Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Suiv.

Séquelles psychologiques après une IVG forcée

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 19 ans
Mail  
| 2535 lectures | ratingStar_156_1ratingStar_156_2ratingStar_156_3ratingStar_156_4

J'ai pratiqué une IVG il y a deux ans et quatre jours maintenant à l'âge de 17 ans.

Cette grossesse n'était pas voulue, mais ayant vu l'échographie (à deux mois et demi de grossesse déjà) je ne voulais pas mettre un terme à cette grossesse même si j'étais bien trop jeune, que le copain avec qui j'étais a l'époque est parti lorsqu'il a appris la nouvelle et surtout je n'avais aucun moyens financiers pour subvenir aux besoins de cet enfant, mais pour moi l'avortement c'était tuer l'être qui faisait à présent partie de moi…

Mes parents m'ont forcé à subir cette IVG (et croyez moi le mot est faible, car ils ont utilisés la violence pour obtenir ce que eux avaient décidés). Je n'arrive toujours pas à m'en remettre, malgré ce qu'on m'avait dit, le temps n'a rien arrangé du tout, au contraire… Je ne peux pas voir un nouveau né ou même parler de "bébé" sans fondre en larmes, quand je croise une femme ou une jeune fille enceinte, je change de route ou je tourne le regard, et là lorsque j'écris je tremble de partout, certainement car je n'en parle jamais je ne sais pas…

A présent je vis pour retrouver ce que j'ai perdu il y deux ans, cela parait complètement idiot, inconscient ou égoïste de ma part, étant donné que ma situation n'a pas beaucoup changé, à part que je ne vis plus chez mes parents que je n'ai même pas de quoi me nourrir moi même ou de me loger…

Je trouve cela inadmissible qu'il n'y ait aucun suivi psychologique OBLIGATOIRE après cette épreuve ! Je ne pense pas être la seule à avoir vécu l'IVG comme je l'ai vécu, à vrai dire j'en suis même certaine…

J'aimerais tellement que sa change et que les médecins prennent conscience qu'un avortement doit être suivi, de la décision jusqu'à ce que la femme ait fait le deuil ! Je voudrais que les gens changent d'opinion, il n'y a pas de "meilleure décision" lorsque l'on tombe enceinte à 15 ou 17 ans… Si l'on garde le bébé, on gâche notre jeunesse, si l'on fait une IVG c'est toute notre vie qui est complètement chamboulée, et là ! Difficile d'avancer !

(…).
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


156
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par LAURA66 | le 12/07/11 à 22:59

En vous lisant j'ai l'impression de relire mon histoire, à une autre époque j'avais 20 ans le jour de mon anniversaire,je n'ai plus jamais fêté mon anniversaire depuis, forcée, abandonné, la meilleure des mauvaises solutions m'avait t on dit, puis le silence, pas d'aide, 24 années déjà je n'ai pas oublié, ma vie n'a pas été "meilleure", que du contraire car je n'ai pas eu d'enfant donc pas de raison de me battre à présent je n'en ai plus la force.

Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages