Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Parents insuportables ..

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados
Mail  
| 67 lectures | ratingStar_264841_1ratingStar_264841_2ratingStar_264841_3ratingStar_264841_4
C'est pas pour être méchante, ni rien mais je trouve vos messages un peu aberrant. J'ai l'impression d'avoir des tyrants à côté des vôtres. Première chose, tu as 15 ans. T'es toujours jeune. Moi à 15 ans, c'est à peine si je pouvais sortir. Tu devais leur faire un programme détaillé ? Je dois leur dire exactement où je vais et avec qui. Sur ce point c'est tout à fait légitime. Ils ont pas forcément envie que leur fille de 15 ans aille n'importe où (même si ça t'empêchera à rien). Pour le point des invitations, je pense pas que c'est définitif et elle avait tout à fait le droit de réagir comme ça. Il y a des gens qui n'aiment pas qu'on introduise n'importe qui dans leur espace privée. Au pire, tu vas la voir, tu la tannes un peu genre : "Maman je suis désolée, je vois maintenant que j'aurais pas dû les inviter sans te prévenir, bla bla bla" Même si elle a dit plus jamais, tu lui demandes de temps en temps si elle veut bien que t'invites une copine. Même si elle dit non, essaies de négocier. Et puis je répète, t'as que 15 ans, t'as encore le temps de grandir et d'inviter des copines. Ta vie sociale n'est pas finie pour autant. Je réponds à mon père, je prends la raclée de ma vie. J'ai eu droit à des coups de ceinture parce que je lui ai dit une fois que je préférais bien rassembler la poussière avant de ramasser ou encore parce que je lui avais dit que j'avais pas encore appelé ma soeur pour son anniversaire. Paraît-il que je lui avais mal répondu (et javais des bleus ensuite parce qu'il a frappé plus fort parce que je voulais pas crier pour lui, je voulais me "prendre pour une princesse"). Ça s'appelle le respect envers ses aînés. T'auras beau avoir envie de leur taper la gueule, de les insulter ou autre, abstiens-toi, ça t'évitera bien des tracas et je pense que leur opinion envers toi évoluera ne serait-ce qu'un peu. Pleurer pour obtenir ce que tu veux ? Pitié, ça les rendra encore plus imperméable (après, j'ai pas la science infuse, je peux avoir faux sur toute la ligne). Ça fait gamine qui fait sa crise d'ado "parce qu'elle peut pas sortir comme elle veut comme toute ses copines". Comment leur dire ? Commence d'abord par les respecter un peu plus (je vais me répéter mais t'as QUE 15 ans, t'es pas une grande qui peut faire comme elle veut, tu t'en rends peut-être pas compte -et tu le feras sans doute pas- mais, non tu n'es pas toute permise, non tu ne sais pas tout et non tu n'as pas toujours raison, c'est pas forcément pour te faire chier qu'ils agissent comme ça ; ils s'en rendent peut-être tout simplement pas compte que leur attitude te frustre) ,travaille sérieusement à l'école, essaies de jouer avec pour les sorties (genre, si t'as 13 d'habitude, dis à ta mère ou ton père : "si j'ai 14 à ça, est-ce que je pourrais aller à tel endroit avec tel personne" ; oui, c'est chiant de devoir tout le temps dire avec qui et où on va mais à force ils y feront peut-être de moins en moins attention et tu pourras oublier certains détails ) , s'ils voient que t'es sérieuse et que tu fais de réels efforts avec eux, ils réfléchiront peut-être sur leur propre attitude. Je parle à moitié en connaissance de cause. Pour ma mère, quand j'étais au collège, c'était la même chose que pour mon père : le questionnaire. Si je voulais aller au ciné, quel drame ! Quand je sortais, j'avais beau dire : "je vais me promener", c'était : "tu vas te promener OU" (alors que généralement, quand on se promène, on sait pas réellement où on va). Maintenant, quand je veux faire de petites sorties (glacier, ciné, restaurant) , c'est nickel, je lui dis juste que j'y vais tel jour à telle heure. Elle me demande de temps en temps avec qui mais sans plus. Je lui dis même : "à telle heure je sors", elle me demande même pas où je vais des fois. C'est de la confiance, et la confiance ça se gagne. Alors maintenant, ce message date et tu as sans doute eu le temps de faire ce que tu voulais. Tant pis. Ce que j'ai écrit t'aurais peut-être été utile. Mais bref, je le répète encore (oui, promis c'est la dernière) : t'as 15 ans, tu te sens grande dans ta tête, mais un jour, tu te rendras compte du point auquel tu étais immature, et LA, je parle en pleine connaissance de cause. Quant à lui conseiller de porter plainte pour ça *roule des yeux* C'est stupide, en plus d'humilier ses parents pour quelque chose de stupide, de 1, je pense pas qu'elle gagnera un quelconque procès sur ces faits, de 2, ça ne fera qu'envenimer la situation. Mais bon, tu ce que j'ai dit, je l'ai raconté par rapport à mon point de vue et mes expériences.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


264841
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages