Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Si si il l'a appris.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 17/06/10 | Mis en ligne le 17/07/12
Mail  
| 80 lectures | ratingStar_276879_1ratingStar_276879_2ratingStar_276879_3ratingStar_276879_4
Citation : Bonjour @12bandit. Si si il l'a appris. La première fois je lui ai dit… ne pouvant plus porter ce poids seule (j'avais 21 ans à l'époque) et la deuxième fois il l'a appris car il a réceptionné ma valise des mains d'un chauffeur de taxi… vu qu'elle était revenue un avion plus tard que moi… La 1ère fois mon mari (qui ne fut pas mon mari à l'époque encore) l'a carrément occulté, vu que c'était au début de notre relation. La 2ème fois a en plus déterré la 1ère fois et ce fut la cata. J'imagine, en effet ! Citation : On a souffert tous les deux mais pour des raisons très différentes. En apprenant la 2ème fois, mon mari s'est senti trompé sur toute la ligne, comme si toutes ces années durant j'avais été "avec" l'autre, vu que ce fut 2 fois avec le même. Il avait donc jeté comme un pont, reliant les deux "époques" où lui en tant qu'époux n'avait jamais eu sa place. Il a fallu du temps avant qu'il comprenne le pourquoi de mes agissements et que sa logique ne s'appliquait pas. Je pense que j'aurais fait le même raisonnement. Citation : A l'époque (y a + de 3 ans de ça) , je n'ai pas souffert de tromper ou d'avoir trompé mon mari. Je me sentais (re) vivre, "si bien" si je puis l'exprimer ainsi - vu que notre couple était en crise - et je ne percevais pas que le fait "d'être si bien" puisse faire "tant de mal" à mon mari ou "être mal" tout simplement. Je trouvais même que c'était légitime d'avoir droit à un peu de bonheur, surtout que notre couple était dans une crise profonde. Point de vue légitime, vu la situation que tu décris. Lorsque j'ai pété les plombs et fait plusieurs TS, ma femme aurait très bien pu agir de la sorte et a bien failli me quitter. Non pas pour partir avec un autre, mais pour SE préserver. C'est à ce moment que j'ai compris que j'allais la perdre définitivement, et ça a été le déclic salvateur ! Citation : La question du choix ne s'est jamais posée pour mon ex… Moi par contre, j'aurais envisagé une séparation à l'époque, vu que mon couple battait de l'aile. Mais j'ai souffert du rejet brutal de mon ex lorsque mon mari a tout appris. Mon ex m'a largué sans parachute du nuage 11 sur du béton armé et il m'a laissé là, sans explications aucunes, anéantie en quelque sorte. Bonjour la chute !!! Quelle délicatesse et quel courage et, surtout, quelle magnifique preuve d'amour de la part de ton ex . J'imagine quelle claque tu as du te prendre !!! Citation : En plus le soir de mon retour des retrouvailles avec mon ex coïncidait exactement avec le soir où mon mari l'a appris, donc ce rejet brutal de mon ex je n'ai jamais su à quoi il était dû vraiment : était-ce un comportement logique qu'un homme adopte suite à la découverte ou bien était-ce cette FancyBee que je suis qu'il rejetait, vu qu'elle ne collait pas/plus avec l'image que mon ex avait de moi. N'en pouvant plus, j'ai un jour révélé ma souffrance à mon mari. Me connaissant plus que bien, il a même pleuré, sachant à quel point la deuxième version (ce rejet de moi en tant que femme) était à même de me faire souffrir atrocement en raison de ce que j'avais vécu chez moi à la maison. La réaction de ton mari, à l'opposé de celle de ton ex, prouve sa grandeur d'âme et l'amour qu'il te porte ! C'est tout à son honneur ! Citation : Il a proposé une thérapie de couple (dont je ne voulais pas au début) , mais j'ai accepté. Là on a décortiqué à fond ce qui n'allait pas chez moi et les répercussions de tout cela sur notre couple, etc. Sans avoir suivi de thérapie de couple, à proprement parler, suite à mes TS, j'ai été suivi assez longtemps par différents psys, tandis que ma femme voyait également une psy de son côté. Cette personne a souhaité me rencontrer à 2 reprises, en présence de mon épouse. Sans être une véritable thérapie de couple, cela a porté ses fruits. Citation : C'est aussi pour cela que j'ai parlé de parenthèses tu vois. J'ai à deux reprises été cherché une confirmation que j'ai pas eue, ni la 1ère fois, ni la 2ème fois. A présent j'ai cette confirmation - que je suis une femme digne d'être aimée corps & âme - dans mon couple. En fait elle était toujours là cette confirmation, mais sortant de la bouche de mon mari je ne lui accordais aucune importance. Sortant de la bouche de mon ex par contre cela avait une saveur inédite… et pourtant c'était quoi au final… des mots servant d'appât, ni moins ni plus. Donc je ne m'aimais pas, j'aimais pas mon corps non plus et dès lors je ne pouvais m'imaginer que quelqu'un d'autre puisse l'aimer et m'aimer aussi et en plus j'avais de la compréhension lorsque quelqu'un (comme mon ex par ex.) me rejetait. Depuis la thérapie de couple c'est bien différent… Quand mon mari me dit que pour lui je suis le grand lot, la perle rare, son "tesoro"… eh bien je le crois et il n'a pas besoin de me le dire, je le sens dans sa façon d'être avec moi. Je crois que, à différents niveaux, on a tous besoin de se sentir aimés ! Cela doit faire partie de la nature humaine. Mais, pour être aimé, il faut d'abord s'aimer soi-même, "SE respecter", comme disait la psy que voyait ma femme ! Et il peut y avoir des tas de raisons qui nous empêchent de nous aimer, d'avoir une bonne estime de soi. A ce sujet, un bouquin m'a beaucoup aidé en ce domaine, "Imparfaits, libres et heureux : Pratiques de l'estime de soi" de Christophe André. En ce qui me concerne, mes parents (enfin, surtout mon père) nous ayant élevés dans le culte de la réussite (nous étions 5, et avions tous 2 ans d'avance) , le moindre échec était une catastrophe très sévèrement condamnée. Cela nous a conditionnés à toujours vouloir être au sommet, ce qui n'est pas complètement négatif, mais m'a par exemple incité pdt des années à me valoriser en faisant du bénévolat et de l'action municipale (dans une petite commune, on ne parle pas de politique) au détriment de ma famille. Pdt des années, ma femme élevait les enfants alors que j'étais en réunion pratiquement tous les soirs. Non pas pour frimer en montant sur les estrades pour me faire valoir (je ne suis jamais monté sur la moindre estrade) , mais pour les compliments que mon attitude suscitait, et la fierté que j'en retirais. Ma femme a longtemps souffert de mon attitude, croyant que je n'étais pas bien avec elle, alors que ces réunions me pesaient, mais que je me sentais obligé de faire tout ça !!! Cette introspection et cette remise en question m'ont été très bénéfiques car j'ai compris les raisons qui étaient la cause de certains de mes comportements. Bien sur, il aurait fallu que je fasse une véritable analyse sur plusieurs années pour espérer, peut-être, avoir un jour la réponse à toutes mes questions. Mais je n'en ai eu ni l'envie, ni le courage. Je me suis contenté, et c'est déjà beaucoup, après avoir compris certaines choses, de m'appliquer à modifier certains comportements vis à vis de mon épouse, de mes enfants, et des autres. Notamment à me montrer plus compréhensif et tolérant, ma devise étant désormais "je ne tolère pas l'intolérance" ayant compris qu'il ne fallait jamais chercher à modifier les autres, mais qu'on devait plutôt essayer de les comprendre car ils peuvent avoir autant de bonnes raisons que moi de penser différemment. Cette nouvelle façon de voir les choses m'a aussi permis de m'accepter avec certains défauts (ou du moins ce que je considère personnellement être des défauts) qui font partie de ma personnalité. Tout en essayant, dans la mesure du possible (cad, sans me renier) d'en corriger certains traits. Je pense y arriver assez bien et c'est ainsi que, petit à petit, notre couple s'est remis sur ses rails et qu'aujourd'hui ce que nous vivons est magique ! Dans ton cas, "[tu] ne [t]'aimais pas, [tu n']aimais pas [t]on corps non plus et dès lors [tu] ne pouvais [t']imaginer que quelqu'un d'autre puisse l'aimer et [t']aimer aussi et en plus [tu] avais de la compréhension lorsque quelqu'un [te] rejetait ". Tu ne parles pas d'analyse, je pense donc que, comme moi, la thérapie que tu as suivie t'a suffi pour te permettre de désormais t'accepter et t'aimer, et que tu n'as pas cherché à savoir les raisons profondes d'un tel rejet de toi ? A quoi bon, puisque le résultat est là ! Citation : Notre fille trouve cela "bizarre" qu'on se bipe quand mon mari est en voyage d'affaires par ex. Ou qu'on se tient par la main quand on va au cinéma ou faire un tour au grand air… mais elle m'a confié aussi d'être jalouse vu qu'elle aspire à une telle relation au final… Elle a vécu en live les moments les plus sombres de notre couple, mais aussi sa renaissance. Idem pour nos 3 enfants qui ont, de même, assisté aux suites de mes TS (arrivée des pompiers ou des gendarmes en pleine nuit, par ex ) qui, aujourd'hui, sont ravis de nous voir aussi amoureux. Même si j'ai conscience que ce que je leur ai, involontairement, fait subir les a certainement marqués profondément, c'est pour eux, qui vivent désormais en couple, tout de même un bel exemple de ce que l'amour peut arriver à faire. Citation : Bon terminé de "polluer" ce post, vu qu'il parle de "FIDELITE 100%" au fait… et là… FancyBee. Je ne trouve pas que ton post pollue ce fil de discussion, car au contraire il prouve que, malgré 2 erreurs, vous avez su, avec intelligence et amour, redresser une situation qui semblait désespérée, comme ce fut aussi notre cas. Je pense que cela peut (re) donner espoir à ceux qui nous liront et qui traversent actuellement une crise douloureuse. Amitiés, Pascal.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


276879
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages