Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quel plaisir de vous lire lors de chacuns de mes passages sur ce forum.

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 53 lectures | ratingStar_282935_1ratingStar_282935_2ratingStar_282935_3ratingStar_282935_4
Salut les copains ! Quel plaisir de vous lire lors de chacuns de mes passages sur ce forum. Je ne comprends toujours pas comment quelqu'un a pu me torpiller ma place d'auteur de ce sujet dont je suis si fier J'ai envoyé un mot au modérateur mais celà a apparament été ignoré… Bon, c'est pas grave du moment qu'on peut partager ici nos expériences et bon moments en rapport avec la nature… Pour ma part, la saison des morilles a débuté il y a presque 1 mois maintenant avec de bien belles récoltes depuis une dizaine de jours… Les mousserons (les vrais, tricholome de la saint george pour ceux qui ne connaissent pas) sortent en quantité impressionnante. Ça fait des années que j'avais pas vu ça ! Je tente de les faire sêcher parce qu'l'y a indigestion de mousserons à la maison. Ma femme et mes gosses commencent à en avoir pare d'en bouffer à toutes les sauces. Petit tour en campagne avec mon nouvel épagneul dont j'ai fait l'acquisition cet hivers et qui a besoin d'un bon dressage. Mon vieil Igor qui va atteindre ses 18 ans le premier juillet (c'est sacrément vieux pour un épagneul qui a chassé toute sa vie) est maintenant devenu chien d'intérieur et de canapé. Il fait peine à voir avec ses rumathismes, ses membres déformés. On essaye de le bichonner au maximum pour adoucir ses derniers vieux jours mais je sais qu'il va falloir que je me décide à l'amener chez le véto pour abréger ses souffrances. C'est un crève coeur pour moi après tant d'années de complicité à arpenter plaines et bois Pourquoi la nature a-t-elle donné des esprances de vie si différentes entre l'homme et son fidèle compagnon… Enfin, donc sortie en campagne avec mon nouveau toutou que j'ai baptisé Dick (c'est facile à dire, sec, eça tranche bien) Les lièvres se portent très très bien et sont présents en nombre. Les faisans sont bien implantés et les coqs territoriaux chantent en permanence pour marquer leur territoire ce qui permet dans certain secteur de s'appercevoir qu'il sont présents, en nombre et bien répartis. Par contre, il va falloir que ce printemps pourri cède la lace aux beaux jours, de tout urgence, si on veut que cette années ne soit pas une deuxième année consécutive catastrophique pour la reproduction (voire la survir) des perdreaux rouges. Si tel est le cas, je conseillerai vivement un plan de chasse nul pour cette espèce jusqu'à reconstitution du cheptel reproducteur… C'est pas ossible des printemps aussi pourris faisant suite à des hivers du même acabi (froids, humides neigeux…). Alllé, à la prochaine les copains avec toute mon affection.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


282935
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages