Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Oui je parlais bien de cette situation là…

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 22/03/10 | Mis en ligne le 15/07/12
Mail  
| 64 lectures | ratingStar_275694_1ratingStar_275694_2ratingStar_275694_3ratingStar_275694_4
Bonjour Eparsentière. Citation : Tu n'étais plus amoureuse et tu mettais donc un terme à la relation, ai je bien compris ? Oui je parlais bien de cette situation là… quand en fait nous savons qu'il n'y a plus rien à faire car plus de sentiment et surtout plus envie de vivre la relation. Je pense que c'est aussi parce que précédemment il y a eu déceptions, qui n'ont pas été mises en mots, et que du coup les sentiments se délitent, au point où à un moment donné, j'en suis arrivée à ne plus rien éprouver pour la personne, même pas d'empathie, et je n'ai qu'une seule envie : ne plus la voir. (et je peux pas lui dire parce que je trouve ça dégueu, et je culpabilise de pas éprouver d'empathie, bref, grand moment de solitude où on se dit que ça doit être super d'avoir le "courage" de rompre par texto ! Voire de partir acheter des cigarettes et ne pas revenir… ). À ce moment là pour moi ce n'est pas de la souffrance (pas forcément méchanceté, ça voudrait dire que la souffrance est intentionnelle…) gratuite, puisqu'il y a action. C'est forcément douloureux à entendre… ça dépend ce qu'on en fait. Oui. Enfin… mon époux m'a dit cela qu'il n'était plus amoureux etc il y a quelques temps déjà. J'ai trouvé ça "gratuit" parce que pour lui il n'était pas question de rompre. Je me suis débattue avec ça pendant de longs mois… la reconquête, changer pour lui plaire, le satisfaire… ça a été l'enfer. Oui, évidemment… On peut dire alors qu'il fallait en passer par là… que me le dire, m'a permis à moi aussi plus tard de m'exprimer et qu'on a pu le dépasser. Je n'en suis pourtant pas convaincue. Il aurait pu m'exprimer un désir (de changement, plus de séduction etc…) plutôt que de m'assener cela. "pire" alors que j'étais enceinte, me dire qu'il ne savait pas si une collègue ne le draguait pas, savoir qu'ils allaient bosser ensemble toute une nuit, sans aucune promesse, certitude de sa part. J'ai trouvé ça… douloureux gratuitement. Oui, c'est ne prendre aucune décision, juste évoquer ses doutes et laisser l'autre se débrouiller avec, voire se défausser de ses choix et laisser l'autre prendre la décision à sa place ? (en plus quand toi tu attends un enfant, c'est vraiment un manque de soin à l'autre… parce que ça tombe -remarque c'est "courant", ça, justement - au moment où toi tu as besoin qu'il soit là pour toi ! ). Tu vois, je n'agis plus comme ça, au moins pour les choses importantes, en général je réfléchi à ce que je souhaite avant d'en parler… (dans mon boulot, j'ai eu un chef de service qui m'a demandé quand je soulevais un dysfonctionnement de venir le voir avec le problème et la (les) solutions… remarque il avait raison c'était bien pour ça que j'étais embauché. Et du coup ça permet d'être plus clair dans ses rapports avec l'autre et de pas l'envahir avec nos propres difficultés…). Ça faisait un peu confession. Je dis mes pensées et zou je suis plus léger. Sauf que je ne suis pas prêtre. … faudrait réhabiliter les psy ou le confessionnal. Les exemples sont nombreux, bien sûr je ne prétends pas ne pas avoir fait de la peine… j'essaie simplement tout en restant quelqu'un de plutôt franc, de trier… et de formuler aussi de façon à ce que ce soit le plus possible constructif Oui voilà, tout à fait.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


275694
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages