Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tou aurais dou pisser dans lé bidon !

Témoignage d'internaute trouvé sur france3 - 08/04/11 | Mis en ligne le 12/07/12
Mail  
| 47 lectures | ratingStar_274539_1ratingStar_274539_2ratingStar_274539_3ratingStar_274539_4
Je reprend donc la suite de mon récit… Comme le soldat à qui nous avions donné de l'eau rejoignait son unité au pas de course, Amélia se tourna vers mon frère et lui dit : "Tou aurais dou pisser dans lé bidon ! " Pendant ce temps les soldats continuaient à défiler devant nous. Il y en avait des milliers. Lassé du spectacle nous entrèrent et attendirent le retour de notre père. De l'intérieur nous pouvions entendre toujours le martèlement des bottes, rrra… rrra… rrra… Notre père arriva quelques temps plus tard, il fut obligé d'utiliser la route côtière car la nationale était bloquée au pont du Pavillon Bleu à la suite d'un accident. Il décida d'y retourner pour voir ce qu'il était arrivé et demanda à notre mère de l'accompagner. Comme mon plus jeune frère faisait un caprice pour aller avec eux, mon père décida de nous prendre tous les trois pour qu'il n'y ai pas de jaloux et nous nous engoufrèrent tous dans la "Licorne"*. Le Pavillon Bleu était un Hotel-Restaurant situé à environ 1km de chez-nous et à cet endroit la route formait un double S très dangereux à la sortie duquel se trouve le pont qui enjambe la voie ferrée. Mon père reprit la route côtière qui était déserte et nous arrivèrent au Pavion Bleu sans encombre, mais alors là tout changea, nous nous trouvèrent pris au milieu d'une cohue de soldats allemands et de civils français. Une véritable kermesse ! L'accident était survenu à l'entrée du pont et impliquait les 3 motos que nous avions vu passer avec le "youpiii" d'un passager. Le virage est très dangereux mais à grande vitesse il est mortel et c'est ce qui arriva aux motards. La 1ère moto s'engouffra entre l'entrée du pont et l'Hotel et plongea dans la voie ferrée en contre-bas, la 2e moto s'écrasa contre le parrapet, quand à la 3e elle réussit à redresser sa course et termina dans les tamaris de l'hotel. Avec mon frère je me faufilais entre les curieux et nous arrivèrent à l'extrémité sud du pont (l'accident s'était produit à l'extrémité nord). Nous virent un soldat allongé sur le parrapet, il était nu et un infirmier l'auscultait, puis ce dernier le recouvrit d'une couverture. En bas du pont nous pouvions voir une moto sur le remblais, le side-car détaché un peu plus loin et 2 soldats allongés dans l'herbe de la pente. Il y avait beaucoup d'excitation, des officiers s'agitaient et donnaient des ordres avec des voix gutturales que je n'avais jamais entendu auparavant. Enfin nous retournèrent auprès de nos parents et mon père décida alors qu'il était temps de rentrer à la maison. (J'ai dû m'interrompre pour faire quelques course.). De retour nous racontèrent à Amelia ce que nous avions vu et elle se contenta de répondre par un laconique "Bueno ! " Il semblait que ses malédictions au passage des motards s'étaient réalisé et je me demandais si il était possible qu'elle posséda des pouvoirs maléfiques. Chose certaine, pour les allemands, leur arrivée à St Jean-de-Luz ne fut pas sans casse ! Le journal local du lendemain fit état d'un mort et de 4 blessés. * Pour les personnes qui n'en ont peut-être jamais entendu parler, notre "Licorne" était une Citroën TA, modèle Licorne. Celle de mon père, achetée neuve en 1939 était de couleur grenat, la grille du radiateur était jaune et sans les chevrons. Elle nous fut volée quelques jours plus tard. Mon père la retrouva en 1946 (c'est mon frère qui l'avait reconnue) , mais elle avait changé tellement de fois de propriétaires qu'il fut impossible à mon père, malgrès qu'il posséda la carte grise originale, de faire valoir ses droits.
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


274539
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages