Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pour répondre sur deux points qui sont à présent bien loin dans la discussion

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 02/11/10 | Mis en ligne le 11/07/12
Mail  
| 86 lectures | ratingStar_274154_1ratingStar_274154_2ratingStar_274154_3ratingStar_274154_4
Autant j'avais trouvé le débat de l'émission mollement consensuel (surtout ne vexer personne ! ) autant là, je trouve que le naturel de ces batailles anti/pour revient au galop… Pour répondre sur deux points qui sont à présent bien loin dans la discussion : je ne suis pas du tout d'accord avec cette idée que les "anti-enfants" (j'emploie ce terme par commodité) sont stigmatisés par la société. Mais où ça sacrebleu ? L'image que véhicule partout notre société de consommation individualiste est celle de la célibataire de trente-cinq ans et des poussières, à la vie sexuelle active et stimulante, urbaine, de profession libérale lucrative et… sans enfants bien sûr ! Ce débat aurait peut-être eu sa place dans les années soixante, mais là franchement je trouve plutôt que ce sont les femmes avec enfants voire, comble du mauvais goût et de l'échec social, au foyer qui ont la vie dure dans l'imaginaire collectif ! Vous trouvez que l'image de la maternité est globalement positive ? Prenez cet épisode de Sex and the City (mais tous les épisodes sont du même acabit) où les quatre donzelles se rendent à une baby-shower. La vie de banlieue, la grossesse triste et ennuyeuse, les voisines commères et langues de vipère… Les "materno-centrées" comme l'a dit une invitée n'ont pas bonne presse dans le monde glamour et moderne qui est le nôtre de toute évidence. Le deuxième point : l'éducation des marmots. Bien que l'envie me démange de répondre, comme l'a singé une des invitées, "tu peux pas comprendre t'as pas d'enfants", je vais tâcher de développer. D'une, cet argument, et désolée pour le consensus mou, reste le seul valable. Oui, désolée pour les libres d'enfants, la maternité est bien une expérience ultime qui bouleverse radicalement une vie et qu'il est quasiment impossible de traduire en mot et oui, celles qui ont connu cette expérience sont riches d'une connaissance et de sentiments qui demeureront obscurs aux non-initiés… Après c'est une question de bon sens : je ne bassinerai pas quelqu'un qui n'a pas de gosses avec mes histoires d'accouchement sans péridurale, tout comme j'apprécie qu'un fan de foot ne me raconte pas le match par le menu. Tout ça pour dire en fait que moi aussi, avant d'avoir un enfant, je jugeais sévèrement ceux des autres et notamment l'éducation ou l'absence d'éducation qu'ils me semblaient témoigner dans leur insupportable comportement. Je trouvais polis les gosses timides, respectueux des adultes, sages comme une image. Et puis j'en ai eu un moi-même… Et comme je ne suis pas une poule pondeuse dénuée de cervelle, je me suis posé des questions sur ce qu'est une éducation réussie. Et vous savez quoi ? Entre l'enfant "à l'ancienne" que j'ai été, sage en société, et l'enfant débrouillard, bien dans ses baskets et non-inhibé face aux adultes que produit l'éducation de certains parents jugés laxistes (cf le modèle Steiner) , eh bien j'ai choisi de faire un enfant sûr de lui et confiant. En tant que mère, je sacrifie l'image positive que vous renvoie l'admiration sociale de ceux qui souvent ont soit 70 ans soit pas de gosses face à un bambin bien dressé, parce que je préfère un gamin heureux et capable de prendre des initiatives. Et je ne prends même pas la peine de détailler ici les phases inévitables du développement d'un enfant telles que les "terrible twos" comme disent les Anglo-Saxons, phase dans laquelle oui les enfants hurlent et oui ils font des caprices et non les pauvres parents n'y peuvent rien. Voilà pour mon avis sur la question. Le bonjour chez vous tout de même !
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


274154
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages