Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Oui, habitant en grande banlieue et travaillant à paris, transports obligent !

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 13/09/10 | Mis en ligne le 26/07/12
Mail  
| 105 lectures | ratingStar_281229_1ratingStar_281229_2ratingStar_281229_3ratingStar_281229_4
Bonjour Romane, Citation : Bonjour Bandit tu es bien matinal ! Oui, habitant en grande banlieue et travaillant à Paris, transports obligent ! Citation : Je suis très intéressée par ton témoignage qui ressemble un peu au mien dans le sens où vous avez vous aussi sauvé votre couple en réussissant la construction d'une relation originale, incluant une grande dose de liberté et de tolérance. Liberté et tolérance, pas vraiment car si, par ex, je t'ai dit que nous fréquentions les clubs libertins, nous n'échangeons pas ! En fait ma femme est très exclusive et ne tolèrerait pas me voir avec une autre femme. Cela ne me gène pas dans la mesure où mon fantasme serait un trio HHF (je rêve de la voir avec un autre homme) , mais si ce fantasme l'excite (nous en jouons beaucoup) , elle se refuse de le concrétiser. Dommage ! Mais, ceci dit, notre sexualité a énormément évolué et ma femme se montre inventive et très demandeuse. Et, pour en revenir à nos soirées en club, elle s'est découvert des penchants exhib insoupçonnés, et accepte désormais avec plaisir de se faire mater pdt que nous faisons l'amour . Donc, oui, elle a beaucoup évolué dans le sens que je souhaitais ce qui m'a permis de ne plus lui mettre la pression et d'apprécier ses efforts et de m'en satisfaire, la plus belle fille du monde ne pouvant donner que ce qu'elle a. Cette évolution m'a ainsi permis de me confier totalement à elle et elle n'ignore plus mes pulsions bi qui l'ont d'abord effrayée et qu'elle comprend désormais. Mais de là à se montrer aussi tolérante que toi, il y a encore un énorme pas !!! Citation : Ton témoignage m'est très précieux car je dois dire que je me suis souvent posé des questions concernant ma façon de réagir. Cette évolution dans ma façon d'aborder la sexualité chamboulait toutes mes idées reçues et allait à l'encontre de toutes les " valeurs " que l'on m'avait enseignées et je ne pouvais m'empêcher de me culpabiliser parfois en me demandant s'il était " normal " que je réagisse ainsi, s'il était " bien " que je devienne aussi tolérante …… Tu sais, ma devise est désormais "je ne tolère pas l'intolérance" ce qui, sous forme de boutade signifie que j'essaie de me montrer le plus tolérant possible en ne jugeant plus les gens qui pensent ou vivent différemment de moi. Donc je comprends que tu aies fait preuve d'une telle tolérance, surtout à l'égard de ton mari après 40 ans de mariage. Et que pouvais-tu faire d'autre, à part le quitter ? … J'imagine que la situation a du être très difficile à vivre mais je pense que, si vous vous aimiez (et ton témoignage le prouve) il aurait été vraiment trop con de tout foutre en l'air à cause de ses pulsions bi. Mais, plus facile à dire qu'à faire, j'imagine ? … Citation : Je ne connais personne dans notre entourage amical avec qui j'aurais pu discuter de cela, toutes nos relations me paraissent être des gens très " conventionnels " dans ce domaine (ce qui est peut-être faux d'ailleurs ……) et de toute façon le sujet de la sexualité est tellement intime qu'il est rarement abordé ou alors de façon très superficielle. En fait, c'est une chose que je déplore mais, comme tu le dis, le sujet de la sexualité est tellement tabou qu'il est quasiment impossible d'en parler, même à ses proches ou ses amis intimes. Citation : J'avoue aussi que je ressentais une certaine culpabilité vis à vis de mes enfants (nous en avons 3, adultes bien sûr et eux-mêmes en couples) . Point commun, idem, 3 garçons adultes qui ont quitté la maison depuis plusieurs années (ce qui nous permet de vivre notre sexualité sans entrave ). Citation : Ils ne savent évidemment rien de tout cela mais je ne pouvais m'empêcher de me dire que s'ils savaient, notre image, à leurs yeux en prendrait un sérieux coup (là aussi je me trompe peut-être …). J'imagine, en effet, que ce sont des choses difficiles à évoquer devant ses enfants, la sexualité de nos parents étant difficilement imaginable bien que, paradoxalement, ils aient bien été obligés d'en avoir une pour nous concevoir ! Citation : Bref, rencontrer quelqu'un qui vit quelque chose d'assez ressemblant avec ce que nous vivons nous-mêmes et d'autant plus que notre couple a sensiblement la même durée d'existence que le vôtre (nous en sommes à 40 ans) est très positif pour moi ! Je te retourne le compliment, d'autant que le sujet de l'homosexualité (ou plutôt bisexualité) est encore très difficile à aborder. Je me souviens en t'écrivant avoir évoqué mes pulsions bi devant un couple d'amis très proches (avec qui, notamment, nous allons en club) et j'ai été très surpris de leur réaction négative . D'autant plus surpris que le frère de notre ami a lui-même quitté sa femme après plusieurs années de mariage pour, ensuite, faire son coming-out et se mettre en couple avec un mec ! Je m'attendais donc à plus de compréhension de sa part . Depuis, il m'a fait quelque petites remarques désobligeantes prouvant que ce sujet lui est difficile à accepter. Dommage ! Je serais donc heureux de continuer à l'évoquer avec toi, si tu en as envie, et si tu le préfères en MP. Citation : Je te souhaite une très bonne journée. Amicalement. Romane. Idem, A bientôt, Pascal.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


281229
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages