Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Si c'est vrai, je trouve ça grand.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 18/09/11 | Mis en ligne le 21/07/12
Mail  
| 63 lectures | ratingStar_278603_1ratingStar_278603_2ratingStar_278603_3ratingStar_278603_4
Citation : Oui mais tu dis que tu acceptes, parce-que vous vous le dites quand c'est le cas ? Si c'est vrai, je trouve ça Grand. J'aime cet amour dans le dépassement de soi. Oui nous nous le disons, c'est tout l'intérêt de la chose ! Citation : Alors tu la désires par rapport à une représentation que tu t'en fais de ta femme, c'est ça que tu dis ? C'est le lot de beaoucoup d'humain Yann… Et il n'y a pas de reproche à ça ! Je dis simplement que si les amours varient c'est aussi parce-que l'on ne se regarde pas vraiment. Mais on regarde des représentations qu'on se fait et qui ne sont pas la réalité de ce qu'est l'autre. On a grandi en adorant des images, en se calant sur des modèles. On ne peut le nier ça yann. Bon, je vais peut-être te sembler rationaliste, mais je crois profondément que nous ne faisons qu'interpréter le réel. Quand je pense à une personne, je ne touche pas du doigt la vraie personne, je la reconstruis par rapport aux souvenirs que j'ai de notre relation. Une pensée est une représentation. Désirer, c'est souvent être attiré par une projection, par une idéalisation. La réalité de l'autre m'est a priori inaccessible, et quand bien même elle le serait de façon partielle, ça reste invérifiable. Connaître la vérité de l'autre, ça peut vouloir dire connaître chacune de ses 50 milliards de cellules si on pousse le raisonnement jusqu'à l'absurde, et connaître les milliards d'atomes qui composent chaque cellule. La réalité est une reconstruction de l'esprit à partir de quelques perceptions triées par le cerveau. Citation : Et je vais te dire ou il est le mensonge yann. Il est là ou l'autre se cadre à ce qu'il ne fait que croire que l'autre aime en lui… Il s'y cadre pour ne pas le décevoir… Et j'en ai tellement conscience simplement on peut commencer à en prendre conscience par l'observation du couple de ses parents ; Nous ne sommes pas dans ce genre de relation. Quand je n'aime pas quelque chose chez elle, je le dis à ma femme, et la réciproque aussi. Je pense que c'est seulement sur base d'honnêteté que l'on peut construire une relation saine. Maintenant, même si je n'aime pas quelque chose chez elle, ça ne veut pas dire qu'elle doit en tenir compte, ça veut juste dire que je n'aime pas le truc particulier dont il est question et ça ne va pas plus loin. Par contre, elle sait que quand je dis quelque chose, je le pense vraiment, et qu'elle peut se fier à mon honnêteté. Citation : Une femme trop amoureuse c'est pas bon. Je dirais plutôt une personne qui idéalise trop. Citation : La peur de perdre quand on aime fait que ça peut emener à se quitter soi-même. Ne plus être fidèle à soi… Et aussi à quitter l'autre dont la Présence manque. Car être avec quelqu'un qui n'est pas lui, ça se voit, ça se ressent quand on a le coeur ouvert et non tourné dans ses attentes… Parce-qu'évidemment ça peut arranger que l'autre corresponde à ses attentes. Evidemment ! … Mais ça ne peut durer qu'un temps. Oui, c'est une forme de déni. Mais à force de nier des aspirations profondes, on finit souvent par arriver à la crise qui oblige à trouver des vraies réponses et à rééquilibrer la relation. Citation : Et bien tu vois Yann, moi je veille à ce qu'elle se dissoude par le fait qu'à travers l'autre, je me rencontre Moi. Et qu'à travers cet autre, c'est avec l'amour que je me reconnecte… Par voie de résonance… Oui, à ce titre, l'autre est toujours un révélateur de soi-même, quelle que soit l'émotion générée, amour, peur ou colère. Une émotion est toujours un message qui nous parle de nous-mêmes. Après on peut appeler ça "résonance", "connexion", "effet miroir", "c'est celui qui dit qui est", peu importe. Citation : Et par cette voie de résonance j'avais reconnu quelque chose de Grand en toi Yann. Ce Regard qui fait que ce que tu me dis par rapport à ta femme ne m'étonne pas ! Tu es un Beau Yann. Oui parce que mon attitude correspond aux critères que tu as toi de la beauté et de la grandeur. Mais d'autres personnes pourraient au contraire trouver qu'éprouver du désir pour d'autres femmes et le reconnaître est le comble de la laideur et de la petitesse. Et ce serait tout aussi légitime. Citation : Ici je ne t'ai jamais vu te fermer à l'autre, Ou si c'est le cas peut-être tu prends du recul pour qu'elle se dissolve et tu reviens toujours plus Grand. Je me trompe ? J'essaie autant que possible de ne pas me fermer à l'autre sur la base des émotions que je ressens dans une discussion contradictoire. Mais parfois, quand je sens que la discussion est une grande perte de temps (quand par exemple je vois que ce n'est pas un véritable échange, qu'une personne essaie de me convaincre de quelque chose sans lire ce que j'écris, ou quand une conversation n'est pas un minimum sur le mode argumentaire) et que j'ai beaucoup mieux à faire ailleurs, je passe en mode silence radio. Ce qui est une fermeture que j'assume complètement. Citation : Finalement je dis pour ma part que j'en sais de ce que ça fait fondre comme illusion… Du moment que ça fond c'est que ça a raison d'être car personne ne peut savoir ou ça va nous emener… C'est une interprétation, c'est une façon de chercher un sens là où il n'y en a peut-être pas. Citation : Ne pas être fermé c'est aussi de se dire "peut-être que c'est vrai les contes… " Même si on a compris que le prince et la princesse sont des principes en soi. La belle et la bête… Que j'adore. Je ne me pose pas la question comme ça. Je préfère me concentrer sur mes émotions et essayer de voir ce qu'elles ont à me dire plutôt que d'essayer de penser en termes de croyances à l'univers des contes. Si ma réalité ne correspond pas à ce qui est raconté dans les contes, tant pis pour les contes. Citation : Moi j'étends rien pour ma part. Je ressens, et quand je ressens de la douceur… ce qui m'élève vers ce qui fait pétiller mon être, Et ça ne s'arrête pas à un homme ! Ça peut être une femme, Ça peut être un regard d'enfant qui se pose… Ça peut être un être qui n'attire pas la femme en moi particulièrement ! Ça se commande tellement pas quand on a reconnu aimer… Et quand bien même ce soit décalé par rapport à la réalité Yann. L'autre ne vibre pas comme nous, je crois que ce n'est pas ça qui importe à ce jour. C'est vraiment de se réveiller. Et moi, en amour, ce sont les larmes qui m'y ont aidé. Et je n'ai pas dis que c'était fini ! Etendre ou pas étendre, là n'est pas la question. Ce qui compte, ce sont les faits. Si tu ressens du désir pour plusieurs personnes à la fois, il suffit d'en faire le constat sans porter de jugement. Et voilà, la vie continue, rien de grave.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


278603
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages