Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Peut-on devenir fou ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 21/10/10 | Mis en ligne le 12/06/12
Mail  
| 110 lectures | ratingStar_266741_1ratingStar_266741_2ratingStar_266741_3ratingStar_266741_4
Bonjour. Citation : De ce que tu dis, il me semble que la mobylette n'est que la partie immergée de l'iceberg et que c'est tout un contexte, sur de nombreuses années, où tu t'es sentie injustement enfermée, niée dans tes désirs, qui fait que tu as traîné ce fardeau si longtemps. Cela d'autant plus si tu avais un frere qui lui avait le droit de sortir… Parce que cette histoire de mobylette dans un contexte de respect et de justice n'aurait eu aucun impact sur ta vie d'adulte. Ce n'est donc pas là dessus qu'il faut focaliser, mais sur le quotidien qu'il y avait autour… Mais peut-être. Il faut bien un déclenchement, donner des exemples. La mobylette représente un fort exemple de frustration pour moi, la blessure a été très forte lors de cet évènement, et si mes parents m'avaient laissées sortir ce jour-là et m'avaient comprise, je leur en aurais moins voulu malgré tout. Je serais allée voir mes amies, j'avais besoin à ce moment-là de sortir de cette ferme où il y avait toujours du travail à faire. Derrière cet évènement, il y a eu un manque de confiance de leur part, ils m'ont prise encore comme une petite fille. Tu sais que j'ai eu du mal à ne plus être sous le contrôle de mes parents, et que mon mariage actuel a été provoqué à cause d'eux aussi pour qu'ils ne me contrôlent plus. Y'a beaucoup de filles à mon époque qui se sont mariées pour échapper à leurs parents, retombant sous une autre dépendance, celle au mari. Moi, j'ai eu de la chance car mon mari est très bien. Cependant, avant de trouver ce mari-là, je suis tombée sur des garçons "pas bien pour moi" qui ont profité de ma naïveté. Lors de mes premières sorties, je faisais très "oie blanche" qui n'avait jamais rien vu, ni connu de garçons, car j'ai été scolarisée à 7 ans dans une école privée. Citation : Je concois bien que mes remarques te provoquent, je sens que ça t'enerve et que tu te sens incomprise. Tu prends la defense de Fred parce que tu penses qu'il est comme toi. Je sais bien que je suis différente de Fred, mais ses blessures font un effet miroir sur les miennes, et je le comprends, je sens que nous avons les mêmes blessures intérieures. Et crois-moi, nous souffrons énormément. [Citation : Quote]-l'argent et la sexualité sont liés-De quelle facon ? [/quote] Comme je l'explique ci-dessus, oui c'est souvent lié… En France, ça se dit beaucoup qu'un chef d'entreprise qui n'a pas de problèmes familiaux, qui s'entend avec sa femme, va donc avoir une sexualité épanouissante, va réussir aussi professionnellement. Les deux parties de sa vie doivent être équilibrées. Savoir donner de l'Amour, et se donner de l'Amour, est important aussi et on reçoit de l'argent qui est une énergie aussi. Dans le partage et l'amour, l'argent est au rendez-vous. Citation : Je le comprends aussi, d'autant que le reste de la société où Fred a grandi approuvait ces dires. Voilà, donc tu comprends la frustration de Fred. Je ne te le fais pas dire cette fois-ci. Citation : Ce n'est pas l'integrité de l'homme qui a été atteinte avec les dires de cet enseignant, mais l'image de la femme… L'image qu'on se fait de la femme interfère aussi avec l'image qu'un homme se fait de lui. Citation : J'admets ! Mais je pointe aussi les trucs qui me semblent problematiques. Ça aide pas mal de gens, ça provoque d'autres. Tu en fais ce que tu veux, je ne pretends pas detenir la verité… Par contre je sais que j'ai moi aussi été provoquée par certaines réponses que j'ai eu, et qu'après les avoir digeré elles m'ont fait avancer beaucoup plus loin que la compassion. Pas toutes. Il faut aussi trier entre ce qui est bon pour soi et ce qui ne l'est pas. Merci, je trie déjà en te répondant. Citation : Tout simplement que si, étant ado, tu n'as pas pu supporter qu'on te prive de ta mobylette et tu en as été traumatisée à vie, ça indique que tu étais incapable de gerer la frustration generée à ce moment là. Et que donc tes parents ne t'ont pas appris à gerer ta frustration quand tu étais petite. Ça c'est vrai aussi, je te le concède. Citation : Maintenant, tu dis que dans ta famille tes besoins n'étaient pas pris en compte, que tu as été injustement brimée du fait que tu étais une fille, et cet evenement de mobylette est arrivé par dessus le reste pour concretiser cette ambiance de brimades et d'irrespect. La situation est donc completement differente. Par ce que dans le contexte de TA famille, cette histoire de mobylette écrit noir sur blanc quelque chose qui s'était auparavant traduit par des petites choses, des mots, des attitudes, qui pris un à un ne constituaient pas quelque chose d'assez important pour s'en plaindre. C'est ça, surtout que mes parents tenaient à leur auréole de "bons parents bien pensants"… Citation : Ça créait une ambiance toxique, mais aucun evenement n'était assez fort en lui même pour parler de maltraitance. D'ailleurs, je n'ai jamais employé ce mot en parlant de mon éducation. Le coup de la mobylette (dont je me rappelle, après il y a peut-être eu d'autres évènements que j'ai oublié) a constitué une maltraitance psychologique. Citation : Alors que le fait qu'ils planquent ta mobylette était une réelle action contre toi, ils t'ont coupé les ailes sciemment, tu avais la preuve concrete que tu étais prisonnière de leur bon vouloir. Ça a generé un sentiment d'impuissance profonde, d'injustice, et une culpabilité terrible chanque fois que tu as utilisé de ta liberté par la suite parce que tu as depuis le sentiment de faire quelque chose d'interdit… C'est bien ça ? On dirait moi qui parle là, mais voilà tu me comprends Nisse. Citation : En effet, mais c'est à lui de fouiller là dedans et de nous en parler ensuite si ça l'interesse. C'est ce que fait Fred, il nous parle de ses blessures pour qu'on l'aide. Il ne faut pas l'affaiblir davantage en lui disant que ses blessures ne sont pas réelles, car elles le sont. Bises.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


266741
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages