Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pensees de la part des "vieilles" mamanges ... - img (interruption medicale de grossesse) - deuil perinatal

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 01/02/13 | Mis en ligne le 14/06/14
Mail  
| 957 lectures | ratingStar_531329_1ratingStar_531329_2ratingStar_531329_3ratingStar_531329_4
Meli. Comme l'a très justement dit tiana, il n'y a rien que nous puissions te dire ici pour t'aider à faire disparaître ce sentiment de culpabilité … toi seule, avec l'aide du temps, sera en mesure de l'effacer … tu te sens coupable de n'avoir pas senti qu'il y avait une infection et de ne t'être pas suffisamment reposée. Une maman dont l'enfant meurt in utéro se sent coupable, au moment où elle ressent ses derniers mouvements, de n'avoir pas compris que son enfant était en souffrance. Une maman dont l'enfant est malade se sent coupable de n'avoir pas su le "concevoir" en bonne santé. Une maman qui retrouve son enfant inerte après une mort subite du nourrisson s'en veut de n'avoir pas été plus vigileante. Une maman dont l'enfant meurt dans un accident de la route s'en veut de n'avoir pas été plus prudente. Pardon méli pour ces mots difficiles à lire (sans doute autant qu'ils le sont à écrire) , mais je force le trait exprès … ce que je veux te dire c'est que tu n'es pas plus coupable qu'une autre maman … tu n'as commis aucune faute qui mériterait que tu aies été punie. Lorsque je venais ici, il y a 8 ans, celles qui venaient y écrire aussi pourraient te raconter combien je me suis sentie coupable, moi aussi. Elles pourraient te raconter combien il m'a fallu de temps pour cesser de me dire que j'avais tuer mon fils, ce fils malade mais dont le handicap n'était pas incompatible avec la vie … un jour, j'ai fini par réussir à transformer cette cupabilité en fierté. Oui méli, un jour tu seras fière toi aussi, et tu seras capable de raconter l'histoire de yanis et de pouvoir dire : je suis fière. Je suis fière, car j'ai survécu. J'ai survécu à l'horreur de le voir arraché à moi. J'ai survécu à cette douleur qui me ravageait. J'ai survécu, et je me suis reconstruite. J'ai survécu, et j'ai réussi à tendre la main à ceux et celles qui sombraient peu à peu dans la même douleur. J'ai survécu, et j'ai pris à bras le corps mon chagrin pour le surmonter et pour retourner à la vie. J'ai survécu pour lui, par lui, et j'ai trouvé la force de sortir du deuil et de retrouver l'espoir de jours meilleurs … oui, de tout cela, tu seras fière un jour. Donne-toi juste un peu de temps, encore, pour y parvenir … lalou, sonka. Lorsque j'ai perdu mon fils, j'avais moi aussi besoin de "quelque chose" à quoi m'accrocher, d'un symbole de notre histoire. J'ai choisi un tatouage qui aujourd'hui, 8 ans après, me ramène un peu chaque jour, l'espace de quelques instants, à mon ange … tiana. As-tu eu un retour de ta maman concernant le poème ? Lise.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


531329
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Les derniers appels à témoins