Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Si j'étais moi ...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 19/10/11 | Mis en ligne le 29/03/12
Mail  
| 119 lectures | ratingStar_233711_1ratingStar_233711_2ratingStar_233711_3ratingStar_233711_4
Attends… j'étais (je me suis amélioré quand même) bien pire que cela : je reculais physiquement ! Quand à ma te, vue celle des autres… Bien sûr que je le pensais ! Oh ; les portes enfoncées ou défoncées… J'y ai travaillé… Il y a, entre autres, une éducation chrétienne trop bien assimilée : l'important, c'est le prochain. Une éducation et son application… Ahhh l'éducation chrétienne… je n'ai que l'exemple de mes parents qui, en réaction, ont choisi de ne pas baptiser leurs enfants (merci me parents pour cette liberté laissée) et le seul constat que je puisse en faire est que sous couvert de "morale", de "bien" et de "mal" parfois injustifié, on s'interdit d'exister… Et aussi que, le Dieu chrétien étant dôté du jugement… on est jugé, et puni, pour chacun de nos actes et même de nos pensées ("garde bien tes mains sur le drap et récite-moi donc tes prières" impures… A mon humble avis (ce n'est qu'un avis !! ) l'éducation catholique ne génère pas automatiquement la bonté : elle génère la peur, et la honte d'être soi. Je précise que je ne parle pas de la religion, mais de l'appareil écclésiastique et de l'éducation qui en découle parfois. Et je te rejoins dans l'idée que l'impact d'une telle éducation peut faire des dégâts considérables dans le coeur et la tête d'un enfant… et qu'il peut être bien difficile ensuite de s'en libérer ! … Les injonctions moraliatrices ne nous laissant jamais vivre tout simplement pour nous mêmes… D'ailleurs je rejoins Enola dans l'envie de t'inciter à jeter un oeil sur le fameux triangle… Mais aussi sur l'analyse transactionnelle en général et notamment les 3 "états du moi" qui cohabitent en nous : le parent, l'adulte et l'enfant. Ce lien m'a beaucoup éclairé, peut-être, si tu ne l'as pas déjà lu, en sera-t-il de même pour toi. Ma mère était une anxieuse (tiens, c'est donc génétiquement déterminé ?!! ) euh noooon !!! Par contre certains enfants d'anxieux (ses) ont je crois une faculté (liée à une demande consciente ou inconsciente) à "éponger" les émotions d'un parent… or mon frère (aîné) "adorait" faire des conneries (attirer l'attention, faire comme les autres et plus qu'eux). Sans doute pour "protéger" ma mère, ou pour la "réparer" ? Inconsciemment, j'ai été calme et docile (je suis néanmoins parfaitement capable de rébellion "dure" et ferme). Tu es donc bien toi quand tu parles au présent. Je suis le petit dernier (7 ans de moins que mon frère et 9 de moins que ma soeur qui s'est vite envolée). Le parallèle des places qu'occupaient ton frère, ta soeur et toi me donne l'impression que tu as pris la seule place que la fratrie t'a laissée (?) Quand ma mère avait mal à la tête, et cela lui arrivait souvent, j'étais aux petits soins (refroidissement régulier du gant qu'elle se mettait sur le front, silence absolu, même en me déplaçant dans l'appartement). Peut-être étais-tu telle qu'elle te le demandait, et au détriment de toi-même (silence absolu = je ne suis personne…) pour… simplement être aimé d'elle, et "Dieu" sait que ce besoin est légitime ! Pour moi, j'étais là pour l'autre, pour les autres, d'où, sans doute, mes capacités d'adaptation, et je ne supportais pas ce qui me mettait en valeur. Car cela t'éloignait de ton rôle t'aidant invisible et donc de l'amour que tu espérais ? J'ai craqué plus d'une fois parce qu'on me disait des choses positives que je pouvais entendre. Inutile de dire que je ne m'aimais pas et que je ne me trouvais que des défauts, que je ratais tout, etc… C'est grave docteur ? … c'est humaiiiiiiiin !!!!!!!!!!! Cela dit je viens peut-être de faire de la "psycho du dimanche", je n'ai aucune prétention de tout-savoir-tout-connaître, et surtout je ne te connais pas, toi… Simplement c'est ce que je ressens, à la lecture de tes mots. Je peux me tromper sur toute la ligne… Voilà ! Sinon, tout va bien ouf ! Hihi. Si tu as besoin d'être rassuré, depuis…un nombre certain de mois, la, les rebellions grondent de plus en plus … Peut-être le soi du moi, voire du mois, poussé par le surmoi… Soit ! Bonne soirée !! Bonne journée à toi !
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


233711
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages