Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

(un gros délire) tu as raté le coche, ma fille...

Témoignage d'internaute trouvé sur femmeactuelle - 11/01/10 | Mis en ligne le 22/04/12
Mail  
| 85 lectures | ratingStar_245087_1ratingStar_245087_2ratingStar_245087_3ratingStar_245087_4
Tu as raté le coche, ma fille… 08.08.09. La Fée Clochette en passant près de moi m'avait dit : - Toi ma petite perle des îles, Tu aimeras la chaleur, le soleil, le chant des cigales, le. Ciel bleu et le vent du sud. Demande pour ta livraison que l'on t'expédie en France. Vers les Alpes maritimes, les Bouches Rhône, enfin dans. Ce coin là, me fit-elle d'un geste vague de la main. Forte des recommandations de ma Fée préférée, j'y ai. Cru bien entendu. Aussitôt j'ai éprouvé le besoin d'avoir chaud, de sentir. Le soleil sur ma peau, d'entendre les chansons des. Cigales en doux murmures à mon oreille … Quand vint mon tour de faire le long voyage en taxi. Spécial bébé, j'ai prévenu Carabosse. Cette vieille carne, De me faire larguer là ou j'avais décidé, là ou Clochette. Me l'avait conseillé. Cette punaise, cette teigne siffle la première cigogne. En attente, griffonne sur un bout de papier les. Renseignements que je lui ai donné, le tend à Pétronille. Qui après l'avoir lu les yeux écarquillés, le glisse. Dans son escarcelle. Soulagée j'étais, tout c'était bien passé… Enfin j'ai cru, j'ai imaginé que d'ici peu je serai en. Couche et en lange auprès de mes parents sur la plage. Entre Monaco, Cannes, Nice, ou Bordeaux. À vie, pour le meilleur et pour le pire. Ce 04 Aout je me suis dis la vie est belle, c'est parti, Allons-y ! D'un geste bref et rapide de la tête, Pétronille m'a. Attrapé par mon lange et coincé dans son bec. La cigogne d'un geste large s'envole vers les cieux, Prend un virage à 90°, et s'arrange pour filer dans les. Courants pour gagner du temps. J'étais bien il faisait doux, normal vous me direz, pour. Un mois d'Août. Bercée par le mouvement gracieux de ses ailes, je me. Suis assoupie des heures. Avant de partir la Nounou m'avait gavée, sachant que je. Devais tenir une demie journée avant mon arrivée. Repue, pleine comme une huître, je n'avais plus qu'à. Digérer. J'ai bien senti à certains moments dans mon sommeil, Que j'avais le visage vaporisé, voir même lessivé. J'ai commencé à ressentir du frais, du froid, puis des. Frissons. C'est là que les soucis ont commencé. Je me suis réveillée dans la grisaille, détrempée et. Secouée par les bourrasques. La tempête régnait, j'ai cru naïve que le Sud subissait un. Grain, un orage, que la terre s'ouvrait, qu'elle. M'absorbait. -Pétronille triple idiote, abrites- nous sous les grands ifs, Ou je te file une calotte. Cette gourdasse ne m'a pas écouté, elle n'en a fait qu'à. Sa tête. Elle a bifurqué sur la droite, a commencé à planer en. Gloussant avant de se poser devant un perron, dans une. Impasse privée et pavée. Elle a poussé des cris de Sioux à en ameuter tout le. Quartier. -Bravo pour l'intimité lui ai-je envoyé dans le nez. Ou as-tu été élevée, chez les Pieds- Nicklés ? Elle n'a même daigné me regarder, m'a largué hors de. Son bec. J'ai senti des bras grands ouverts s'approcher, je m'y. Suis jetée, pardi ! -Venez prendre un verre dans notre cuisine, vous allez. Vous réchauffer. Pétronille a bu son coup chez nous, puis un. Second pour la route. Elle avait la goutte au nez et le bec enfariné. Tu parles, vu l'effort fourni pour venir dans le Sud de la. France, elle avait le droit à son réconfort. Elle a posé son verre vide parfumé à l‘anis, au rhum, Ou à la vodka et sans un geste vers moi a redressé le. Cou, et elle est repartie d'un seul coup d'un seul, À moindre coût, pour la modique somme de 100 sous. D'argent de poche pour s'offrir des brioches, vers. D'autres horizons qui n'étaient pas de plomb. Brutalement j'ai réalisé que moi aussi j'avais des. Frissons, que j'avais froid ici, en pleine saison estivale. Ce n'était pas banal ! J'ai regardé autour de moi, j'ai jeté un coup d'oeil par la. Fenêtre et j'ai réalisé un peu tard que je m'étais fait. Blouser. Les toits n'étaient ceux de la Provence, Pas de cigales qu vous font la sérénade, ni de plage. Bondée par des Parisiens déchaînés, qui se croient. Partout chez eux, sont à moitié dénudés en ville, Chez les commerçants, dans les restaurants, et se. Tiennent mal, pire que les chacals ! Oh ! C'est affreux ! … Il était loin le volatile, je ne pouvais pas lui sauter dessus. Pour le plumer, et le congeler pour Noël… Dommage ! J'avais des idées fumantes qui trottaient dans ma petite. Cervelle de Lionne enragée. La vieille carne de Fée Carabosse, pour se venger de. Mon caractère bien trempé, m'avait joué un tour à sa. Façon. Façon oeil pour oeil, dent pour dent.°°° Discrètement cachée derrière les double rideaux, la. Sorcière cette vipère, me souffle dans l'oreille : -Voilà petit lionceau rugissant, ça t'apprendra à vivre. J'ai refilé une adresse bidon au tas de plumes. La cigogne était pressée de rentrer chez elle et ne savait. Que faire de toi. Elle n'aime pas la pluie, en plus elle avait rendez-vous. Avec son amoureux. Elle doit aller à la fête à Neuneu, Et plus encore, a un rendez-vous chez Michou son. Coiffeur préféré, qui doit lui faire un. Brushing méché. Elle veut être à son avantage pour glisser sur la piste de. Danse, sur le parquet verni, invitée par tous les boys du. Canton. Elle t'a balancé au premier couple sur la liste d'attente. Tant pis pour toi, tant mieux pour eux… Les cigognes de nos jours n'ont plus le droit à l'erreur. Elles sont munis de GPS, sont suivis par radars pour. Éviter les débordements, les crises de jalousie de. Certaines, et la vacherie de fées agressives ou mal. Poilées, qui se sont "frisées" avec leur Compère avant le. Premier café du matin. Les taxis spéciales bébé, dans les année 50, n'ont pas. Toujours eu la belle vie, car dans la campagne point de. Panneau. Il fallait connaître son chemin, ou demander sa. Direction. Dans les années cinquante pas de lumière la nuit, T'avançait au radar. Si le fermier oubliait de laisser la lumière dans la cour. Pour servir de phare, il y a des chances que la cigogne se. Plantait le nez dans le tas de fumier. Parfumé à l'arrivée au doux parfum de purin, le gentil. Bébé à sa maman ! Je vais vous dire un secret de polichinelle : Même le jour la cigogne parfois avait du mal a trouver. Sa route. Non vraiment c'était pas mieux… Elle avait souvent un coup de grisou dans les yeux, car à. Chaque dépôt de baluchon, on lui offrait un verre de. Gnôle. A raison d'un verre par famille, voir deux, Imaginez la tête du Taxi- bébé… Souvent je vous le certifie c'est le bébé qui prenait les. Commandes, pour ne pas. Se retrouver dans le Groenland. En fin de journée, les "Pétronille" de toutes. Plumes n'étaient plus performantes, Il fallait envoyer la relève avant que la Marée- Chaussée pointe son nez. Pauvre de nous ! … Son GPS naturel c'était fait la valise, la cuite moi je. Vous le dis, l'avait largement rattrapée… Pour en revenir à mon histoire, vraie bien entendu, Je. M'étais faite avoir. Je n'avais plus qu'à bien me tenir, j'avais trouvé une. Famille aimante, gentille, faute de soleil, de plage, de. Sable chaud et de paillotte à gogo. J'étais cachée sous ma layette rose. Brassières, chaussons, barboteuses et pyjmoissa. Car voyez-vous, vu de près, j'étais une petite fille qui. Hurlait à la mort : - "Je ne suis pas une fille du Nord, je suis une fille du. Sud. J'ai besoin des rayons du Dieu Ra, pour avoir chaud aux. Bras…" La Fée Clochettes. Parfois venait. Me dire bonjour quand tout le monde faisait la sieste. Elle me disait ça va changer, ça va changer ! Soit. Patiente ! Pour changer, ça oui, ça a changé. J'ai connu mon premier Automne, puis mon premier. Hiver. Quelle galère ! La encore plus couverte tu meurs, mais les poils des. Bras et du menton au garde à vous, 30 heures par. Jour. Pauvre de moi ! Ce fût ça ma découverte ! A GLAGLA ! … Quand j'ai atteint l'âge adulte, que j'ai épousé mon Ours Brun, Je me suis rappelée ma vie de Pré bébé. Alors j'ai pas. Voulu ça pour mon chérubin… J'ai cherché moi-même le meilleur terrain, le jardinier. Homologué de mon département. Je l'ai surveillé pendant neuf mois. Bio jusqu'au bout. Des doigts de pieds. J'ai choisi moi-même mes reproducteurs. -Une rose bleue qui paie pas de mine, Mais au parfum énivrant, et un chou d'ornement bien. Pommé au coeur si grand, qu'on tomberait dedans. Le jour J, le 03 mai, je suis venue personnellement. Récolter mon enfant. Le fruit de leurs entrailles. La rose si. Douce sans épine, m'a dit : -Désolée ! Le jardinier est déjà passé, je n'ai rien à te. Donner. Je me suis tournée peinée vers le chou, m'attendant à. M'entendre dire le même discours. -Et toi ? Qu'as-tu à me donner ? Devant mes yeux en larmes il a déposé le plus beau des. Cadeaux : Un petit taureau tout chaud, qui m'a réchauffé le coeur. Et les bras. Par la faute de la sorcière cette vieille tante Mahaux, La fée Carabosse qui méritait des coups et. Des bosses et d'une cigogne borgne au nez tordu grisée. Par les effluves de la gnole, me voilà 59 ans plus tard, Toujours dans le Val d'OISE, avec les poils des bras, des. Jambes et du menton au garde à vous, gilet et pull sur le. Dos même en été, à regretter ma destination. Ratée 50 heures par jour ! J'aurais dû être sur la Croisette, à faire bronzette en. Bikini. A faire la sieste sous les palmiers, les mûriers, en. M'endormant aux sons. Du chants des cigales. A faire des oeillades aux Maîtres nageurs, Faire du pied aux CRS qui surveillent la. Plage, et à zieuter les touristes. Frétillants, grisés par le beau temps. Les mâles bien entendu !!! °°° J'espère que mon histoire VRAIE vous a séduite. Evidemment que c‘est véridique !
  Lire la suite de la discussion sur
femmeactuelle.fr


245087
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages