Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Remonter aux causes

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 60 lectures | ratingStar_269786_1ratingStar_269786_2ratingStar_269786_3ratingStar_269786_4
Bonjour Armor, Citation : Une discussion serait peut-être interessante pour sortir de ça, c'est faut-il en passer par une phase de violence ou de révolte, quand dans une thérapie, on voit soudain clair sur toutes les duperies de son enfance ? Faut-il ou est-ce évitable ? Je ne sais pas s'il faut en passer par une phase de violence ou de révolte. Ce terme a quelque chose de volontaire. Or, je pense que la violence, ou plutôt la colère, terme qui me semble plus approprié, est plutôt subie par celui qui la ressent, une réaction plus qu'une action volontaire. C'est en tout cas mon expérience personnelle. Et le jour où j'ai vu clair, justement, sur toutes les duperies de mon enfance, entre autres grâce à la thérapie, la colère a cédé le pas à une réflexion plus positive. Donc dans mon cas, la phase de colère était inévitable, mais il se peut fort bien que d'autres personnes vivent leur "parcours" dans un ordre différent. Il y a plusieurs années, j'ai lu un livre sur la colère (prêté par un ami, je ne peux pas retrouver les références). Je l'ai lu pour ma culture générale uniquement car à l'époque je n'étais pas dans la colère. Mais il m'a ultérieurement beaucoup aidée également. Ce livre faisait le constat que la colère nécessite une grande dépense d'énergie et il "invitait", par la modification de nos pensées et croyances, à utiliser cette fabuleuse énergie pour soi plutôt que de la "gaspiller" dans la colère. Citation : Moi j'ai suivi une analyse, mais il m'est aussi arrivé de suivre des petits stages courts de gestalt ou de développement personnel en groupe. J'en ai vu des gens piquer des colères contre leurs "géniteurs", oui, bien sûr. Oui, il est certain qu'il faut savoir extérioriser sa colère, car une colère contenue peut agir comme une cocotte minute qui risque d'exploser aux dépens de personnes qui n'ont rien à voir avec la cause de cette colère. Cela peut se faire en effet via des séances de développement personnel, mais aussi via le sport, par exemple. Pour ma part, "à l'époque", je prenais ma voiture, je hurlais à l'abri des regards ou je faisais une "marche forcée" qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige A chacun de trouver les moyens qui lui conviennent, mais cela nécessite déjà une assez bonne connaissance de soi. Citation : Personnellement je n'en suis plus là du tout de faire le procès de mes parents, mais sans doute l'ai je un peu fait à un moment. Ça a été le rôle du psy de me rappeler mes responsabilités. Je n'en suis plus là non plus, et c'est pour moi un sentiment de grande liberté intérieure. Je ne ressents plus du tout d'envie de revenir sur ce passé. Il est ce qu'il est, mes parents sont / ont été ce qu'ils sont / ont été. Cela ne génère plus d'émotion que d'y penser. Citation : J' ai l'impression que Notule en est là, dans une phase de révolte, de découverte, de réaction etc..Pour moi c'est sain à condition de le dépasser. Je me trompe peut-être . … Et bien si, il faut le lire et l'entendre. On ne peut pas comme ça émerger de je ne sais pas 30 ans d'inconscience par rapport au système dans le quel on était pris et hop se mettre de jour au lendemain à être lucide, raisonnable mesuré etc.. Je ne sais pas où en est Notule, lui seul pourrait le dire. Je crois l'avoir déjà dit, peut-être différemment : ce qui me gêne dans son post initial est qu'il n'exprime nullement un ressenti personnel mais conseille une forme de violence, sans jamais, justement, dire ce que j'ai mis en gras dans votre texte. Cela me semble dangereux de présenter la colère comme une finalité. Je préfère de loin les posts qui ont "l'honnêteté" d'annoncer la couleur par un titre "coup de gueule" ou je ne sais quoi, on en voit régulièrement ici. Ceux là, oui, je les vois comme un exhutoire salvateur, qui peut compléter la liste ci-dessus, et qui peut faire avancer aussi bien celui qui s'exprime que ceux qui le liront. Citation : Pour en revenir à mes propos à votre égard, je me suis demandé si en effet ce n'était pas cette violence contre les parents que vous repoussiez et que vous refusiez, ce n'est pas facile de faire émerger la haine, parfois, on a peur qu'elle nous emporte. Mais ce que j'ai écris, prenez le ou non, visiblement non d'ailleurs. Ce n'est pas grave. Moi ça fait 6 ans que je viens ici. Je sais ce que c'est … On se trompe souvent. Je ne suis nullement heurtée par le fait que vous vous soyez posé cette question à mon égard. Pourquoi ? Parce qu'il s'agissait en effet d'une question, à laquelle j'avais loisir de répondre ou non, faisant part ou non de mon propre vécu. Il y a donc là un échange satisfaisant quand par ailleurs, avec d'autres personnes, qui sont dans l'affirmation et non dans le questionnement, il s'avère impossible. Quant à prendre ou non ce que vous me dîtes, je prends ce qui touche directement au sujet, mais laisse volontairement de côté, en effet, le reste. Tout simplement parce qu'il ne peut mener qu'à un conflit stérile, qui n'aurait aucun intérêt pour moi. Je suis moi aussi sur ce site depuis quelques années et je crois qu'entre temps j'ai gagné en sagesse Mais comme tout un chacun, il m'arrive bien sûr de me tromper, et heureusement. Bon dimanche à vous.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


269786
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages