Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Surdoués et relations - confusion

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin - 27/03/12 | Mis en ligne le 13/06/12
Mail  
| 90 lectures | ratingStar_267469_1ratingStar_267469_2ratingStar_267469_3ratingStar_267469_4
Bonjour Shalik, Je viens seulement de voir votre message et j'espère que vous recevrez ma réponse (quoique au bout de 5 ans…). J'espère de tout coeur que vous avez géré la situation au mieux car il n'y a absolument rien de grave dans ce que vous décrivez. J'ai 40ans et suis moi-même surdouée (QI de 142, c'est officiel depuis l'adolescence) et je peux vous assurer que ma situation est un cauchemar quasi quotidien. Ce qui vous chiffonne le plus (comme louloute3887 le faisait remarquer) c'est qu'il vous ait AVOUE se sentir parfois supérieur à vous. Sans vouloir vous vexer, il semble que s'il n'avait jamais passé ces tests, vous n'auriez certainement jamais eu cette discussion et seriez donc dans l'ignorance la plus totale concernant ce fait… En plus, ça frise la mauvaise foi, car je suis certaine qu'il vous est déjà arrivé de vous sentir supérieure à quelqu'un, ne serait-ce qu'en pensant au fond de vous "qu'il (elle) est con (ne) celui-là"… Essayez s'il vous plait d'aborder la situation dans l'autre sens. Si cet ami est avec vous c'est qu'il vous apprécie certainement beaucoup (voire énormément). Le fait qu'il "garde pour lui" est une défense qu'il a du mettre en place (tout comme moi) et c'est devenu un automatisme. Ne vous sentez surtout pas visée personnellement, il a vécu quelques années avant de vous rencontrer, et a surement du se prendre de bonnes "claques" à cause de son intelligence hors cadre et a du mettre en place ce mécanisme d'autocensure. Le terme hors cadre est choisi exprès, car notre cas est peut-être pire (si je puis m'exprimer ainsi, je ne veux blesser personne) que celui des personnes souffrant de retard mental. En France (cocorico) , quand on a le malheur de ne pas rentrer dans le moule, c'est la galère !!! Les structures permettant d'encadrer et d'éduquer (scolairement j'entends) les personnes ayant un retard mental sont plus développées (mais c'est bien loin d'être suffisant malheureusement) que celles concernant les enfants surdoués. Ces structures pour enfants surdoués, précoces etc… sont pratiquement inexistantes car en France la surdouance N'EXISTE PAS officiellement, il n'y a pratiquement que chez nous qu'il n'y a pas de surdoués ! Et quand on en trouve une (structure) , c'est hors de prix, très loin, quand ça ne frise pas le mouvement sectaire (bizarre mais les attardés mentaux ne les intéressent pas… mais … est un autre sujet). Il n'y a qu'à lire : on ne dit plus surdoué il faut dire précoce ! Toutes mes excuses mais d'après le dictionnaire ça n'a PAS DU TOUT la même définition !! Mais précoce signifie en avance, qui par définition va être rattrappé à un moment ou un autre (et donc entre dans le moule). Non, non, non !!! Un surdoué NAIT, VIT et MEURT surdoué ! Il faut absolument arrêter de fantasmer sur les gens "intellectuellement supérieurs" !! C'est tout sauf drôle d'avoir un QI qui crève le plafond !! C'est une souffrance quotidienne, particulièrement lorsqu'on n'a pas la réussite professionnelle en rapport avec notre QI (ce qui est trèèèèèès souvent le cas malheureusement). La différence entre les retardés et nous (à part le niveau d'intelligence bien sûr) c'est que nous nous rendons tous compte que nous "ne rentrons pas dans le moule". La plupart d'entre nous rêve secrètement d'être "normal". Je souffre encore plus depuis que j'ai eu ma fille. Elle a aujourd'hui 6 ans et semble plutôt douée elle aussi. La seule chose qui me rassure un peu, c'est que je ne serai pas aussi démunie qu'ont pu l'être mes parents… Mais ce n'est pas pour ça. Que nous sommes sauvées… Ne vous sentez surtout pas dévalorisée par rapport à lui, ou inférieure car ce n'est pas du tout les cas !!! Vous êtes différents c'est tout (déjà vous êtes une femme et lui un homme ). C'est dans votre tête que vous avez l'impression (depuis peu) de passer un examen à chaque fois que vous lui parlez. A mon avis vous lui apportez quelque chose qu'il n'a pas, n'a jamais eu et n'aura jamais : la NORMALITE et votre joie de vivre. Ça peut vous paraitre complètement idiot, mais en ce qui me concerne, c'est essentiel à mon équilibre. J'ai des copines avec qui j'ai déjà discuté de cela, car nous parlions de ce qui nous rendait vraiment malheureuses dans la vie et j'ai donc pris mon courage à deux mains et leur ai parlé de ce problème, en leur précisant bien que je les adorais et que justement ça me faisait énormément de bien de les connaitre, de voir des nanas normales avec des préoccupations et frivolités de nanas normales, avec elles j'ai beaucoup moins l'impression d'être une extra-terrestre. (j'ai pris un gros risque apparemment car elles auraient pu le prendre comme vous) Elles m'apprennent à être un peu frivole et ainsi mon cerveau ne tourne plus à plein régime lorsque je suis avec elles. Je n'ai pas abordé le "problème" du conjoint car le mien est comme moi, mais ce n'est pas ce critère qui nous a rapprochés (car nous ne le savons que depuis peu) et ça se passe très bien depuis 11 ans, pourquoi cela changerait-il ? En conclusion : arrêtez de vous prendre la tête comme ça, il y a tout un tas de vraies bonnes raisons de se miner dans la vie et celle-ci doit être tout en bas de la liste… Ne perdez pas de vue qu'il vous a CHOISIE VOUS et pas une autre et ça, ça devrait dissiper toutes vos angoisses.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


267469
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages