Histoire vécue Grossesse - Bébé > IVG-IMG      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Viol ou non, je ne sais pas.

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 471 lectures | ratingStar_266194_1ratingStar_266194_2ratingStar_266194_3ratingStar_266194_4
Comme vous allez pouvoir le lire, ce témoignage n'est pas de moi. C'est une demande qu'on m'avait faite il y a quelque temps, j'en savais vaguement le contenu, et je l'avais presque oublier pensant qu'elle avait surement changé d'avis. Ce soir en rentrant du boulot à 1h15, j'ai eu son mp. En le lisant j'ai commencé par pleurer… puis je me suis posée plusieurs questions, comme les conséquences de poster ce messages. Au final, si il peut aider une personne, ou si il peut la soulager un minimum a elle, ça vaut le coup. A elle je voudrais juste lui dire que je la trouve courageuse, et que j'espère sincèrement que ce topic ne sera pour elle qu'un début . ------------------------------------------------- Bonsoir à toutes et à tous. J'écris ce message en tant qu'anonyme, pour plusieurs raisons, que je ne citerai pas. J'espère simplement qu'après lecture de ce sujet, vous comprendrez un temps soit peu pourquoi je souhaite rester dans l'anonymat. Il y a maintenant 3 ans et demi, j'ai été au mariage de ma s¿ur. A cette occasion, j'ai vu mon oncle, que je n'avais pas vu depuis longtemps. Il a vu que j'avais un piercing à la langue, et m'a dit : "ça me ferait vraiment plaisir que tu viennes me voir chez moi". Il a été assez lourd et insistant toute la soirée, mais je me suis dit que de toute manière, je ne le reverrais pas avant un bon bout de temps. Bref, quelques jours après ce mariage, il m'ajoute sur copainsdavant, il dit qu'il aimerait bien que je vienne passer des vacances chez lui. Il m'a gavé de messages pendant toute une année. Résultat : il y a 2 ans et demi, j'ai accepté d'aller chez lui, et je lui ai dit que je ne voulais pas qu'il se passe des trucs entre lui et moi. Message auquel il n'a pas répondu. Et je n'aurais jamais dû accepter d'aller chez lui. Je suis donc allée chez lui. Arrivée à la gare, il me serre fort dans ses bras, ça me gave déjà. Sur le trajet entre la gare et chez lui, il pose sa main sur ma cuisse et me dit "je suis vraiment content que tu sois venue". Là, je flippe. Je me dis que j'aurais jamais dû venir, car il va tout tenter. Je le sens. Arrivée chez lui, il me serre encore dans ses bras, et là il me fait la bise et essaye de m'embrasser sur la bouche. J'ai des frissons à repenser encore et toujours sa langue sur ma joue. Pfff. (). On passe à table, ça se passe plutôt bien. Puis je lui demande si je peux téléphoner à ma mère pour lui dire que je suis bien arrivée. Sauf que le téléphone n'est pas sans fil, et il est dans sa chambre. On monte donc à l'étage, j'appelle ma mère. Pendant ce temps, il se met sur son lit, allume sa télé, zappe jusqu'à trouver un film porno, et se met à se masturber. Tétanisée, je raccroche, en faisant croire au téléphone que tout allait bien. Et voir ce porc se masturber, ça m'éc¿urait, mais ça m'excitait en même temps. Je me dégoûte moi-même en pensant que j'étais excitée. Il a commencé à me chauffer, je me suis laissée faire. Puis on a eu un rapport (que je ne voulais pas) , mais on l'a eu. Et j'ai même jouis. Qu'est-ce que je m'en veux. Puis la journée est passée, on s'est baladé. On parle de tout et de rien. Puis il commence à me dire que quand ma s¿ur (qui s'est mariée) avait mon âge, il couchait avec elle, ils faisaient des partouzes, elle couchait avec des mecs devant lui, et elle adorait ça. (Soit disant). Arrivé à la tombée de la nuit, il me demande si je veux dormir avec lui, chose que je refuse catégoriquement. Je vais donc dormir dans la chambre de mes neveux (qui ne sont pas là) , en chemise de nuit. Dans la nuit, quelque chose me réveille. C'était mon oncle qui était en train de me pénétrer. Toujours tétanisée, je n'ai absolument rien dit, faisant celle qui dormait. Il a même éjaculé en moi, et (!) quel éc¿urement. Il est parti, et j'ai pleuré toute la nuit. Le lendemain, heureusement, on a vu mes neveux donc il n'a pas eu l'occasion de tenter quoique ce soit. Depuis ce jour, je l'ai revu une fois, chez mon père, et il me faisait des propositions oralement, que j'ai refusé. Et là, je me sentais beaucoup plus en confiance chez mon père. Puis je ne l'ai plus jamais revu, et je n'en ai aucune envie. A ce jour, je me sens salie. Je me dis violée, mais j'ai honte de la première "partie" de ce qu'il s'est passé vu qu'on est deux à avoir eu le rapport. Et que j'ai jouis. Je ne réussis pas à dire à mon compagnon ce qu'il s'est réellement passé, il ne connaît que la deuxième "partie" de l'histoire. Et je m'en veux. J'y pense très souvent, ça me bouffe quotidiennement. Je n'ai pas envie d'en parler dans ma famille car c'est une famille qui a subi de nombreux chocs, qui est assez déchirée comme ça, et limite je passerai pour la "fouteuse de merde". Je n'attends rien de spécial en ayant conté ce passage. Il fallait juste que ça sorte. Merci de m'avoir lue.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


266194
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les portraits (dessins) de nos anges ❤

image

Bonjour, venant de découvrir que malheureusement, je n'était pas la seul a avoir perdu un ange. Mon histoire grossesse avec des soucis comme toutes mes grossesses. Ma petite puce était prevue pour le 22 septembre, hospitaliser le 10 et 11 juillet...Lire la suite

Ivg medicamenteuse : vos temoignages

image

Bonjour je viens moi aussi vous raccontrer mon histoire. J'ai 28 ans deux enfants un de 3 ans et un de 7 mois je suis en instance de divorce et en ce moment au chômage. Nous sommes en très bon termes avec mon ex mari. J'ai eu une liaison il y a peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon avortement
Sur le même thème
Mon avortement 3 ans après
IVG: mon histoire
Voir tous les  autres témoignages