans une description géographique : que viendrait faire le mot "droit" au sens juridique ici ? ! D'autant que la traduction de ce passage que tu proposes n'a aucun sens et détonne complètement avec le contexte de la phrase ! "Iura" est ici bel et bien un nom propre, et il s'agit indéniablement de "Jura" et rien d'autre. Passons au grec. A priori, la citation de Diodore que tu donnes est Diod., Bib. IV, 19. Il fait d'Alésia le dernier bastion celte. Ce fut le cas. Il fait d'Alésia une ville centrale pour les gaulois : c'était a priori le cas. Il donne un ancêtre comme fondateur mythique à la ville, Rome n'a pas fait autre chose (Enée et Albe-la-Longue donnant des origines mythiques troyennes aux romains). Et alors ? Ce genre de récit légendaire pour faire briller sa cité est monnaie courante dans l'Antiquité : citons Bovillae, Pergame côté grec liée à l'amazone Myrina… Il y a des tas d'exemples. D'ailleurs à ce compte là, toute cité est sainte : le pomérium, ou le Lares sont des choses tout de même bien connues maintenant et banales… D'ailleurs, le Lares de la cité de Ratiatum (exposé au Musée Dobré, Nantes) , cité pictonne, a été retrouvé il y a quelques années : on n'a pas alors hurlé à la ville sacrée gauloise… Alésia ville importante : oui. Aux ascendants exceptionnels : non. Ceci ne résout pas d'ailleurs le problème de la localisation qui nous intéresse ici. Quand au "guru des temps modernes"… de tes marmites peut-être (pure a priori sur la qualité de ta cuisine que j'espère meilleure que ton caractère) et rien d'autre ^^ Quelle déconvenue m'as-tu mis là, je ne m'en suis pas relevé. Ce message a été modifié par Magus - 07 septembre 2010 - 20:11.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


254945
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages