Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Se servir d'une rupture pour se reconstruire ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 10/08/10 | Mis en ligne le 21/04/12
Mail  
| 61 lectures | ratingStar_244347_1ratingStar_244347_2ratingStar_244347_3ratingStar_244347_4
Citation : Tu as raison, tout est sans doute lié. Il est normal de souffrir d'une rupture, mais si tu ressens cette souffrance comme excessive, il y a probablement quelque chose d'antérieur sur lequel tu auras à te pencher pour éviter qu'une telle souffrance se reproduise. Tu sais, il est fréquent que l'on choisisse, inconsciement, "sa moitié" en fonction de nos failles. Il est possible aussi que ton amie t'ait choisi en fonction de tes failles justement, pour palier aux siennes. Alors efforce toi de ne pas culpabiliser, chacun a sa part de responsabilité. L'important pour toi aujourd'hui est d'avancer, de mieux te connaître pour "résoudre tes propres problèmes" et ne pas reproduire sans cesse la même histoire pour ne plus "être perdu sans elle" si tu devais de nouveau affronter une rupture, ce que je ne te souhaite pas, bien entendu ! Des séparations, j'en ai déjà connu, j'en ai eu une qui m'a piquée très fort à 25 ans, et je me suis dit, plus jamais ça ! J'en ai 48, j'ai déjà traversé un divorce, avec son lot de souffrances, surtout pour les enfants, mais je n'ai eu pas ce que je ressens actuellement. Il y a des moments où je ne suis plus moi-même, je n'existe plus (perte sommeil, appétit) , une ch'tite dépression peut être, une nouveauté pour moi. D'autres facteurs entrent en ligne de compte, mais ça se cristallise autour de ça, alors que bon… Je peux très bien aimer d'autres personnes, vivre ma vie, mais là, ça bloque un peu par moments ! Pis je vis dans l'environnement où notre relation, assez intense, s'est déroulée, tout s'est passé chez moi. Etant au RSA, je suis aussi en exclusion économique, avec peu de moyens de sortir et un réseau relationnel faible, ce sont des éléments visibles qui me relance sans cesse dans cette aventure. Cependant, il y a aussi des éléments non visibles qui y contribuent, à cette "perte" de moi-même, qui m'empêche de comprendre que je ne suis pas que le gros naze qui se maudit de ne pas avoir assez donné, pas avoir assez aimé, écouté l'autre alors que la discussion était une de nos pratiques les plus importantes, même si ce n'était pas la seule. (j'aime bien les phrases longues ). Et je sais pertinemment que j'ai connu pire comme soucis, ma famille d'origine a été très destructrice pour mon petit être, mais j'ai fait avec, d'où ma volonté de mépriser la douleur/souffrance (car sentiment négatif où il est très compliqué de prendre de "bonnes" décisions) , mais j'ai peut être aussi mépriser les douleurs de l'autre. Et ce que je traverse, je ne veux pas le redistribuer aux autres personnes que je risque de rencontrer, il faudrait que je retourne ma souffrance sur mon ex, mais je n'y arrive pas (je suis un très mauvais méchant ) et je n'ai pas envie d'entrer dans le cycle de la haine, fascinant mais destructeur. Citation : Il n'est pas forcément nécessaire de tout comprendre. Et puis, vouloir tout comprendre, c'est un peu vouloir tout maîtriser, non ? Or, en matière de sentiments, on ne peut pas tout maîtriser. De toutes façons, en quoi sa version serait-elle déterminante ? Tel que tu l'exprimes, j'ai l'impression que sa version serait un peu comme une sentence que tu accepterais. Se remettre en question, c'est bien, mais s'auto-flageller sur la version d'une seule personne, bof… Ben moi, j'aime bien tout comprendre, ça m'intéresse. J'ai tendance à vouloir trop gérer ce que je ne maîtrise pô, d'abord pour savoir, puis pour me rassurer, comme si je voulais limiter les risques, pour tout le monde. J'ai une tendance à vouloir que les gens existent par eux-même, qu'ils soient plus libre, Mais je peux avoir une vision qui ne soit pas la bonne, à l'autre de m'aider, quand elle peut. Nous sommes partis sur une aventure toute simple, et elle s'est littéralement intégrée dans notre histoire commune. Elle a littéralement explosée, ou pour la première fois de sa vie, elle a réalisée des choses pour elle-même. Nous avions une passion commune aussi, la photo, qu'elle a découvert avec moi. On partait de bonne heure pour aller photographier les piouspious dans les marais, on s'est monté notre parc d'objectifs, on a parlé de ça aussi pendant des heures, je n'ai jamais connu ce genre de situation où tout est mélangé, avec une progression commune. En fait, elle est capable de s'intégrer partout, voir de changer de comportement suivant son entourage, mais était toujours heureuse d'être là. Cependant, elle ne communiquait pas ses vrais réalités, son projet, elle continuait à venir alors que d'autres environnements la poussait ailleurs. Qui était-elle vraiment ? Pourquoi 3 ans de cette aventure ? Le pire, c'est que je pense que je ne pourrais jamais revivre un truc pareil, c'est la première fois que ça m'arrive, c'est très… perturbant ! Pis je vieillis aussi ! Bref, j'aimerais quand même comprendre depuis quand elle faisait son double jeu (elle a trouvé quelqu'un d'autre) , mais je ne sais pas si ça pourra m'aider. Et puis savoir pourquoi ! Il faudra bien aller au fond des choses, mais j'en ai peur ! Citation : Alors reste ou va où tu te sens bien, et personne ne t'en voudra si tu débordes. Marci, mais des fois, ça me fait drôle de venir ici, ça me fait remonter mes angoisses, j'ignore si c'est la bonne solution ! Désolé d'avoir été long !
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


244347
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages