Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Perte de notre première enfant Noémie

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 1149 lectures | ratingStar_56081_1ratingStar_56081_2ratingStar_56081_3ratingStar_56081_4

Je suis tombée sur ce forum par hasard, en essayant de trouver des mamans ayant un peu le même vécu que moi, et voir comment après un tel drame nous pouvons vivre et appréhender une future grossesse.

Je ne suis pas encore enceinte, nous devons attendre vers mi-juin (résultats d'autopsie) , toutefois je me pose plein de questions.

Noémie est notre premier enfant, nous ne la remplaceront jamais, elle sera toujours dans nos c&oelig ; urs.

Voici mon histoire :

Echo du 8ème mois, Le Papa (Dany) et moi, tout heureux de pouvoir revoir notre petite puce et de faire cette écho. (le 26/02/2009).

On va à l'hôpital, on tombe sur un échographe que l'on ne connaît pas, mal aimable au possible, du genre : "allonger vous et baisser le pantalon" (euh, bonjour ? Non ? Doit-on dire avant).

Enfin bref, après 30 min, on le voit insister à regarder la tête de notre chérie, et il nous dit "je vois quelque chose qui m'inquiète", il nous montre la partie et nous explique ce qui ne va pas (je fonds discrètement en larme) , absence de la partie centrale du cervelet, et taille de ce dernier trop petit.

Je lui demande si cette malformation est confirmée, il nous précise que non qu'il va falloir faire des examens supplémentaires.

Nous devrons peut être faire une IRM, mais avant on signe des papiers pour autoriser d'autres médecins à analyser les images de l'écho. Et lors d'une réunion entre spécialistes de diffèrent hôpitaux, ils prendront la décision de faire IRM ou non.

Le soir, on nous confirme devoir faire une IRM, seulement elle aura lieu que dans 5 jours (IRM possible que les mardi et les jeudi…) , 5 longs jours d'attente et d'angoisse, nuits très longues, déjà on s'imaginait le pire.

On essaie de garder espoir, mais au vu des recherches sur internet…. Cela ne présageait vraiment rien de bon pour notre petite Noémie (on ne s'était pas trompé).

Jour de l'IRM (3/03/2009) , on nous confirme la malformation, on ne nous en dit pas plus…. Il faut attendre encore 2 jours pour voir un neuropédiatre qui va nous expliquer les conséquences pour notre poussinette.

Enfin, on voit cette spécialiste (05/03/2009) qui nous explique que notre fille va être "un légume" pour résumer, elle a le "Syndrôme de Dandy Walker" (il existe plusieurs degré de gravité) , c'est rarissime (seulement 0.78 bébés sur 100 000 naissances) , c'est un accident au moment de la conception.

Si un jour elle arrive a marcher ce sera vers 5 ans, mais elle ne pourra pas faire plus de 10 m.

Elle aura donc de gros problèmes de motricités, elle aura besoin d'aller en centre spécialisé et devra porter des ceintures de maintien, puis fauteuil roulant.

Au niveau de la parole, on arrivera à la comprendre mais elle parlera que très peu, elle sera consciente de ce qu'il se passe autour d'elle mais sans trop pouvoir s'exprimer.

Enfin, compte tenu de la taille de son cervelet, elle a plus de liquide venant comprimer le cerveau. Elle aura de nombreux mots de tête et pour la soulager, il faudra lui faire des ponctions régulièrement….

Elle n'aurait aucun axe de progrès, au contraire, en grandissant elle aura une hypertrophie du cerveau venant aggraver son état. En gros, son état ne fera qu'empirer au fil du temps.

Au vu de ce verdict qui nous a anéanti, on nous a demandé de faire un choix :

- soit on la garde en sachant les conséquences pour elle.

- soit on accouche sous x et elle ira en famille d'accueil.

- soit on lui évite toutes ces souffrances en faisant une IMG (interruption médicale de grossesse) , cas possible uniquement dans les pathologies "incurable" et après réunion d'un conseil d'éthique, avec accord de 2 médecins.

Pour le coup, vous devez vous douter de notre douloureux choix…… Nous avons pensé en priorité à elle, sa vie future (leur espérance de vie est longue) , qu'allait il lui arriver après nos décès, qui allait prendre le relais ? Elle allait être emprisonnée dans un corps qui la ferait souffrir… la garder, ça aurait été égoïste de notre part.

Et puis forcément, nous avons pensé aussi à nous (vous dire le contraire serait vous mentir) , sommes-nous capable de vivre cette expérience (honnêtement, on ne s'en sentait pas la force) ? Aurions-nous pu faire des frères et s&oelig ; urs à Noémie, qui à leur tour en auraient souffert ?

Enfin voilà……
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


56081
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages