Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tu as envie de communiquer, jeanine, c'est bien.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 103 lectures | ratingStar_278896_1ratingStar_278896_2ratingStar_278896_3ratingStar_278896_4
Citation : PHILO59 a écrit : Tu as envie de communiquer, Jeanine, c'est bien. Important de pouvoir échanger, se dire que nous ne sommes pas les seuls à vivre des moments difficiles. C'est vrai que parfois, je me pose des questions… mais à trop s'en poser, on finit par ne plus avancer. Déchiré entre notre désir de continuer notre vie et d'assumer malgré tout notre passé. Amour et communication sont les maîtres mots. Certains disent qu'il faut se laisser du temps… ne pas brûler les étapes mais à quel moment peut-on enfin avancer ? C'est très variable… [quotemsg=] En fait je n'ai pas vraiment besoin de communiquer, moi ma vie va très bein aujourd'hui, notre couple a survécu au pire qui puisse arriver dans une vie, la mort d'un enfant, et nous savons tout les deux que nous avons fait le bon choix, notre chemin est tracè et nous le suivrons tous les deux jusqu'au bout. Nous avons accepté de ne pas avoir réussi en partie une FR viable, je dis en partie car du côté de mes enfants tout se passe bien. Mon mari a compris qu'il n'arriverait jamais à faire entendre raison à ses filles. Il défend son couple et notre vie ce qui ne l'empêche pas de communiquer avec ses filles et il sait qu'il pourra toujours compter sur moi pour le conseiller et aider ses enfants le jour ou elles en auront besoin. Mais je communique parce que je pense, ou du moins j'espère, que mon expérience peut apporter de l'eau au moulin de ceux ou celles qui hésitent à recomposer. Citation : Comme je le disais dans d'autres posts, mon amie doit gérer sa fille mais également sa maman (qui a des problèmes de santé et parle très peu le français) et voir sous son toit tout ce "beau monde" semble exclu… et je peux le comprendre. Tu sais les trois premières années de recomposition, j'avais ma belle mère qui venait passer toutes ces vacances avec nous et mes BF… Et oui ma BM vit seule, et elle avait pris l'habitude de venir passer les vacances chez son fils (elle habite à 600 km) après son divorce pour l'aider à s'occuper des filles… C'est vrai que c'était un peu mouvementé, surtout les vacances… à vivre tous les jours ça peut paraître difficile pour toi là… Citation : Attention, je ne dis pas que mon amie "rejette" mes filles. Nous passons des moments très agréables, tous ensembles. Mais lorsque l'on regarde d'un peu plus près la situation, même "matérielle", j'entends par là le logement, c'est impossible. Elle possède une maison "familiale" à laquelle elle est très attachée… et sa maman également (qui ne peut pas se retrouver seule) et de mon côté un "modeste" appartement acquis après le divorce et qui ne peut accueillir tout le monde. C'est vrai que les enfants grandissent et mes filles savent qu'elles pourront "disposer" de l'appartement pendant leurs études supérieures… et c'est à ce moment là que je pourrai "rejoindre" mon amie avec, bien évidemment, la possibilité d'accueillir mes filles occasionnellement chez elle. Je ne sais pas si certains ont vécu ce genre de situation… et si c'est viable… Te dire si c'est viable, je ne pourrais pas le faire, n'oublie pas quand même que tu habiteras chez ton amie et pas chez toi et donc qu'elle aura un droit de regard sur les personnes qu'elle veut voir ou non… Mais cela pose toujours le problème d'habiter chez l'autre. C'est toujours plus facile pour prendre des décisions à deux de se retrouver en terrain neutre, une maison ni à l'un ni à l'autre ou aux deux… C'est ce que moi j'ai choisi en tout cas, un appartement à nous deux, ni la maison de l'un ni la maison de l'autre… Ce qui est évident c'est lorsque tu recomposes, il y a toujours un des deux qui paye plus que l'autre, ne serais ce que pour le logement, moi on était deux, mon mari trois plus Belle maman pour les vacances, donc au minumum 4 chambres… Financièrement j'étais largement perdante… Pour la PA aussi, à partir du moment ou nous avons été marié, l'ex nous est tombé sur le dos et comme nous avions deux salaires, bonjour l'augmentation, et là encore financièrement je suis largement perdante… Mais bon l'argent c'est aussi fait pour être dépensé… Pour moi si l'amour est au RDV, si notre couple vit bien, peut importe qui paye (pourvu qu'on ait l'ivresse… ). Citation : Quant au quotidien, nous en partageons de plus en plus, et cela se passe plutôt bien… Au mois d'août par exemple, nous allons passer 3 semaines en continu… [/quotemsg] Trois semaine en famille avec mère et enfants ou trois semaines tous les deux ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


278896
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages