Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Se défier de notre esprit…

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 52 lectures | ratingStar_275998_1ratingStar_275998_2ratingStar_275998_3ratingStar_275998_4
Tu t'exprimes vraiment bien et tout ce que tu exposes est tellement "bien dit" que j'ai failli aller dans ton sens mais ton texte a un parfum de sophisme. (). Se défier de notre esprit…pourquoi pas ? Mais peux-tu vraiment porter un regard neuf sur une personne en faisant fi de son passé ? Dans mon idée, la perception la plus juste d'une personne doit forcément tenir compte de son passé, de son vécu et des représentations que l'on en a. Si je te suis bien, tu nous proposes de nous méfier de nos expériences anciennes de la personne pour se concentrer "principalement" sur l'être évolué et en évolution qu'elle représente afin de la voir d'un oeil neuf. C'est vraiment magnifiquement dit et dans l'idéal, j'imagine qu'un tas de personnes souhaiteraient que cela se passe comme cela. Surtout ceux qui ont des choses à se reprocher. Je dirai même que les prisons sont pleines de gens qui ne souhaiteraient que cela. On dit souvent que les tribunaux sont tellement lents que les personnes qui passent en jugement ne sont plus les mêmes que celles qui ont commis des crimes. Et ce n'est pas faux ! MAIS en suivant cette logique nous ne serions plus jamais responsable de quoi que ce soit puisqu'une fois l'acte posé, nous évoluons immédiatement de par cet acte et ne sommes donc plus tout à fait la même personne que celle ayant posé l'acte. L'expérience nous a changé, c'est totalement vrai. Mais ne nous leurrons pas, la personne ayant posé l'acte et la personne qu'elle devient ne sont qu'une seule et même personne. Je ne suis pas pour une déresponsabilisation des gens. Il faut savoir assumer ses actes ainsi que ceux de tout ses autres sois-mêmes passés et présent. Nous sommes une universalité de nous-mêmes. Lorsqu'il s'agit de choses dont on est fier, on les met même en avant. "J'ai escaladé l'Himalaya, j'ai sauté en parachute, j'ai lu ceci, j'ai fait cela etc." Quand on se représente une personne avec son passé, je ne vois pas pourquoi il ne faudrait tenir compte que des bons éléments. Dans la pratique, ce que je vois tous les jours ce sont des personnes avec un présent (un être qui a évolué) , un avenir (son évolution possible) mais également un passé (le socle de son évolution actuelle et une capacité acquise latente de faire ou de ne pas faire certaines choses). C'est à dire, comme tu le dis : "des représentations de la personne basées sur des situations et des expériences anciennes qui nous masquent alors la réalité de ladite personne ici et maintenant", c'est ce que j'appellerai en d'autres termes "avoir une expérience de la personne". Admettons que je sois aujourd'hui avec une femme qui m'a déjà trompé. Suis-je capable aujourd'hui de la percevoir de la même façon que quelqu'un qui ne m'a jamais menti ou trompé ? Suis-je capable de la percevoir comme quelqu'un qui ne recommencerait pas ? Suis-je capable de faire comme si rien ne s'était passé et de me concentrer sur notre avenir ? Suis-je capable de faire comme si je ne souffrais pas ? La réponse est simple : j'en suis incapable. Et je ne suis pas certain de le souhaiter. En fait, je suis même certain de ne pas le souhaiter. Si je dois me défier de mon esprit en occultant les représentations que j'ai d'elle et donc continuellement réinventer notre présent en occultant notre passé commun et les représentation que j'en ai, j'ai le sentiment qu'il ne s'agira pas "d'un rapport authentique et direct à l'autre" mais de la pose d'oeillère sur mes yeux un peu comme un cheval qui ne voit pas sur les côtés afin qu'il ne voit qu'une partie de la réalité. Pour moi si un chemin futur et commun doit être emprunté par deux personnes, il ne peut passer par l'ignorance, l'oubli ou l'occultation de certains faits mais plutôt par l'acceptation des erreurs de l'autre et par leur pardon. Je me rends compte que je suis incapable de m'exprimer succinctement et que je suis probablement un peu trop vieux jeu. Par ailleurs, j'ai l'impression que j'ai pas mal de digressé et que je n'ai pas été très clair. Désolé pour la tartine, je n'ai pas l'habitude de m'exprimer sur de tels sujets.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


275998
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages