Histoire vécue Grossesse - Bébé > Jumeaux, triplés      (600 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les jumeaux et le 3ème enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 2961 lectures | ratingStar_109542_1ratingStar_109542_2ratingStar_109542_3ratingStar_109542_4

Je suis maman de 2 jumeaux de cinq ans et d' une petite fille de 5 mois.

Mes bonhommes ont réagi différemment au début de ma grossesse.

Quand je leur ai annoncé, je leur ai demandé de le dire à leur tour à leurs grand-parents et aux autres membres de leur famille. Ils en étaient très fiers. Mais quand je leur demandait s' ils voulaient un petit frère ou une petite soeur, le premier changeait d' avis régulièrement, tandis que l' autre était catégorique, il ne voulait pas de bébé !

Le temps passe plus lentement pour les enfants, aussi ils ont pris un peu de distance avec ma grossesse. Je leur en parlais régulièrement mais pour eux c' était sans plus. Adrien m' a juste informé que si c' était un garçon, il faudrait le changer !

Puis nous avons appris que c' était une fille et nous lui avons donné le prénom que nous avions choisi, et même si elle n' était pas encore là elle est devenue plus concrête pour eux, et ils savaient que Lilà allait bientôt sortir du ventre à maman.

Elle est née en pleine nuit mais eux ne le savaient pas car ils dormaient quand nous sommes partis ils dormaient.

Mais le lendemain matin, réveil en fanfare par l' heureux père "ça y est, Lilà est sortie ! Vous voulez voir votre petite soeur ? " évidemment, réaction mitigée due au réveil un peu brutal.

Quand ils sont arrivés à la clinique, ils étaient très intimidés. Déja de me voir dans cette chambre, même si nous leur avions montré la clinique auparavant, et à la vue de leur petite soeur. Ils ont refusés de s' approcher à moins de 2 mètres du bébé : "Elle est trop petite". Et la famille de les forcer à s' approcher quand même !

Contre ma volonté car je savais que les pousser finirait par les bloquer. J' ai fini par m' imposer, ses frères l' accepteraient en douceur.

Une fois rentrées, j' ai commencé à les faire participer à des petites choses comme faire couler le bain, m' apporter une couche, faire rouler la table à langer jusqu' à la salle de bain, mais ils refusaient toujours de la toucher.

Et puis un jour qu' ils me regardaient l' allaiter, en leur parlant de leur rôle de grands frères j' ai montré la petite main de ma fille à coté de la mienne, puis j' ai voulu leur montrer qu' elle était petite à coté de la leur, et là, super, ils ont mis leur grande main de grand frère sous celle de leur soeur et ça a été le déclic ! Ils ont maintenant un sens des responsabilités (rien d' extraordinaire pour des enfants de 5 ans mais quand même) , si je les laissait faire, ils voudraient même changer ses couches ! Il faut d' ailleurs que je surveille Adrien car il veut souvent la prendre à bras tout seul.

Maintenant c' est à qui elle sourit en premier, à qui lui essuie la bouche si elle crachouille, etc…

J' ai d' ailleurs pour aller à l' école une escorte personnelle pour ma puce autour de la poussette.

J' ai tendance à dire qu' ils sont outrageusement fiers de leur petite soeur. Même Tristan mon taciturne s' est beaucoup ouvert depuis sa naissance.

Quand à mon mari et moi, notre puce est un vrai petit ange, nous vivons idéalement la vie avec un nouveau né. En fait, après les jumeaux, tout nous parait plus simple, plus facile, en rigolant, je dis parfois qu' à coté d' eux se sont des vacances.

Un petit bémol cependant, nous vivons tellement pleinement ce moment que je ne peux m' empêcher de penser que je n' ai peut être pas donné assez à mes petits garçons quand ils étaient bébés, surtout pas assez d' attentions. C' est vrai, et je n' avais de toute façon pas le choix, mais je coupabilise quand même.

Une dernière chose, j' ai fait très attention à ne pas négliger mes tibouilles en calins. Car comme je l' ai fait remarquer à mon mari, ils en sont devenus friands. Mais sans rien demander ! Ils sont trop fiers pour ça ! Mais Adrien est devenu pleurnichard, au grand désespoir de mon amour, et Tristan qui jouait au grand garçon qui n' aime pas les calins se précipite dans mes bras avec un grand sourire, à condition que je les ouvre. J' ai donc compris qu' il était essentiel que je leur porte deux fois plus d' attentions et sans attendre qu' ils me le demandent car de toute façon ils ne le feront pas.

Sinon, la différence d' age entre eux m' a parue pas trop mal, car ils sont assez grands pour se prendre en main pour pas mal de choses, mais personnellement, si mon mari n' avait pas été aussi long à se décider, j' étais prête à avoir mon troisième dés les 3 ans des premiers. Et par choix personnel (je n' aime pas qu' il y ait beaucoup de différence entre les enfants) c' était vraiment le maximum.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


109542
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bebe apres les jujus... - jumeaux, triples et plus...

image

Pour ma part pas de 3 ième non plus. Pourtant je m'étais toujours dit que j'aurais 2 grossesses mais non 2 bébés c'est bien. Je vais te donner un autre point de vue. Ma grand mère a eu des jumelles et 11 mois plus tard elle a eu une autre fille,...Lire la suite

Des jumeaux pour fevrier-mars ou avril 2013 et sans prise de tete !!!

image

Laeti, justement je me demandais comment tu vivais de nous lire, surtout ces derniers temps où la date du terme approche à grand pas pour pas mal d'entre nous, ça doit te remuer ! Mais tu n'est pas en cause, ce n'est pas toi qui n'a pas pu "les...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
L'évolution de ma grossesse gémellaire
Voir tous les  autres témoignages