Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un petit mot en passant...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 58 lectures | ratingStar_272549_1ratingStar_272549_2ratingStar_272549_3ratingStar_272549_4
… parce que je ne passe plus autant qu'avant ici. Pour donner des nouvelles, pour continuer à partager aussi. Pour nous, la vie va plutôt bien. Ça fait tellement longtemps qu'on ne s'est plus disputé que je ne me souviens plus de la dernière fois… Perso, j'suis toujours autant amoureux… et Forti' aussi à priori… Nous avons tous les deux des projets perso, qui avancent plus ou moins bien, à plus ou moins longue échéance, mais des projets qui nous portent individuellement. Nous rêvons ensemble à des projets : des idées de voyages en amoureux, de vacances à six, de travaux dans la maison, d'aménagement du jardin, ça fait du bien de rêver à deux. Les quatre gosses "surperforment" à l'école (vocabulaire financier, déformation professionnelle, sorry - mais c'est très parlant comme formule je trouve). La grande vient d'avoir ses premières règles. Mais elle ne semble pas en faire une affaire. Pas de douleurs, pas de nausées, c'en est presque trop technique… Elle a toujours l'air super bien dans sa peau. Même si nous savons bien que quelques grands chambardements se préparent pour dans bientôt. Je la compare volontier à un bon vin, encore jeune mais avec un potentiel énorme. Le fiston, c'est plutôt un camembert : super bon quand il est bien fait, sec quand il est mal fait. C'est dur comme comparaison ? J'en sais rien. Je trouve moi que ça lui ressemble. J'adore le fromage, et en particulier le camembert. Rien n'est meilleur qu'un bon fromage, ou qu'un bon camembert. Mais, s'il est difficile de rater un comté ou un beaufort, un camembert peu très bien ne jamais être bon. Mon fiston, c'est un peu comme ça. Il est super quand il est de bonne humeur. Il est insupportable quand il se met à chouiner ou à être de mauvaise foi. La grande de Fortitude, c'est mon gateau glacé : c'est dur d'être en harmonie avec elle, parce que la demoiselle ne donne pas son amitié ou son attention à n'importe qui ni n'importe comment. Mais, une fois qu'on a passé la croûte glacée, c'est que du plaisir. Elle sourit tout le temps (sauf quand elle est fatiguée…) et elle chouine peu (même si elle commence à répondre à sa mère parfois, ce que je n'aime guère…). La petiote… c'est mon gateau au chocolat aux oranges amères. C'est doux et gouleyant la plupart du temps, et puis soudain, on dépasse les bornes, alors on se pique aux oranges amères. C'est amer, ça fait fermer les yeux. Quand elle dit non, c'est non. Moi, je fond. Il y a quelques jours, elle m'a sauté dans les bras, comme ça, à peu près sans raisons apparentes, en me disant "moi je t'aime"… Vite, vite, je lui ai dit "moi aussi, je t'aime". Pas d'hésitations. C'est trop bon les moments comme ça, il faut en profiter au maximum. Tout n'est pas tout rose, ne croyez pas cela. Nos finances ne sont pas au beau fixe (mais on est très loin d'être à la rue quand même) , et si les projets perso de l'un d'entre nous ne débouchent pas, ce sera difficile à vivre pour tous les deux. De mon côté, je continue à culpabiliser un peu pour tout et rien, mais je me soigne. Voilà, ça roule plutôt bien pour nous. Knock on wood, comme ils disent outre atlantique… … en espérant que ce n'est pas le calme avant la tempête. Bises, Chemro. P. S.: Et ben alors, plus de "style" Chemro ! Ben nan ! Fini le style Chemro ? Peut-être pas, mais là, pas besoin. Le style Chemro, c'est aussi pour prendre du recul dans les moments moins faciles. Pour l'instant, les moments sont plutôt faciles, alors style normal.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


272549
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages